L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Ben Ali promu général d'Armée: Chanegriha confirmé dans le poste de Chef d'état-major de l'ANP    Dans l'attente de leurs procès: Plusieurs détenus du Hirak remis en liberté    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    Se protéger pour protéger les autres    Tébessa: L'éternel problème d'eau    Bouira: Des activités des marchés à bestiaux et des centres commerciaux suspendues    Ils étaient exposés dans un musée à Paris: L'Algérie récupère les crânes de 24 de ses résistants    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    ;413 contaminations, nouveau record quotidien    l'Algérie a honoré sa dette    Chengriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    L'Espagne ne veut pas d'Algériens sur son territoire    Deux navires de Sonatrach séquestrés au Liban    L'Algérie ne renoncera pas à sa demande de restitution de ses archives détenues par la France    Liste des résistants algériens dont les ossements ont été rapatriés vendredi de France    France : « Pour une République française antiraciste et décolonialisée »    REBOND DU CORONAVIRUS : Benbouzid incrimine les rassemblements familiaux    Le Covid-19 est une maladie ‘'de nature génétique'' propre à chaque personne    SETIF : Une septuagénaire repêchée d'un puits    SONELGAZ : Le PDG élu à la tête l'association Med-TSO    FETE DE L'INDEPENDANCE NATIONALE : La journée du 5 juillet chômée et payée    PARTI RND : Le travail collectif pour préserver la stabilité du parti    POUR SES SACRIFICES CONSTANTS AU SERVICE DE LA PATRIE : La reconnaissance de la nation à l'ANP renouvelée    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    Ecouter la musique pourrait réduire les crises d'épilepsie    FUNERAILLES NATIONALES LE 5 JUILLET A ALGER : Retour au pays pour 24 chahids    LE PDG DE ‘'SADEG'' A MOSTAGANEM : Des inaugurations et une redynamisation des projets en cours    ORAN : Une enveloppe de 1300 milliards allouée pour les JM 2022    Cyclisme : les Algériennes Bensalah et Bouchoucha admises comme Commissaires de courses sur piste (UAC)    Rapatriement des restes mortuaires des martyrs algériens    Heureusement que le cœur du hirak n'est pas à la place de la République.    Quotidien Ech-chaâb: la réforme prévue en Algérie repose sur une pré-prospection    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Sahel: la France annonce une nouvelle force sur fond de doutes sur son efficacité    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Le schiste américain dans le rouge    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    La mère des batailles    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Répression contre l'opposition à Hong Kong    L'épreuve    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cela s?est passe un jour / Aventures, drames et passions celebres
Le Temple du peuple (1re partie)
Publié dans Info Soir le 03 - 04 - 2005

Fanatisme Les sectes recrutent dans les milieux sociaux défavorisés où les frustrations socio-économiques ou culturelles sont fortes, elles attirent aussi des riches qui se sentent mal à l?aise dans leur monde.
Au début des années 1970, San Francisco, aux Etats-Unis, est le paradis des sectes et des églises de toutes sortes : celles qui annoncent la venue imminente de la fin du monde comme celles qui promettent, à leurs heureux adeptes l?avènement d?un monde nouveau où tout n?est qu?ordre, harmonie et bonheur?
La secte est un groupe de personnes qui, après avoir fait une expérience religieuse (catholicisme ou protestantisme dans le cas des Etats-Unis), ont décidé de vivre en communauté, pour tenter d?autres expériences spirituelles, sous la direction d?un prêtre ou gourou.
Gourou ? on écrit aussi guru ? provient du sanscrit, la vieille langue sacrée des brahmanes de l?Inde, et signifie «maître spirituel». C?est celui qui possède la science sacrée et la puissance magique, c?est aussi celui qui a fait des expériences spirituelles ineffables et qui transmet son savoir à ses disciples. Les chefs des sectes se donnent, eux-mêmes, le titre de «gourou» alors que dans la tradition hindouiste, ce sont les fidèles qui donnent ce titre honorifique à leur maître.
Pour vivre pleinement leur «foi» les membres de la secte vivent généralement en autarcie, parfois même dans des camps qui rappellent les camps militaires. Ils sont tous soumis à la même discipline, ils partagent les mêmes repas, portent parfois, dans un souci d?uniformité, le même costume?Des études ont montré que les sectes recrutent généralement dans les milieux sociaux défavorisés où les frustrations socio-économiques ou culturelles sont fortes, elles attirent aussi beaucoup de riches qui se sentent mal à l?aie dans leur société, ce qui est également une forme de frustration?On a vu des personnes fortunées, quitter brusquement le luxe et les privilèges auxquels elles sont habituées pour s?intégrer dans des sectes où elles manquent de tout. Si certaines sectes sont inoffensives et se contentent de vivre leurs croyances sans déranger les autres, d?autres usent de violence en exerçant notamment, au cours des recrutements, des pressions psychologiques sur les personnes, notamment les jeunes fragilisés par l?échec social ou la maladie.
Les sectes sont financées par les cotisations de leurs membres, les dons des plus fortunés d?entre eux ou encore le travail des adeptes : il y a des scandales au cours desquels on a reproché à des chefs de sectes d?avoir dépouillé leurs adeptes ou de les faire travailler comme des esclaves. Des adeptes, ayant quitté les sectes, décrivent les sociétés comme des camps de concentration, voire des lieux de débauche où le chef et ses proches disposent des femmes et même des enfants selon leur désir. Il y a eu, dans ce sens, des procès célèbres au cours desquels des gourous ont été condamnés. Mais aux Etats-Unis, comme en Europe, où la liberté de conscience est garantie par la loi, la plupart des sectes ont une vie légale, puisqu?elles sont considérées comme des associations religieuses. On ignore que certaines sectes sont capables du plus grand fanatisme : on se rappelle le cas de la secte du Temple du Soleil qui, il y a quelques années, a causé la mort de plusieurs dizaines de personnes. Mais avant la secte du Temple du Soleil, il y a eu celle du Temple du Peuple, du révérend père Jim Jones? (à suivre...)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.