Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ould-Khelifa dresse le bilan de l'APN
À quelques mois des législatives
Publié dans Horizons le 25 - 12 - 2016

Il a reconnu un manque à combler en termes de culture parlementaire. « De multiples réformes ont été initiées par le président de la République pour booster davantage le travail législatif », a-t-il rappelé. Il a cité notamment le bannissement du cumul des fonctions dans la nouvelle Constitution et l'augmentation du nombre des femmes parlementaires qui représentent 31,61% des députés. Selon Ould-Khelifa, « les débats parfois houleux ayant marqué les plénières démontrent clairement que l'opposition a toute sa place au sein de l'institution ».
« La force de l'opposition, c'est également la force d'un Etat », a-t-il déclaré en invitant certains médias à faire preuve d'objectivité, en s'éloignant du « sensationnel et de la provocation ». L'Assemblée populaire nationale est « une institution nationale qui n'est contre aucune partie » et elle « travaille avec toutes les parties », a précisé Ould-Khelifa affirmant qu'il « n'existe aucun différend » entre le Parlement et le gouvernement. A l'adresse des journalistes, il a fait savoir qu'il envisage d'initier prochainement des séances de formation.
« L'Assemblée est disposée à leur ouvrir grandement ses portes », a-t-il assuré. Interrogé sur les clashs ayant marqué certaines plénières au cours desquelles il est intervenu parfois « fermement » pour contenir des débordements, Ould-Khelifa a indiqué « qu'à chacun son tempérament ». Evoquant le bilan de son mandat, il a affirmé qu'il renferme « du bon et du moins bon », ajoutant qu'à la faveur de la révision constitutionnelle, « l'APN a connu un saut qualitatif en termes de prestations parlementaires ». Est-il tenté de revivre la même expérience ? Il a dit : « Je ne peux pas m'avancer en terrain inconnu. » Sur un autre registre, Ould-Khelifa a évoqué la question du terrorisme dont « l'Algérie était victime durant plusieurs années et qu'elle a vaincu grâce à l'unité du peuple algérien qui a soutenu l'Armée nationale populaire.
58 projets de loi approuvés
Au cours de la conférence de presse, les deux vice-présidents ont estimé que la septième législature a connu « une intense activité parlementaire dans le sillage de la révision de la Constitution ». 58 textes de loi ont été discutés et adoptés, dont trois textes organiques.
« Cinq projets de loi restent à débattre avant la clôture de l'actuelle législature », a indiqué Saïd Lakhdari. « Quoi qu'on dise, les chiffres sont là pour confirmer qu'elle fut riche » a-t-il ajouté. Selon lui, « cela est un prélude à l'enclenchement de la deuxième République ». « Depuis le 2 février dernier, 17 projets de loi ont été débattus en plénière », a-t-il précisé. Au sujet des commissions d'enquête, il a expliqué que lorsqu'un « fait est entre les mains de la justice, l'Assemblée se doit de respecter le principe de la séparation des pouvoirs. Par ailleurs, Lakhdari a tenu à souligner que l'étude des projets de loi ne s'est pas faite « dans la précipitation », comme tentent de le faire croire des députés de l'opposition.
Evoquant l'absentéisme, il a soutenu que « c'est un problème de conscience et le règlement intérieur devra examiner la question ». S'agissant des propositions de loi, il a indiqué que le bureau de l'APN est en droit de les refuser pour des motifs précis. Benrabah Zebbar, vice-président chargé de la législation, lui emboîta le pas pour dire que l'APN est loin d'être une machine à enregistrement.
Le règlement intérieur du Parlement soumis à débat
Le règlement intérieur des deux chambres parlementaires est actuellement à l'étude au niveau de la commission juridique de l'APN. Le projet sera soumis à débat très prochainement dans le cadre d'une séance plénière. Selon Lakhdari, ce texte devra être programmé normalement à la fin du mois de janvier prochain. Zebbar a estimé que le projet n'a pas connu de retard.
22 Textes à amender pour se conformer à la Constitution
Par ailleurs, 22 projets de loi devront subir des amendements dans le cadre de la révision constitutionnelle. Il s'agit du texte organique concernant la langue amazighe, des lois sur la protection des données personnelles, des associations et de celle se rapportant aux rassemblements et aux manifestations publiques, des codes pénal, du travail, de la famille et la loi sur la Cour des comptes. Ces textes seront révisés incessamment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.