Manchester City: Foden lance un message à Mbappé    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Un projet de décret exécutif sur la portabilité des numéros de téléphonie mobile examiné par le gouvernement    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    Coronavirus: 176 nouveaux cas, 116 guérisons et 4 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.961.387 morts dans le monde    Real : Une relation qui se complique entre Zidane et son président ?    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    FAF... la mascarade continue    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Liverpool et Dortmund prêts à surmonter leur handicap    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Les étudiants continuent de marcher    L'espoir d'une reprise    Des journalistes reviennent en... autostop !    La marche de la communauté universitaire empêchée    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Zorc optimiste pour Haaland    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Saidal fabriquera du Levothyrox    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Côte-d'Ivoire / Présidentielle
Gbagbo-Alassane : le duel du 2e tour
Publié dans Info Soir le 04 - 11 - 2010

Vote n Le Président ivoirien Laurent Gbagbo et l'ex-Premier ministre Alassane Ouattara s'affronteront au second tour d'une présidentielle historique, destinée à effacer une décennie de crise politico-militaire.
Au premier tour dimanche, M. Gbagbo a recueilli 1 755 495 voix, soit 38,3% des suffrages, contre 1 480 610 pour M. Ouattara (32,08%), a annoncé le président de la Commission électorale indépendante (CEI) Youssouf Bakayoko, lors d'une cérémonie dans la nuit de mercredi à jeudi. L'ex-chef d'Etat Henri Konan Bédié a réuni 1 165 219 voix (25,24%).
Il tentait, à 76 ans, de reconquérir le fauteuil, dont il fut chassé en 1999 suite au premier coup d'Etat de l'histoire du pays. Mais son Parti démocratique de Côte-d'Ivoire (PDCI, ex-parti unique), fustigeant «opacité» et «erreurs de calcul», a dénoncé avant même les résultats officiels «une volonté manifeste de tripatouillage» et exigé un «recomptage des bulletins de vote». Les résultats complets provisoires des trois ténors et des 11 «petits» candidats doivent être transmis au Conseil constitutionnel pour validation et proclamation des résultats définitifs. Le second tour doit être organisé 15 jours après la proclamation des résultats définitifs du premier. Le 28 novembre est la date le plus souvent évoquée. Dans les jours précédant les résultats, la crainte de violences a conduit nombre d'Ivoiriens à rester chez eux. Abidjan, envahie de folles rumeurs, a eu dans certains quartiers des airs de ville fantôme. Après la proclamation des deux qualifiés, la capitale économique est restée calme. Pas d'explosions de joie et la turbulente «rue Princesse», prisée des noctambules, était déserte. Calme plat aussi à Bouaké (centre), fief de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) contrôlant le nord du pays depuis le putsch raté et la guerre de 2002. Au pouvoir depuis 2000, malgré la fin de son mandat en 2005, M. Gbagbo, 65 ans, candidat de «la majorité présidentielle» (LMP), entend prendre sa revanche après avoir été privé du Nord ivoirien huit ans durant. Le camp Gbagbo nourrit une grande hostilité à l'égard d'Alassane Dramane Ouattara, qu'il accuse d'avoir inspiré les rebelles. Le chef du Rassemblement des républicains (RDR), 68 ans, empêché de se présenter en 2000 pour «nationalité douteuse» et symbole des déchirements identitaires ivoiriens, souhaite, lui, réparer ce qu'il considère comme une «injustice». L'une des grandes questions du second tour sera celle du report des voix de M. Bédié vers l'ex-Premier ministre. Les deux hommes sont alliés depuis 2005 au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), mais la méfiance demeure souvent entre militants ou cadres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.