Incertitudes    Après des propos jugés attentatoires aux chouhada: Ouyahia se défend et accuse    «Coup de force» contre Bouhadja: Les députés RCD reviennent à la charge    Grève à Air Algérie: Les mécaniciens insistent et la direction menace    Aménagement du jardin du Ravin Blanc « El Cantera »: Des millions de dinars en fumée... A qui la faute ?    Mise en service d'une nouvelle ligne électrique    Un appel ayant visé à provoquer la «fitna»    Relizane: Une usine Ford à Sidi Khettab    Equipe nationale: Début de stage dans une ambiance détendue    GC Mascara: Des conflits qui mettent le Ghali en danger    IRB Oued Taria: Le club de football disparaît    Des comprimés psychotropes saisis, 4 individus arrêtés    Djelfa: Trois morts et trois blessés dans un accident de la route    Skikda: Un mort et un blessé grave dans une collision    L'armistice vu par un indigène    Pour booster la coopération algéro-grecque: Une commission interministérielle mixte et un forum des hommes d'affaires, en 2019    Concernant le volet postal : Signature de 3 conventions entre le secteur des Télécommunications et celui de l'Habitat    "Il n'y a pas que Cevital qui est ciblée"    La nouvelle aérogare de l'aéroport d'Oran sera réceptionné en mars 2019    Copa Libertadores : Boca résiste à River (2-2) dans une Bombonera en fusion    LFP : Medouar reconnaît avoir commis des erreurs    Attal buteur, Mahrez passeur, Feghouli de nouveau titulaire    Abdelkader Bouazghi depuis Bordj-Bou-Arreridj : " La réconciliation nationale a été un cadre de forte mobilisation pour mener à bien le programme ...    Sécurité et lutte antiterroriste: L'Algérie et l'UE, des "partenaires naturels"    Conférence internationale sur la Libye à Palerme : Ouyahia représentera le Président Bouteflika    La tutelle rassure    Nuit d'horreur à Constantine !    1 casemate pour terroristes et 3 bombes artisanales détruites    RDC : Fayulu candidat-surprise de l'opposition, tensions pré-électorales en vue    14 membres du PKK "neutralisés" par l'aviation turque    Ouyahia parle de "manipulation"    Exposition à Alger d'Arezki Larbi du 17 novembre au 1er décembre    SENATORIALES A ORAN : Duel entre deux candidats au parti FLN    BATNA : 16 cas de rougeole dépistés en 72 heures    Droit, Ethique, Morale….    L'Algérien Walid Bidani passe à côté    Un restaurant pour abriter un congrès !    à J-6 de Togo-Algérie Belmadi dévoile une liste de 25 joueurs, une première pour Chita et Meziane    Essor d'une police des livres    Béatification à Oran des moines tués durant la décennie noire: Une cérémonie sous le signe de «la communion avec tous les Algériens»    Le président Abbas affirme que la victoire de la Palestine est «inévitable»    «La date est prévue le 15 janvier 2019»    Sahara occidental : Des eurodéputés dénoncent la partialité du rapport de Patricia Lalonde    L'Algérie participe à la conférence de Palerme sur la Libye    Le chef de la DCSA remplacé    Le cauchemar prend fin    Centenaire de l'armistice : Ouyahia participe à Paris à la cérémonie de commémoration    Décès : Le journaliste Merzak Meneceur n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des professionnels pour composer les jurys
9e FIOFA
Publié dans La Tribune le 23 - 07 - 2016

Les jurys devant évaluer les différentes œuvres cinématographiques en compétition dans la 9e édition du Festival international d'Oran du film arabe (Fiofa), qui se tien du 22 au 27 juillet, sont composées de professionnels du monde arabe et d'ailleurs. Le jury principal du festival consacré à la catégorie des longs métrages est présidé par le réalisateur syrien Mohammad Malas qui a à son actif, plusieurs films en particuliers Soullèm ila Dimachq (une échelle pour Damas) en 2013 et Bab al-maqam en 2005, en plus de plusieurs distinctions et hommages dans nombreux pays arabes et européens.
Les jurys devant évaluer les différentes œuvres cinématographiques en compétition dans la 9e édition du Festival international d'Oran du film arabe (Fiofa), qui se tien du 22 au 27 juillet, sont composées de professionnels du monde arabe et d'ailleurs. Le jury principal du festival consacré à la catégorie des longs métrages est présidé par le réalisateur syrien Mohammad Malas qui a à son actif, plusieurs films en particuliers Soullèm ila Dimachq (une échelle pour Damas) en 2013 et Bab al-maqam en 2005, en plus de plusieurs distinctions et hommages dans nombreux pays arabes et européens.
Pour sa part, l'Algérien Rachid Benallal a été désigné à la tête du jury des courts métrages et le cinéaste tunisien Mourad Benchikh à la tête du jury des films documentaires. Le jury de la compétition des longs métrages compte aussi, parmi ses membres, des artistes d'Algérie et de pays arabes et européens, à l'instar de l'acteur égyptien Asser Yassin, qui a pris part à plusieurs œuvres cinématographiques et télévisuelles depuis les années 2000. Son parcours est marqué par sa participation au film Îmarat Yaakoubian. L'actrice palestinienne Ruba Bilal, qui a entamé sa carrière sur scène pour élargir ensuite son expérience à la télévision et au cinéma, figure également dans ce jury, de même que l'actrice algérienne Fatima Belhadj qui a une expérience dans la réalisation à travers les séries Hadeth oua hadith et Chouf wach rak tchouf et le long métrage Mal watni. L'acteur français Jean Baptiste fait également partie du jury.
Le jury de la catégorie des courts métrages en compétition dans cette édition du Fiofa est composé de l'actrice marocaine installée aux Emirats arabes unis, Mayssa Maghrebi, qui a participé à plusieurs œuvres cinématographiques au Golfe arabe, ainsi que l'actrice franco-libanaise Laetitia Eido, qui a campé le rôle de Lalla Fatma N'soumer. Le réalisateur algérien Rachid Benallal, qui préside ce jury, a participé à plusieurs courts et longs métrages en temps que monteur. En tant que réalisateur, son œuvre la plus importante est Le Rebelle, qui traite du parcours du poète Si Mohand U Mhand.
Le réalisateur tunisien Mourad Ben Cheikh, qui préside le jury des films documentaires, a réalisé plusieurs films dont notamment la khaouf baad el yaoum (pas de crainte partir de ce jour) évoquant la révolution tunisienne. Ce jury est composé de plusieurs acteurs et critiques arabes dont l'actrice et productrice Carole Abboud, le critique cinématographique Jordanien Najih Hassan, le critique algérien Djamel Hazourli et le Français Michel Serseau.
Mohamed Malas et Asser Yassin ont tous deux exprimé leur joie de participer aux jurys du FIOFA à travers des vidéos postées sur le site internet de la manifestation. Malas a souligné que «le festival est devenu un rendez-vous cinématographique important pour les acteurs et artistes arabes. Asser, quant à lui, a affiché son enthousiasme pour la découverte de l'Algérie et de son peuple lors de sa première visite au pays.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.