De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Un cas psychiatrique!    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Défis africains de la COP 27    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Belatoui espère un véritable départ    Est-ce le déclic?    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Viande, lait et même citron seront importés
La grande bouffe du ramadan
Publié dans Info Soir le 19 - 04 - 2010

En prévision de ce mois sacré, censé être celui de la piété, les autorités ont décidé de l'importation, notamment de 10 000 tonnes de viande ovine fraîche, de 30 000 tonnes de lait et d'une importante quantité de citrons dont le prix avait atteint 450 DA l'année dernière. En principe, donc, il n'y aura pas de tension sur le marché et les prix ne chaufferaient pas au mois d'août.
C'est ce qu'a déclaré, hier, le ministre du Commerce, El-Hachemi Djaâboub, lors d'un point de presse organisé en marge d'une séance de travail, avec les cadres de son département, au siège d'Algex, à Alger.
Le gouvernement a autorisé les opérateurs privés à importer jusqu'à 10 000 tonnes de viande ovine fraîche pour pouvoir répondre à la forte demande des consommateurs, surtout pendant le mois sacré du ramadan. La seule condition, précise-t-il, c'est qu'ils doivent être soumis à une autorisation du ministère de l'Agriculture et au respect des normes phytosanitaires pour éviter le risque de contamination du cheptel national. Concernant le prix de la viande importée, le ministre précisera qu'il dépendra des importateurs censés acheter la viande à moindre coût des pays d'origine pour arriver à la vendre à moins de 750 DA le kilo (…). Le meilleur prix serait 600 DA ! «Les importateurs vont, bien sûr, faire leur calcul pour vendre la viande ovine moins que son prix actuel, sinon cela ne serait pas intéressant !».
Ce sont là les directives du ministre aux cadres du secteur pour la préparation du mois de ramadan 2010. La crise du citron ne va, sans nul doute, pas se reproduire, a noté le ministre. «Notre souci majeur est d'assurer aux consommateurs au maximum la disponibilité des produits de première nécessité, mais aussi d'éviter la menace de la flambée des prix, partant du principe que quand il y a manque de produits alimentaires sur le marché, les prix augmentent». M. Djaâboub a expliqué que «pour plus de précaution, le gouvernement a demandé à l'Office national interprofessionnel du lait (ONIL), d'importer 30 000 tonnes de poudre de lait supplémentaires aux stocks habituels». «Le lait en sachet restera disponible au cours du ramadan prochain au prix de 25 DA», a-t-il assuré, rappelant les récentes mesures prises par un conseil interministériel pour la régulation du marché et la disponibilité des produits, essentiellement les viandes rouges ovines et bovines durant ce mois sacré. Par ailleurs, le gouvernement a demandé à la Société de gestion de la participation pour les productions animales (SGP Proda) d'importer 5 000 tonnes de viande congelée ovine et bovine. Des stocks de viandes blanches locales seront en outre constitués prochainement par la SGP Proda dans le cadre de ces mesures. Interrogé par la presse sur la flambée des prix de certains fruits et légumes, le ministre a réaffirmé que «les prix sont libres et qu'il n'est pas question de revenir à l'ancien système», ajoutant que la hausse des prix a concerné les fruits et légumes hors saison, uniquement. «La meilleure solution pour combattre cette hausse est d'augmenter les moyens de production afin d'inonder le marché et éviter surtout l'abandon de cette activité par les fellahs», a-t-il préconisé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.