Activation du plan de lutte contre les feux de forêts à Alger à partir du début juin    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    Mohand Oussaïd: le président de la République n'a de lien organique avec aucun parti politique agréé    DECLARATION DE DEVISES PAR LES VOYAGEURS : Les députés votent pour le maintien du montant à 5000 euros    DETRESSE EN ALIMENTATION EN EAU POTABLE A MOSTAGANEM : 7 Daïras attendent une solution urgente    Les frères Kouninef de nouveau auditionnés    Raouya présente le texte de LFC 2020 devant le Conseil de la Nation    ORAN : Le wali a inspecté les projets des prochains jeux méditerranéens    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Décès de 5 Algériens bloqués en Turquie    Création d'un portail électronique pour l'inscription de 25.000 experts algériens à l'étranger    Les attaques fréquentes des médias publics français ciblant l'Algérie ne relèvent nullement de la liberté d'expression    Vers une reprise graduelle de certaines activités commerciales et de services    119 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Lutte contre le Covid19 : la wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    Opposée à l'indépendance de l'Algérie, l'OAS adopte le terrorisme à grande échelle    Le Syndicat des magistrats appelle à statuer sur les affaires en suspens    Les députés engagent un débat à l'APN    Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin    Alger ferme ses plages    Choc sanitaire et pétrolier : L'endettement contrôlé et des réformes comme unique voie de sortie de crise    "L'infatigable avocat de la cause maghrébine"    Deux ouvrages de Abderrezak Dourari bientôt publiés    FAF - Réunion du BF: Ni arrêt définitif, ni saison blanche !    Un nouveau directeur à la jumenterie    RC Arba: Entre espoir et appréhensions    Les effets du confinement: Les commerçants s'impatientent    15.000 commerçants et artisans à l'arrêt depuis trois mois: L'UGCAA demande la réouverture des commerces    Le taux d'inflation à 1,8% en avril    Un lourd héritage    La mort au temps du corona    Mahrez victime d'un cambriolage    Les violentes manifestations se poursuivent    Arab : "Helfaïa est toujours en poste"    Des députés plaident pour un retour au dialogue en Libye    Les habitants réclament leur réouverture    L'armée égyptienne annonce avoir tué 19 terroristes présumés    225 morts lors des manifestations de novembre    Future destination de Benayada    Benzia gravement blessé à la main    Le reflet de l'intolérance sociale    Le poète assassiné    Cour d'Alger: le procès de Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Musique
Une nouvelle ère pour le chaâbi
Publié dans Info Soir le 07 - 03 - 2006

Evénement n Le Théâtre national abritera au mois d?octobre la première édition du festival du chaâbi.
Abdelkader Bendaâmache, commissaire du festival national de la musique chaâbie, a animé, dimanche, au Centre culturel de la Radio nationale, un point de presse qui a porté sur les préparatifs du festival.
«Le festival a été institutionnalisé le 13 juillet dernier par le ministère de la Culture», explique-t-il, ajoutant que «la commission chargée d?organiser l?événement a été mise en place le 26 décembre de la même année».
L?objectif du festival consiste, selon l?intervenant, à sauvegarder la musique chaâbie, patrimoine immatériel.
Outre le souci de présenter cette musique dans un esprit authentique, telle qu?elle était pratiquée par les maîtres, le festival s?assigne également comme objectif cette volonté d?initier une nouvelle génération à cette musique et la former pour qu?elle assure, à son tour, la pérennité de ce patrimoine.
«Nous mettrons à profit cette occasion pour assurer une formation à ces musiciens et interprètes pour qu'ils aient un minimum de langage poétique, musical, thématique, historique et social, c'est-à-dire tout ce qui entoure la musique chaâbie», a indiqué M. Bendaâmache.
Il est à souligner que la formation, dont le programme pédagogique est déjà tracé, sera encadrée par le comité directeur du festival comprenant les musiciens El-Hadi El-Anka, Sid-Ali Driss, Mohamed Belarbi, Abdelkrim Amimour et Abdelhamid Benblidia. En marge, un séminaire national autour du chaâbi y sera, par ailleurs, programmé et auquel prendront part des spécialistes de la question.
Le festival constituera une opportunité pour les jeunes amateurs : la rencontre leur permettra de réaliser des enregistrements ainsi que des ouvrages qui serviront de référence aux chercheurs, aux musiciens et aux mélomanes.
«A la fin du festival, nous aurons un potentiel humain formé et des matériaux publiés, sans oublier le côté animation créé lors de cette rencontre», a conclu M. Bendaâmache.
Le festival national du chaâbi est ouvert à tous les adeptes de cette musique possédant une base élémentaire dans le domaine de l?interprétation et du jeu de ce genre musical sans distinction d?âge. Ils doivent la pratiquer en amateur.
Ce festival, qui se tiendra au Théâtre national et qui verra la participation, aux côtés des amateurs, les professionnels, sera couronné par des distinctions : tous les finalistes recevront des prix, tandis que les dix premiers recevront un mandole fabriqué spécialement pour eux, avec l?inscription du festival. Le premier et son dauphin auront la possibilité d?être produits par un grand éditeur audiovisuel. Les récompenses concernent seulement les amateurs, quant aux professionnels, ils seront de simples invités du festival.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.