L'art de la confusion.    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Dans les coulisses de : Naïma Salhi «chassée» de Naciria et de Chabet ElAmeur    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Ouverture demain du Salon international des dattes    Exploitation des mines d'or dans le Sud : les discussions avec les partenaires étrangers avancent    Turquie 9 morts et 86 blessés dans un accident de train à Ankara    Défi de survie pour le mouvement des «gilets jaunes»    Natation : Sahnoune éliminé sur 50 mètres en Chine    CNAS : tenter de réduire les accidents du travail    Ouadhias (Tizi Ouzou) : Deux voleurs de batteries de relais téléphoniques identifiés par la police    Soins des Algériens en France : Y a-t-il un changement ?    Yacine Mahideb. Poète : Des mots pour panser des blessures    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    Issiakhem de A à Z    La menace terroriste plane à nouveau sur la France    Bouira : Le DJS sur la sellette !    Tournoi de beach-volley demain et dimanche à Oran    Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs    L'auto-satisfecit algérien    Le FLN part en favori    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    La revanche des riches    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Défaitisme    Bouchareb ne va pas durer longtemps    L'histoire à méditer    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Hydrocarbures : Sonatrach et la compagnie russe Transneft signent deux contrats    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Finies les inondations ?
Publié dans Info Soir le 22 - 07 - 2008

Maîtrise n Le projet de dédoublement du collecteur d'eau de pluies de Bab El-Oued est un projet unique en Algérie et même au Maghreb.
Il permettra de mettre un terme définitif aux problèmes des eaux de pluie qui causent des inondations dans ce quartier au relief accidenté. C'est à la suite des inondations qui ont touché le quartier en novembre 2001, que la direction de l'hydraulique de la wilaya d'Alger a entrepris d'importants travaux de réhabilitation des réseaux existants, à commencer par le collecteur de l'oued M'kacel situé sous la route de Frais-Vallon.
Les mêmes services ont engagé une réflexion générale sur les aménagements et ouvrages hydrauliques à réaliser pour drainer, dans les meilleurs conditions, les eaux pluviales de ce bassin versant d'une superficie de près de 1 000 ha, caractérisé par de fortes pentes et un dénivelé important . «Le dédoublement du collecteur de l'oued M'kacel existant est apparu comme un maillon essentiel du dispositif de lutte contre les inondations, ce qui permettra de drainer directement jusqu'à la mer plus de 50 m3 d'eau par seconde et protéger ainsi les 150 000 habitants de la zone concernée», souligne le jeune P/APC de Bab El-Oued.
L'ouvrage principal est constitué d'un tunnel de 400 mètres de diamètre et de 4 450 mètres de longueur, réalisé entre le carrefour Baranes et l'hôpital de Bab El-Oued, boulevard Saïd-Touati. En aval de l'hôpital, la faible couverture du terrain ne permettant pas de poursuivre le tunnel jusqu'à la côte, les 400 derniers mètres du collecteur seront réalisés à ciel ouvert. Six ouvrages principaux de liaison sont prévus afin de raccorder au collecteur projeté les réseaux existants et les oueds des différents sous-bassins versants (Oued Baranes, Oued Sidi-Medjber, Oued Frais-Vallon, Oued Scotto-Nadal et Oued Jaubert). Les travaux avancent actuellement à un rythme très encourageant. Le tunnel sera creusé à l'aide d'un tunnelier de 4 850 mm de diamètre, pesant près de 180 tonnes conçu et fabriqué par une société implantée à Toulouse, en France. Le principe de confinement mixte (pression de terre/pression d'air) et la conception particulière de la roue de coupe permettent de creuser dans des terrains meubles hétérogènes et des roches altérées. Le tunnelier fonctionne associé à un train suiveur de 50 mètres de long et à un train de marinage qui effectue les trajets depuis le puits de travail.
Neuf puits intermédiaires seront aussi réalisés : des puits de travail pour le matériel de creusement du tunnel, permettant leur rentrée et leur sortie du terrain, ainsi que des puits d'accès pour l'exploitation future du collecteur par les services de l'assainissement.
Enfin, le projet comprend la réalisation d'un déversoir pour le débit de temps sec (eaux usées) qui sera transféré au collecteur de la Pointe-Pescade et destiné au traitement, ainsi qu'un ouvrage de rejet en mer au niveau du stade Ferhani. Le projet qui a coûté au trésor public 21 millions d'euros, a cependant créé un véritable encombrement depuis près d'une année à cause de la fermeture de la déviation de Ferhani qui permettait aux véhicules allant vers Bologhine, d'éviter l'interminable embouteillage qui se créait régulièrement au niveau de la montée de l'hôpital. Mais «il faut reconnaître que le projet du dédoublement du collecteur de l'oued M'kacel mettra un terme définitif aux catastrophes naturelles comme celle de novembre 2001 qui avait coûté la vie à un millier de personnes», souligne le premier responsable de la commune qui signale aussi que les désagréments causés ne sont que temporaires puisque «dès la fin des travaux prévue en juillet 2008, la déviation sera rouverte.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.