Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Recommandations pour la réédition et l'étude de l'œuvre de Belaïd Ath Ali
Clôture du colloque international dédié à l'auteur emblématique à Tizi Ouzou
Publié dans La Tribune le 27 - 04 - 2016

Les travaux du colloque international sur l'œuvre de l'auteur algérien d'expression amazighe, Belaïd Ath Ali placée sous le thème «Belaïd Ath Ali, un auteur et une œuvre à relire», se sont clôturés lundi soir par l'adoption de recommandations, notamment pour la réédition et l'étude de cet auteur.
Les travaux du colloque international sur l'œuvre de l'auteur algérien d'expression amazighe, Belaïd Ath Ali placée sous le thème «Belaïd Ath Ali, un auteur et une œuvre à relire», se sont clôturés lundi soir par l'adoption de recommandations, notamment pour la réédition et l'étude de cet auteur.
Les participants à cette rencontre scientifique, organisée par le Haut commissariat à l'amazighité (HCA) à la maison de la culture Mouloud- Mammeri de Tizi Ouzou, ont en effet recommandé, de rééditer des textes de Belaïd Ath Ali, en incluant des annotations philologiques, anthropologiques, linguistiques et littéraires.
Il a été également recommandé, durant ce colloque, initié en collaboration avec le laboratoire d'aménagement et d'enseignement de la langue amazighe, de consacrer l'œuvre de cet écrivain comme «axe de recherche universitaire, mémoires et thèses», rapporte l'APS.
Par ailleurs, dans le but de faire connaître Belaïd Ath Ali, de son vrai nom Izarar Belaïd, que les organisateurs de cette rencontre, présentent comme le défricheur de la langue amazighe, il a été également préconisé la traduction et l'adaptation cinématographique de son travail et de son parcours. Il a été suggéré aussi d'organiser et de pérenniser les rencontres consacrées aux auteurs d'expression amazighe, ainsi que la baptisations d'institutions scolaires et culturelles du nom de cet enfant de la wilaya de Bouira. Belaïd Ath Ali, est le premier prosateur d'expression kabyle, dont le texte Lwali n Oudrar est considéré à juste titre comme le premier roman en tamazight.
Par ailleurs, lors du colloque, dans sa communication «La poésie de Belaïd Ath Ali, entre tradition et modernité ou pour une poétique de la rupture», Abdelhak Lahlou, enseignant à l'Ecole des hautes études en sciences sociales de Paris a souligné que «Belaïd Ath Ali a révolutionné la poésie kabyle à travers l'introduction d'un nouveau style et de nouveaux thèmes», précisant que ses poèmes étaient accessibles et transparents du point de vue de la langue et des thèmes abordés et que «Belaïd Ath Ali a introduit une poésie transparente qui s'attache aux préoccupations quotidiennes de ses concitoyens et à l'environnement dans lequel ils vivaient». Il a ajouté que cet auteur qui a marqué le passage de l'oralité vers l'écrit dans la littérature écrite en langue amazighe a développé «une poésie intimiste dans laquelle il a abordé ses propres expériences. Il a raconté son divorce, sa solitude et ses déceptions, ce qui a constitué une nouveauté dans la poésie kabyle».
Abordant des Cahiers de Belaïd Ath Ali, Nourredine Bellal de l'université de Bouira a soutenu que l'écrivain au début de son parcours littéraire «n'avait pas la prétention d'être reconnu en tant que tel, dans la mesure où il ne jouissait pas de compétences linguistiques ou de conscience identitaire et idéologique et encore moins de moyens matériels nécessaires pour un projet d'écriture».
R. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.