Les étudiants se démarquent    Déstabilisations cycliques    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ibbou en finale    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Nouveau secrétariat national pour le FFS    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Echauffourées entre jeunes et policiers    La présidentielle, un scrutin disqualifié d'avance    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dépression : il n'y a pas que les antidépresseurs !
Santé
Publié dans Horizons le 04 - 01 - 2017

La dépression touche des millions de personnes dans le monde. La prise en charge médicale repose généralement sur la prescription d'antidépresseurs. Nécessaire quand les troubles sont sévères, la phytothérapie peut être une alternative efficace dans les dépressions plus légères. L'alimentation aussi compte.
Les antidépresseurs pas toujours efficaces
Les antidépresseurs sont depuis longtemps les médicaments de référence pour traiter la dépression. Ils le restent dans les cas les plus graves mais pas forcément dans les autres. Ni pour prévenir les rechutes contre lesquelles la méditation pleine conscience a fait ses preuves. « Les antidépresseurs sont testés sur des dépressions sévères où leur action est incontestable, elle est plus discutable pour traiter les dépressions modérées et légères. Comme le cancer, la dépression n'est pas une entité unique mais une maladie multiple ». Par ailleurs, les effets de ces médicaments sont plus probants lorsqu'ils sont associés à une psychothérapie. Et « la facilité qui consiste à prescrire une molécule souvent choisie au petit bonheur la chance a fait négliger d'autres approches comme la phytothérapie », précise le médecin.
Des plantes pour réguler et apaiser l'humeur
Le millepertuis est la plante la plus connue pour soulager les troubles de l'humeur et l'anxiété. Différentes études ont montré qu'il contient une dizaine de principes actifs aussi efficaces qu'un antidépresseur classique. L'Oms a reconnu son intérêt dans le traitement des dépressions légères.
Plantes contre la dépression : mieux vaut prendre l'avis d'un spécialiste
Autre plante intéressante : la rhodiole dont les propriétés stimulantes sont reconnues en médecine traditionnelle chinoise et qui pourrait favoriser la résistance au stress. Des études suggèrent que le safran aurait des vertus antioxydantes, sérotoninergiques et neuroprotectrices. La valériane aux propriétés apaisantes, ou encore le magnésium qui aide au bon fonctionnement du système nerveux, peuvent être également recommandés.
Mais attention : les plantes ne sont pas anodines ! Elles peuvent parfois diminuer l'effet de certains médicaments (anticoagulants, etc.). Il ne faut donc pas les prendre à la légère et consulter un phytothérapeute pour la prescription d'un traitement adapté et un suivi, fondamental pour évaluer l'amélioration ou pas de l'état de la maladie.
Oméga 3, magnésium... Il faut soigner son assiette !
Certains aliments aident à contrer la dépression
A commencer par les omégas 3, des acides gras polyinsaturés essentiels au cerveau dont l'utilité dans la prévention des troubles dépressifs et de la mémoire est documentée. Les poissons gras (sardine, maquereau, truite fumée...) et les huiles de colza ou de noix en contiennent beaucoup.
En cas de stress chronique, il est important de faire le plein de magnésium dont les légumes à feuilles vertes (épinards, etc.), quelques légumineuses (pois, haricots), certaines eaux minérales, le chocolat noir et les oléagineux (amandes, noix, noisettes...) regorgent. Le cerveau a besoin d'acides aminés, notamment la tyrosine et le tryptophane : le premier (à privilégier surtout le matin) est dans les œufs, certains fromages (emmental, gruyère, parmesan), les céréales complètes, les bananes, etc. ; le second (à privilégier plutôt le soir) est dans le poulet, les noix de cajou, le riz complet, l'avocat, etc. Les vitamines du groupe B agissent également sur le système nerveux : il y en a dans les légumes verts et secs (lentilles, etc.), le foie, les fruits de mer, les germes de blé...
Sans oublier l'intestin, notre deuxième cerveau. La dépression entraîne une modification du microbiote qui permet à certaines bactéries de passer à travers la muqueuse intestinale et de causer une inflammation cérébrale, ce qui a conduit à préconiser la consommation de prébiotiques (fruits, légumes...) et de probiotiques (laits fermentés, yaourts...) pour renforcer son étanchéité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.