4e Sommet arabe du développement économique et social : Bensalah au Liban    15ème Conférence des MAE à La Valette : M. Messahel met en exergue "l'importance" qu'accorde l'Algérie au Dialogue 5+5    Le prix du panier à 59,63 dollars    Forum national sur le phénomène de la harraga à Alger    Energie : L'Algérie s'attelle à exporter son électricité et prépare activement le projet    Algérie-Etats Unis : Signature de quatre mémorandums d'entente pour un partenariat agricole    Une attaque terroriste tue 16 personnes dont quatre Américains    Ghassan Salamé met en garde contre les fauteurs de troubles    Audience le 1er février pour la libération de l'ancien président ivoirien    "Israël ne cache plus ses opérations contre l'Iran en Syrie"    Coupe du Roi : Le recours de Levante rejeté, Séville-Barça en quarts    Une mère de famille se jette du 4e étage à Draa Erich    Saisie de plus de 7 kg de cannabis traité    Temmar désamorce la bombe sociale    Bilan 2018 du contrôle commercial : Le défaut d'hygiène représente près de la moitié des infractions constatées    Solidarité nationale : Augmenter le taux d'emploi des personnes aux besoins spécifiques dans les PME    Découverte de 23 canons de l'époque ottomane    Elle rouvre après 10 ans de fermeture    Plaidoyer pour l'introduction de la matière architecture amazighe à l'Université    Que décidera Bouteflika ?    Ali Ghederi sera candidat à la présidentielle    Le Mi 9 de Xiaomi attendu pour fin février !    Les réponses de Bedoui...    L'Intersyndicale maintient son appel à une grève nationale    Poutine accueilli par une marée humaine    Le Smartphone pliable de Samsung ne se... pliera pas totalement    Le HMS convoque son Majliss ecchoura    "Il n'y a pas de quota de visas pour les Algériens"    Le Festival du cinéma latinoaméricain d'Alger de janvier à mars 2019    Résultats de la 13e journée    Les postulants conviés à procéder au retrait des formulaires de souscription    Convocation du corps électoral pour l'élection présidentielle    La JS Saoura et Al-Ahly du Caire se neutralisent    FORUM SUR LE PHENOMENE DE "HARRAGA" : 119 corps sans vie repêchés en 2018    POUR DEVENIR UNE ECONOMIE EN MESURE DE CONCURRENCER : L'Algérie a besoin, de plus d'un million d'entreprises    PRESIDENTIELLE : Ali Ghederi annoncera sa candidature    Réouverture de la Librairie Mauguin à Blida : Aujourd'hui, après 10 ans    Elecle président Bouteflika convoque le corps électoral pour le 18 avril 2019    Trois casemates pour terroristes détruites    Les supporters réclament le départ de Hamar    Hommage de la LAA à feu Abdou Seghouani    Le premier tour de manivelle, aujourd'hui    Iwal chante les Aurès et l'espoir    Jeux méditerranéens - 2021: Les préparatifs ont coûté 48 milliards de dinars    Accord UE-Maroc : Rejet de l'extension des préférences tarifaires aux territoires sahraouis    L'Onu confirme l'envoi d'observateurs    Tahrat forfait face à la Gambie    Mercato d'hiver 2018-2019 : Un marché plus ou moins emballé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des professionnels pour composer les jurys
9e FIOFA
Publié dans La Tribune le 23 - 07 - 2016

Les jurys devant évaluer les différentes œuvres cinématographiques en compétition dans la 9e édition du Festival international d'Oran du film arabe (Fiofa), qui se tien du 22 au 27 juillet, sont composées de professionnels du monde arabe et d'ailleurs. Le jury principal du festival consacré à la catégorie des longs métrages est présidé par le réalisateur syrien Mohammad Malas qui a à son actif, plusieurs films en particuliers Soullèm ila Dimachq (une échelle pour Damas) en 2013 et Bab al-maqam en 2005, en plus de plusieurs distinctions et hommages dans nombreux pays arabes et européens.
Les jurys devant évaluer les différentes œuvres cinématographiques en compétition dans la 9e édition du Festival international d'Oran du film arabe (Fiofa), qui se tien du 22 au 27 juillet, sont composées de professionnels du monde arabe et d'ailleurs. Le jury principal du festival consacré à la catégorie des longs métrages est présidé par le réalisateur syrien Mohammad Malas qui a à son actif, plusieurs films en particuliers Soullèm ila Dimachq (une échelle pour Damas) en 2013 et Bab al-maqam en 2005, en plus de plusieurs distinctions et hommages dans nombreux pays arabes et européens.
Pour sa part, l'Algérien Rachid Benallal a été désigné à la tête du jury des courts métrages et le cinéaste tunisien Mourad Benchikh à la tête du jury des films documentaires. Le jury de la compétition des longs métrages compte aussi, parmi ses membres, des artistes d'Algérie et de pays arabes et européens, à l'instar de l'acteur égyptien Asser Yassin, qui a pris part à plusieurs œuvres cinématographiques et télévisuelles depuis les années 2000. Son parcours est marqué par sa participation au film Îmarat Yaakoubian. L'actrice palestinienne Ruba Bilal, qui a entamé sa carrière sur scène pour élargir ensuite son expérience à la télévision et au cinéma, figure également dans ce jury, de même que l'actrice algérienne Fatima Belhadj qui a une expérience dans la réalisation à travers les séries Hadeth oua hadith et Chouf wach rak tchouf et le long métrage Mal watni. L'acteur français Jean Baptiste fait également partie du jury.
Le jury de la catégorie des courts métrages en compétition dans cette édition du Fiofa est composé de l'actrice marocaine installée aux Emirats arabes unis, Mayssa Maghrebi, qui a participé à plusieurs œuvres cinématographiques au Golfe arabe, ainsi que l'actrice franco-libanaise Laetitia Eido, qui a campé le rôle de Lalla Fatma N'soumer. Le réalisateur algérien Rachid Benallal, qui préside ce jury, a participé à plusieurs courts et longs métrages en temps que monteur. En tant que réalisateur, son œuvre la plus importante est Le Rebelle, qui traite du parcours du poète Si Mohand U Mhand.
Le réalisateur tunisien Mourad Ben Cheikh, qui préside le jury des films documentaires, a réalisé plusieurs films dont notamment la khaouf baad el yaoum (pas de crainte partir de ce jour) évoquant la révolution tunisienne. Ce jury est composé de plusieurs acteurs et critiques arabes dont l'actrice et productrice Carole Abboud, le critique cinématographique Jordanien Najih Hassan, le critique algérien Djamel Hazourli et le Français Michel Serseau.
Mohamed Malas et Asser Yassin ont tous deux exprimé leur joie de participer aux jurys du FIOFA à travers des vidéos postées sur le site internet de la manifestation. Malas a souligné que «le festival est devenu un rendez-vous cinématographique important pour les acteurs et artistes arabes. Asser, quant à lui, a affiché son enthousiasme pour la découverte de l'Algérie et de son peuple lors de sa première visite au pays.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.