188e anniversaire de l'allégeance à l'Emir Abdelkader, l'unité nationale comme message éternel    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Décès de Maradona : la FAF rend hommage à un joueur "phénoménal"    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Pétrole : l'Opep entame une série de réunions techniques sur la situation du marché    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Sonelgaz menace    Entre avancées et entraves    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    L'Algérie sera présente    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Noureddine Tounsi incapable de comparaître devant le juge d'instruction    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    Boukadoum entame une visite à Abuja    Nouvelles de Tlemcen    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    LA CORDE ET LE NŒUD COULANT    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Programme de 300 logements sociaux de Aïn El Turck: Un chantier qui traîne depuis presque une décennie    Une médaille pour nos revers !    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Redémarrage du Haut fourneau N°2 au complexe d'El Hadjar
Après plus de trois mois d'arrêt
Publié dans La Tribune le 13 - 11 - 2014


Mohamed Rahmani
Le redémarrage effectif du Haut fourneau N°2 a eu lieu avant-hier, une opération réussie par les techniciens et ingénieurs du complexe sidérurgique d'Annaba, aidés en cela par les experts russes dépêchés sur le site par le Groupe ArcelorMittal. Un redémarrage salvateur pour l'usine qui traverse une mauvaise passe que des problèmes financiers ont aggravée. «Le redémarrage était attendu et espéré par tous après l'incident qui a eu lieu. Nous avons réussi cette première étape, mais le Haut fourneau ne tourne pas encore à plein régime, il faudra pour cela attendre près d'une semaine pour s'assurer de son bon fonctionnement et à partir de là, on pourra avoir une fonte conforme», nous a confié, hier, un ingénieur affecté à l'opération.
La zone chaude qui dépend du Haut fourneau, installation essentielle, tournait hier et l'activité a repris rendant l'espoir aux milliers de travailleurs du complexe qui craignaient, il y a quelques jours, un arrêt total qui mettrait en péril leurs emplois. Dans l'Info Usine transmis à notre rédaction, hier, il a été rapporté qu'«une première coulée de fonte s'est faite dans les poches tonneaux pour une production de gueuses. Le processus de stabilisation continuera pendant 4 à 5 jours jusqu'à avoir une fonte conforme qui permet d'alimenter les aciéries à oxygène».
La direction se félicite de la réussite de l'opération tout en rendant hommage aux cadres et ouvriers du complexe, qui avaient été mobilisés des semaines durant pour ce redémarrage qui avait failli tourner court suite à l'incident survenu il y a quelques jours.
Cependant ce redémarrage du haut fourneau ne règle pas entièrement le problème, puisque l'installation en question, en fin de campagne, est devenue vétuste et obsolète. Elle continuera à tourner jusqu'à l'année prochaine où pendant le dernier trimestre, elle sera totalement réhabilitée avec la mise en service de nouveaux équipements et une modernisation totale des composants pour atteindre une production qui avoisinera les 2 millions de tonnes/an.
M. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.