Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Barça : Iniesta cite les trois joueurs clés pour remporter le Clasico    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Chengriha réclame la décontamination des sites    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Le Hirak maintient la pression    Regroupement en tête    Charef Eddine Amara, candidat unique    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Assemblée élective de la Fédération algérienne de football : Belmadi réaffirme sa "neutralité"    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Tlemcen: Plaidoyer pour une «communauté d'entrepreneurs»    Allégations d'agression sexuelle sur un mineur: De graves accusations contre six individus     Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    «Elles sont profondes et particulières»    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    Pourquoi voulait-on piéger Hanoune ?    La note de Ouadjaout    La thyroïde, apprendre à la connaître    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





M'sila / Barrage de Ksob
A réhabiliter en urgence
Publié dans Info Soir le 06 - 07 - 2009

Problème n Le barrage du Ksob qui assurait, dans les années 1970, l'irrigation de quelque 13 000 hectares de terres agricoles, a atteint «un niveau d'envasement très avancé.
Unique à l'échelle de la wilaya de M'sila, cet ouvrage d'une capacité de 50 millions de mètres cubes d'eaux destinées exclusivement à l'irrigation, n'arrose plus, aujourd'hui, que 4 840 hectares du fait d'un «envasement avancé, accumulé durant les 20 dernières années», précisent les élus de l'APW. Une opération de dragage a bien été menée en 2001, selon des informations recueillies auprès de la direction de l'hydraulique, mais celle-ci s'est limitée à une profondeur de 17 mètres sur les 37 prévus initialement.
Les membres de la commission de l'agriculture et de l'hydraulique de l'APW estiment, à ce propos, que le dragage du Ksob nécessite «des moyens autrement plus importants» que ceux employés dans le passé et ce, au vu de la quantité de vase accumulée et qui a été estimée par les spécialistes à quelque 8 000 mètres cubes.
La commission considère, approuvée en cela par les responsables du secteur, que la solution au phénomène d'envasement qui touche cette infrastructure consiste à prendre toute une batterie de mesures, parmi lesquelles le reboisement de sa périphérie dont les trois tiers sont situés sur les limites administratives avec la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, ce qui implique «un programme de reboisement à caractère national». Les membres de la commission de l'APW évoquent, dans ce même contexte, «le délabrement avancé» du réseau d'irrigation d'un linéaire de 350 km. Ce réseau a subi des travaux qui «n'ont pas été efficaces», comme en témoignent les fuites qui y sont toujours constatées, selon les élus, qui font également état du dysfonctionnement du répartiteur des canalisations vers les vergers qui demeure toujours «incapable de jouer son rôle», ainsi que de certaines canalisations «qui n'arrivent plus à acheminer l'eau aux agriculteurs». Les membres de la commission de l'agriculture et de l'hydraulique de l'APW soulignent également que les berges de l'oued Ksob, depuis Chaâba El-Hamra jusqu'à la retenue collinaire El-Roumi sur une distance de 9 km, ont été ravinées par l'érosion à cause de la vase provenant du barrage qui a également eu pour conséquence l'élargissement du lit de l'oued «passé de 20 à 100 et 150 mètres».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.