Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Connaître les Prophètes
Publié dans Info Soir le 31 - 08 - 2010

Une fois Abraham sorti du feu, son père et son peuple le désavouent. Avant de quitter son peuple, il promet à son père de demander pardon pour lui. Dieu a dit : «Il dit : Ô Abraham, aurais-tu du dédain pour mes divinités ? Si tu ne cesses pas, certes je te lapiderai, éloigne-toi de moi pour bien longtemps. Paix sur toi, dit Abraham. J'implorerai mon Seigneur de te pardonner car Il a m'a toujours comblé de Ses bienfaits. Je me sépare de vous, ainsi que de ce que vous invoquez, en dehors de Dieu, et j'invoquerai mon Seigneur. J'espère ne pas être malheureux dans mon appel à mon Seigneur» (Sourate 19 versets 46-48).
Il demandera pardon pour son père comme il le lui avait promis. Dieu a dit : «Ô notre Seigneur ! pardonne-moi, ainsi qu'à mes père et mère et aux croyants, le jour de la reddition des comptes.» (Sourate 14 verset 41). Il a dit aussi : «Et pardonne à mon père : car il a été du nombre des égarés.» (Sourate 26 verset 86).
A la mort de son père, un mécréant, il lui est dès lors interdit de demander pardon pour lui. Dieu a dit : «Abraham ne demanda pardon en faveur de son père qu'à cause d'une promesse qu'il lui avait faite. Mais, dès qu'il lui apparut clairement qu'il était un ennemi de Dieu, il le désavoua. Abraham était certes plein de sollicitude et indulgent» (Sourate 9 verset 114).
l Selon Abi Jamra Nasr Ibn Imran : j'accompagnais Ibn Abbas quand je me suis retrouvé atteint de fièvre, alors, il m'a conseillé de la faire baisser avec de l'eau bénite de Zamzam car le Prophète (Qsssl) avait dit : «La fièvre est une bouffée de chaleur de l'enfer, faites-la baisser avec de l'eau, ou peut-être a-t-il dit avec de l'eau de Zamzam.» (rapporté par Al-Boukhari). D'après Samra, le Prophète a dit : «La fièvre est un tison de feu, éteignez-la avec de l'eau fraîche», et le Prophète, en cas de fièvre, répand de l'eau sur sa tête, et il se lave (Abdelmalek Bin Habib Al-Andaloussi). D'après Anas Ibn Malek , le Prophète a dit : «Si la fièvre s'empare de l'un parmi vous, qu'il se lave continuellement avec de l'eau (dans une autre version : qu'il se lave de temps en temps) pendant trois jours.»
Des dizaines de versets et de hadiths authentiques confirment que les délices des habitants du Paradis sont aussi bien spirituels que corporels et englobent tant les domaines des mets et des breuvages que le port des vêtements, des bijoux, l'équitation, l'échange des visites et des rencontres.
Ainsi s'agissant du port des habits et des bijoux, Dieu a dit : «Dieu introduira ceux qui auront cru et ceux qui auront accompli des œuvres bonnes dans des Jardins où coulent les ruisseaux. Là, ils seront parés de bracelets en or et de perles ; leurs vêtements seront en soie.
Ils ont été dirigés vers la Parole excellente.» S'agissant des lits de repos, Dieu a dit : «Et les premiers arrivés qui seront bien les premiers, voilà ceux qui seront les plus proches d'Allah dans les Jardins du délice ; il y en aura une multitude parmi les premiers et un petit nombre parmi les derniers arrivés ; placés côte à côte sur des lits de repos, ils seront accoudés, se faisant vis-à-vis». Il a dit aussi : «Là, accoudés sur des lits d'apparat, ils n'auront à subir ni soleil ardent, ni froid glacial. Ses ombrages seront à proximité et ses fruits inclinés très bas, pour être cueillis.»
Les musulmans au Canada sont, dans leur écrasante majorité, des immigrés venus de pays musulmans. Le recensement de 1871 indique qu'il n'y avait que 13 musulmans dans le pays. En 1931, on en comptait 645, principalement en provenance du Liban, de l'Albanie, de la Syrie, de la Yougoslavie et de la Turquie. L'afflux d'immigrants après la Seconde Guerre mondiale a porté ce nombre à 33 370 en 1971. La majorité de cette vague d'immigrants est très instruite. En 2001, les musulmans représentent le groupe religieux dont la croissance est la plus rapide au Canada. La plupart des musulmans qui arrivent dans ce pays depuis les années 1960 s'installent dans les centres urbains, et les deux tiers d'entre eux se trouvent maintenant en Ontario. Le relevé de Statistique Canada effectué en 1991 a permis de recenser 253 260 musulmans venant de plus de 60 pays, parlant une variété de langues et faisant partie d'une ethnie qui leur est propre. Le plus récent relevé sur la religion indique que ce nombre a plus que doublé. Au Canada, près de 3% de la population se dit musulmane. La majorité des musulmans sont sunnites.
Les Compagnons
l Thabit Ibn Qays l'Ansarite était chef de clan des Khazraj. Il était, par conséquent, un homme très influent à Yathrib. Il se convertit à l'Islam grâce à Allah et au compagnon Mousaâb Ibn Umayr.
A l'arrivée du Prophète (Qsssl) à Médine, Thabit et un groupe de cavaliers lui réservèrent un accueil des plus chaleureux. En tant que porte-parole, il prononça un discours en présence du Prophète et de Abou Bakr As-Siddiq.
Depuis ce jour, le Prophète fit de lui son khatib. Quand les délégations arabes se présentèrent pour se vanter de leurs habilités poétique et rhétorique, le Prophète fit appel à Thabit Ibn Qays et à Hassan Ibn Thabit pour défier leurs orateurs et poètes.
Thabit prit part à la bataille de Ouhoud. Lors de la bataille d'Al Yamama, il creusa un trou où il se glissa et se battit jusqu'à perdre la vie. Le trou qu'il avait creusé devint sa tombe.
Les piliers de la foi
Allah a dit : «Et nous avons descendu sur toi le Livre en toute vérité, qui confirme les Livres antérieurs et que nous préservons contre toute altération.» (Sourate 5 verset 48). Cela veut dire que le Coran fait autorité sur les Livres antérieurs. Ceci étant, il n'est pas permis d'appliquer une prescription contenue dans ces Livres, sauf si celle-ci est attestée par le Coran et, donc, après son approbation. La croyance en ces Livres produit des effets considérables parmi lesquels :
-La reconnaissance de l'intérêt et le soin qu'Allah porte à Ses Serviteurs, sachant qu'Il a descendu sur tous les peuples un Livre pour les guider.
-La reconnaissance de l'infinie Sagesse de Dieu dans Ses Institutions, du fait qu'Il a institué pour chaque peuple ce qui convient à leurs situations. Allah dit : «Nous avons établi pour chacun une loi et une voie.» (Sourate 5 verset 48).
-La gratitude envers Dieu pour tous les bienfaits qu'Il accorde à Sa création.
«Sur toutes vos divergences, le jugement appartient à Allah. Tel est Allah mon Seigneur ; en Lui je place ma confiance et c'est à Lui que je retourne.»
(Sourate 42 verset 10.)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.