Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    Le Polisario bombarde la zone de Guerguerat    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Les saillies d'une réforme prévue "avant la fin de l'année"    La terre a tremblé à Batna et Tizi-Ouzou    227 nouveaux cas et 2 décès en 24h    Timides avancées et grandes désillusions    Arsenal : La réaction d'Arteta au départ d'Özil    Tournoi de l'UNAF (U17): l'Algérie valide son billet pour la CAN 2021    Arsenal : Mikel Arteta évoque le dossier Martin Odegaard    Le parquet demande la confirmation de la peine de trois ans de prison contre Kechida    La sardine et le charlatan    Un ministre au cœur de la polémique    Les propositions du mouvement El-Islah    L'AG élective fixée au 2 février    Madoui prend le relais    Toujours pas de conclusions    La situation sanitaire s'aggrave    La RASD exprime sa gratitude à la Namibie    Masque anti-âge avec de la vaseline    Régime et hypertension artérielle    139 corps découverts dans les charniers de Tarhounah    Flâneries, émerveillement et regrets !    Après 77 jours d'isolement à Florence, Michel-Ange et Raphaël enfin déconfinés    Vente d'un manuscrit unique sur la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon    Mohamed Baba-Nedjar transféré à l'hôpital    "Nous ne sommes pas encore au maximum"    Les joueurs de nouveau en grève    Mourad Karouf, nouvel entraîneur    Ourida Lounis. Avocate : «Nous plaidons pour la réhabilitation des victimes»    Visite d'inspection du ministre des Travaux publics : Mise en service de plusieurs infrastructures    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    Le procès commencera la deuxième semaine de février    Les rebelles pointés du doigt par l'ONU    Les souscripteurs AADL 1 crient leur ras-le-bol    Gel des importations des viandes rouges : Quel impact sur le marché local ?    Le FFS se prononce sur le climat politique : «Les élections ne sont pas une solution à la crise actuelle»    Un an de prison ferme requis    "Nous avons gagné la guerre, nous ne sommes pas demandeurs d'excuses..."    Hosni Kitouni. Chercheur en histoire et auteur : «Ce qui nous importe, c'est le jugement que nous portons nous-mêmes sur la colonisation»    Abdelmadjid Guemguem, alias Guem, est décédé    De la philosophie comme remède à l'Institut français d'Alger    Bouira - Covid-19 : 12 transporteurs verbalisés    Quand un vol de bétail se termine par un drame    Banque mondiale: Vers une reprise partielle de l'économie algérienne    La pâleur d'une façade    Vingt-cinq doses de vaccin Covid-19    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Musique
Une nouvelle ère pour le chaâbi
Publié dans Info Soir le 07 - 03 - 2006

Evénement n Le Théâtre national abritera au mois d?octobre la première édition du festival du chaâbi.
Abdelkader Bendaâmache, commissaire du festival national de la musique chaâbie, a animé, dimanche, au Centre culturel de la Radio nationale, un point de presse qui a porté sur les préparatifs du festival.
«Le festival a été institutionnalisé le 13 juillet dernier par le ministère de la Culture», explique-t-il, ajoutant que «la commission chargée d?organiser l?événement a été mise en place le 26 décembre de la même année».
L?objectif du festival consiste, selon l?intervenant, à sauvegarder la musique chaâbie, patrimoine immatériel.
Outre le souci de présenter cette musique dans un esprit authentique, telle qu?elle était pratiquée par les maîtres, le festival s?assigne également comme objectif cette volonté d?initier une nouvelle génération à cette musique et la former pour qu?elle assure, à son tour, la pérennité de ce patrimoine.
«Nous mettrons à profit cette occasion pour assurer une formation à ces musiciens et interprètes pour qu'ils aient un minimum de langage poétique, musical, thématique, historique et social, c'est-à-dire tout ce qui entoure la musique chaâbie», a indiqué M. Bendaâmache.
Il est à souligner que la formation, dont le programme pédagogique est déjà tracé, sera encadrée par le comité directeur du festival comprenant les musiciens El-Hadi El-Anka, Sid-Ali Driss, Mohamed Belarbi, Abdelkrim Amimour et Abdelhamid Benblidia. En marge, un séminaire national autour du chaâbi y sera, par ailleurs, programmé et auquel prendront part des spécialistes de la question.
Le festival constituera une opportunité pour les jeunes amateurs : la rencontre leur permettra de réaliser des enregistrements ainsi que des ouvrages qui serviront de référence aux chercheurs, aux musiciens et aux mélomanes.
«A la fin du festival, nous aurons un potentiel humain formé et des matériaux publiés, sans oublier le côté animation créé lors de cette rencontre», a conclu M. Bendaâmache.
Le festival national du chaâbi est ouvert à tous les adeptes de cette musique possédant une base élémentaire dans le domaine de l?interprétation et du jeu de ce genre musical sans distinction d?âge. Ils doivent la pratiquer en amateur.
Ce festival, qui se tiendra au Théâtre national et qui verra la participation, aux côtés des amateurs, les professionnels, sera couronné par des distinctions : tous les finalistes recevront des prix, tandis que les dix premiers recevront un mandole fabriqué spécialement pour eux, avec l?inscription du festival. Le premier et son dauphin auront la possibilité d?être produits par un grand éditeur audiovisuel. Les récompenses concernent seulement les amateurs, quant aux professionnels, ils seront de simples invités du festival.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.