LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    MOHAND OUSSAID APPORTE DES PRECISIONS : Le président Tebboune a gelé sa qualité de membre du CC du FLN    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    AIN TEMOUCHENT : Deux filles membres d'un réseau de passeurs    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    L'envoi de troupes de l'ANP en dehors des frontières ne remet pas en cause la doctrine de non ingérence de l'Algérie    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Deux terroristes neutralisés, un autre s'est rendu en mai dernier    Le RND dénonce les campagnes d'information tendancieuses des médias français contre l'Algérie    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Baadji Abou-El-Fadhl confiné chez lui    Le référendum constitutionnel fixé au 1er juillet    Le Zimbabwe convoque l'ambassadeur américain à Harare    L'Amérique brûle    Le procès de Karim Tabbou renvoyé au 29 juin    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    L'Epreuve    L'infrangible lien…    Les remplaçants acceptent, les titulaires refusent    La sanction infligée à l'émission "Insahouni" d'Ennahar TV réduite à une suspension provisoire    Un webinaire interactif pour la région Mena    Les frais de transport des dépouilles à la charge de l'état    Covid19-Aides aux commerçants: l'ANCA se félicite des décisions du Conseil des ministres    8 décès et 119 nouveaux cas en 24 heures    Les écoles privées rappelées à l'ordre    246 autorisations accordées en 2019    Raouya présente le PLFC 2020 devant la commission spécialisée    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    "Je pense porter plainte pour manipulation"    De l'orientation sociale du savoir au contrôle de la société    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Sidi Bel Abbès: Plus de 400 kg de viande issue de l'abattage clandestin interceptés    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Impactés par les retombées du confinement: Les gérants des auto-écoles réclament la reprise de leur activité    El-Bayadh: La production céréalière impactée par la sécheresse    EHS Canastel: Vingt-deux enfants atteints du Covid-19 pris en charge    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Biennale méditerranéenne d'art contemporain : Au cœur de l'actualité
Publié dans Info Soir le 28 - 06 - 2017

Rendez-vous - Cette 4e édition de la biennale rassemblera des œuvres abordant les thèmes puisés dans l'actualité, à savoir l'exode et l'émigration.
La 4e biennale méditerranéenne d'art contemporain revient cette année. Le rendez-vous sera donné du 2 au 30 juillet, et elle aura lieu au Musée d'arts modernes (Mamo) au centre-ville d'Oran.
Organisée par l'association des arts visuels et plastiques «Civ-œil» d'Oran, cette manifestation, dédiée à l'art contemporain aussi bien dans sa diversité que dans son originalité, se veut un défi relevé, car en enregistrant une forte participation d'artistes algériens et étrangers, elle affiche cette volonté de célébrer l'art pleinement, sans préjugés et en toute liberté. En effet, ce rendez-vous sera ouvert à l'autre. Il se veut un lieu de rencontre et d'échange une démarche qui engendre une complicité féconde et créatrice.
Par ailleurs, cette biennale confirme, d'une édition à l'autre, la place de la ville d'Oran comme capitale incontournable de l'art contemporain en méditerranée avec la présence d'artistes, de galeristes et de conférenciers de renommée internationale. De cette rencontre, de cet échange, les participants puiseront les uns chez les autres ce qui les fait vibrer et se laissent traverser d'émotions qui suscitent beauté et poésie. Cette 4e édition de la biennale rassemblera des œuvres abordant les thèmes puisés dans l'actualité, à savoir l'exode et l'émigration.
Selon le commissaire de cette manifestation, le plasticien Ali Chaouche Toufik, «les artistes sont tenus actuellement plus que jamais à faire des efforts pour promouvoir l'art moderne portant un message artistique face aux consciences des décideurs pour alléger les souffrances de l'humanité, qui reste le centre de toute créativité». Et de poursuivre : «Dans ce contexte, des arts plastiques et visuels ont contribué depuis deux ans à exprimer la douleur de l'exil et de l'émigration collective. L'art contemporain a toujours été présent dans les déplacements et le mouvement selon la thématique».
Ainsi, les participants présenteront de nouvelles œuvres, toutes réalisées avec un esprit moderne, avec une approche d'ouverture et de partage, le tout catalyse un enthousiasme qui donne un élan à la création elle-même.
Le public aura à apprécier des œuvres aussi bien diverses que personnelles : des peintures à l'huile et à l'eau, des aquarelles, de la sculpture, des montages artistiques, photographies, des créations audiovisuelles et autres designs...
Notons que cette manifestation, qui fait l'objet d'intérêt de la part des artistes et des galeristes du bassin méditerranéen, invite les créateurs à «retranscrire l'éclosion de sens exacerbés et à les matérialiser en œuvres colorées, expressives, émouvantes et réelles», a-t-on noté.
Notons aussi que ce rendez-vous, qui tient à faire connaître différentes expressions artistiques connues sur la scène des arts visuels et plastiques, contribuera à soutenir et à promouvoir les œuvres de jeunes créateurs en art moderne algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.