Tottenham: Levy sème le doute sur un potentiel départ de Kane !    Danemark: Laudrup allume l'UEFA !    Reprise du pompage de l'eau au barrage de Boussiaba    La direction du tourisme table sur une meilleure gestion des plages    Tensions sur fond de corruption    BRÈVES...    Le deux poids, deux mesures de l'Anie !    Les textes d'application enfin ficelés    Le Liberia remplace le Burundi    Cap sur le championnat    Euro 2020 : Le programme du jour    Timor oriental soutient, l'alliance des partis sud-africains condamne    Un réseau de passeurs démantelé    Bengrina au-dessus des lois ?    Ouverture aujourd'hui des «Nuits du cinéma égyptien» en Algérie    Béjaïa : Difficile d'atteindre le 1% de votants    Tizi Ouzou : 99% des électeurs ont boudé le scrutin    Des Verts imbattables !    "CETTE SELECTION VA ME BOOSTER"    Pétition pour le retrait de confiance au ministre de l'Intérieur    L'Opep table sur une accélération de la reprise de la demande    Le hadj autorisé pour 60 000 Saoudiens vaccinés    Les membres officiellement désignés    Reprise aujourd'hui des RDV pour le visa espagnol    Déroulement du scrutin, vote de personnalités politiques et taux de participation à la Une de la presse    Arrêtées jeudi et vendredi: Plusieurs personnes libérées    L'impératif de l'investissement pour le G7    Députés, mécaniciens et plombiers    Pour préserver le cadre de vie et l'environnement de leurs quartiers: Des commerçants revendiquent des lieux pour l'entreposage de cartons    Gdyel: De nouvelles infrastructures pour la prochaine rentrée scolaire    Djamel Belmadi: «On a eu ce qu'on voulait»    Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie: Un séminaire pour le lancement de la 2ème promotion MBA Corporate    L'Algérie nouvelle, alea jacta est !    Les travaux de restauration des Arènes achevés: Des activités culturelles et sportives après la levée du confinement    La mission du futur gouvernement : Mettre en état un Etat qui était dans tous ses états (1ère partie)    Un casse-tête appelé «salles des fêtes»    Trois Algériens arrêtés    Le Président du Timor oriental réitère le soutien à la cause sahraouie    Un Shopping Maul    93 millions de dollars à économiser    Un adolescent tué par des soldats sionistes en Cisjordanie    L'ONU constate une baisse des attaques    L'abécédaire de l'âme en peinture    Le cinéaste russe ne défendra pas son film    La force du côté obscur des salles!    La pratique et la compétition politiques s'améliorent    Le FLN aspire à contribuer à l'édification des institutions de l'état    Un nouveau gouvernement formé au Mali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A la recherche d'alliances
Les partis islamistes et les législatives
Publié dans Horizons le 01 - 01 - 2017


En voulant coordonner leurs stratégies électorales à travers des « alliances politiques », ils tenteront de multiplier leurs chances de remporter le plus de sièges possibles au prochain Parlement, objet de toutes les convoitises et calculs. Si pour le parti Ennahda et le FJD, une alliance est déjà scellée, le Front du changement (FC) et le MSP ne sont encore pas arrivés à un terrain d'entente. Abdelmadjid Menasra, président du FC, a laissé entendre dernièrement que ce « vieux » projet continue d'avancer, mais sans pour autant aboutir à un accord final en prévision des prochaines joutes électorales. Mourad Kraba, membre du bureau national du parti de Menasra, contacté hier, a confié sur un ton optimiste qu'une décision, à cet effet, sera prise dans les prochains jours par les deux parties. Selon lui, ces dernières ont accéléré ces derniers temps la cadence de leurs discussions. Il a tenu à expliquer que ce « rapprochement » a pour but d'unifier les rangs des deux formations politiques dont le divorce a été consommé depuis quelques années. Ils veulent ressusciter le parti politique dont Menasra s'était séparé. Notre interlocuteur a précisé que durant cette union se discutera également la question de la forme de l'alliance durant les législatives. « Nous souhaitons regrouper tous les partisans de l'école du défunt Mahfoud Nahnah dont Harakat El Binaa dirigée par Mustapha Belmehdi. Ce dernier doit prendre part au prochain scrutin mais les choses avancent lentement. Peu importe, l'essentiel est de consacrer l'union souhaitée en attendant l'aboutissement du projet dans sa globalité », déclare-t-il. Selon lui, « cela ne sera possible qu'à travers des concessions mutuelles ». Ce jeu d'alliances préélectorales est donc devenu un phénomène « courant » au sein de la scène politique.El Islah se dit aussi favorable à cette option, mais il doit d'abord régler son différend « interne », déclare le député Boudebouz. Il a fait savoir que la dernière réunion du bureau politique du parti a tranché en faveur d'éventuelles alliances avec d'autres partis. « Pour mener à bien cette bataille électorale et bien d'autres enjeux, Filali Ghouini, le SG du parti, se doit de partir. Nous avons sollicité le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales à cet effet et il a décidé de soumettre nos plaintes à la justice. Un verdict devrait être prononcé aujourd'hui concernant cette affaire si toutefois Ghouini se décide d'assister au procès », a-t-il révélé. Boudebouz a indiqué que le SG d'El Islah a procédé à une purge injustifiée récemment en limogeant des députés, des membres du conseil consultatif, entre autres des cadres militants. Ennahda et le FJD par contre sont arrivés à conclure une union qualifiée de « stratégique ». Ils ont multiplié les initiatives pour aboutir à la signature d'un acte de naissance d'un front uni pour la défense d'un projet politique commun. Après plusieurs années de dialogue et de concertation, les deux leaders, Abdallah Djaballah et Fatah Rebaï, sont arrivés à mettre de côté leurs différends. Reste à savoir si ces alliances seront effectives ou resteront encore de simples vœux pieux.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.