Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    Coupe de la CAF : Ca passe pour la JS Saoura et la JS Kabylie    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Pain et imaginaire populaire    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Feu vert pour le projet fou de Laporta    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tipasa : Grande affluence sur les plages
Publié dans Horizons le 27 - 06 - 2011

• Les surveillants des plages ont pu sauver d'une noyade certaine, depuis le coup d'envoi officiel de la saison estivale, 125 personnes et porté assistance à 128 autres. Depuis la fin des examens de fin d'année, les estivants sont de retour sur les plages de Tipasa. Ainsi, le littoral de la wilaya renoue avec l'été, après un passage à vide durant la première semaine de ce mois. Rien que pendant le week-end dernier, 65.500 vacanciers s'y étaient rendus.
«Depuis le début de l'été à ce jour, 168.000 estivants ont fréquenté les 43 plages autorisées à la baignade. Comparativement à la même période de la saison précédente, on note une petite baisse en termes de fréquentations, puisque alors, nos bilans faisaient état de 180.000 estivants. Tout de même, on prévoit que le nombre d'estivants est appelé à augmenter substantiellement au cours des prochains jours, et ce compte tenu du rush important qui va crescendo.
Ceci s'explique en somme par deux facteurs. A savoir, la canicule et la fin de la période des examens», a indiqué le lieutenant Michalikh, le chargé de communication au niveau de la direction de la protection civile à Tipasa. Selon lui, les surveillants des plages ont pu sauver d'une noyade certaine, depuis le coup d'envoi officiel de la saison estivale, 125 personnes et porté assistance à 128 autres, victimes de diverses blessures. «Sur les 128 blessés, 36 cas ont nécessité une évacuation vers les hôpitaux, alors que 132 ont été soignés sur place», détaillera-t-il.
UN ENFANT ET UN ADOLESCENT MORTS PAR NOYADE
Les surveillants de la plage El Hamdania, daïra de Cherchell, ont repêché vendredi dernier le corps sans vie d'un enfant de six ans, natif de la ville de la Chiffa, wilaya de Blida, à 300 mètres du rivage du Rocher Blanc, une zone interdite à la baignade, située à proximité d'El Hamdania. «Malheureusement nos éléments n'ont rien pu faire.
Il était déjà mort lorsqu'on a repêché son corps à 09 h 50 du matin. La dépouille a été ensuite acheminée vers l'hôpital de Sidi Ghilès», confie le lieutenant Michalikh. Le même jour, un autre drame de même nature s'est produit à la plage Chenoua. La victime est un adolescent de 15 ans habitant à Tissemsilt. «Il était 17 h 56 en ce vendredi, lorsque les maîtres nageurs aperçurent un baigneur en détresse à 200 mètres du rivage. Immédiatement donc, l'opération de sauvetage a débuté. Le jeune adolescent respirait encore lorsqu'il a été sorti hors de l'eau. Cependant, son cas était grave et le médecin de la Protection civile, malgré ses tentatives répétées en vue de le sauver, n'a malheureusement rien pu faire, puisque quelques minutes après son sauvetage, il a rendu l'âme», dira notre interlocuteur. Cela dit, vendredi dernier, la baignade était interdite à Chenoua. Dès la matinée, les éléments de la Protection civile avaient hissé le drapeau rouge.
Malgré cette interdiction, des baigneurs ont bravé les consignes de sécurité au péril de leur vie. «Je lance un appel à tous les estivants, pour votre sécurité, respectez les consignes et les conseils des surveillants des plages, car cela va de votre vie», avertit le lieutenant Michalikh.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.