Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le médicament générique :
Une question de mentalité
Publié dans Info Soir le 24 - 01 - 2005

Définition Trois critères définissent le générique : même composition chimique que le princeps, nom différent et prix moins élevé.
Un générique est la copie conforme d?un médicament princeps ou d?origine. Contrairement aux idées reçues, le générique est soumis aux mêmes exigences que le médicament original.
Il comporte la même molécule et a les mêmes effets thérapeutiques que le médicament original. Il est soumis aux divers contrôles de fabrication : il répond aux mêmes critères d'efficacité, de qualité et de sécurité. En clair, les génériques ne sont pas des produits de contrefaçon.
Le principal avantage du générique est, bien évidemment, son coût, de très loin inférieur à celui de l'original.
Il est bien utile de signaler qu?il existe des génériques pour les affections les plus courantes et pour les principaux traitements, qu'ils soient de courte ou de longue durée. Néanmoins, les médicaments n?ont pas tous un équivalent générique.
Cela étant, un médicament original ou princeps, portant un nom de marque, est protégé par un brevet.
Le laboratoire créateur en a l'exclusivité. Lorsque ce brevet arrive à échéance, soit 20 ans, le médicament original tombe dans le domaine public. Un autre laboratoire peut donc le commercialiser à son tour, soit sous un nouveau nom suivi du suffixe Gé, soit sous sa dénomination commune internationale, nom chimique de la molécule prescrite, suivie du nom du laboratoire.
Le médicament générique représente, depuis quelques années, une part importante du marché mondial du médicament.
Même dans les pays où l?innovation pharmaceutique est la plus importante comme les USA et la Grande-Bretagne, ces produits sont fortement présents et prisés.
C?est que même les plus grands laboratoires ? qui possèdent des princeps ? procèdent à la fabrication et à la commercialisation de ces médicaments. Dans notre pays aussi, le médicament générique occupe une place non négligeable.
Il détiendrait jusqu?à 50 % des parts du marché national du médicament.
Bien des génériques sont produits localement depuis des années par le groupe Saïdal. Alors que d?autres sont importés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.