Covid-19: le ministère de l'Agriculture distingue les ingénieurs agronomes    Bruxelles ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Maroc-Affaire des écoutes: le militant Omar Radi déplore une campagne de "salissage"    Bloqué à Johannesburg depuis 4 mois : L'énième cri de désespoir de Makhloufi    La DGSN commémore le 58e anniversaire de l'indépendance par un riche programme    Industriel public: recul de 6,7% de la production durant le 1er trimestre 2020    ALGER : 7909 logements AADL livrés le 5 juillet    Lancement d'une nouvelle version du site web officiel du MDN    Coronavirus : 441 nouveaux cas,311 guérisons et 6 décès en Algérie durant les dernières 24h    CORONAVIRUS ALGERIE : Benbouzid se prononce sur le ‘'reconfinement''    Décès du général-Major Hassen Alaïmia    FETE DE L'INDEPENDANCE ET DE LA JEUNESSE : Le président Tebboune décrète une nouvelle grâce présidentielle    441 nouveaux cas confirmés et 6 décès en Algérie    AFFLUENCE RECORD D'ESTIVANTS A ORAN : La plage de Kristel prise d'assaut    BANQUE D'ALGERIE : Emission de nouveaux billets et pièces de monnaie    Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs du cimetière d'El-Alia    Un procès à huis clos !    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Laskri compte piloter une liste    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Sachez-que    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    Un activiste devant la justice    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    "Oran doit s'attendre à un 4e pic de contamination"    26 décès et 1 500 personnes infectées    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'infrangible lien...    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bachir-Cherif, la Tribune te salue bien bas !
Publié dans La Tribune le 07 - 06 - 2017

Tu es parti sans nous dire au revoir, sans nous avertir. La vie est ainsi faite, nous nous soumettons à la volonté du créateur. L'on gardera à jamais de toi l'image d'un personnage lumineux qui a marqué ce métier pas comme les autres dans cette belle et infernale Algérie et qui nous a tous tant marqué, nous ton collectif rédactionnel, «mes collaborateurs» comme tu aimais à le dire. Bachir-Cherif, on peut dire que tu ne laissais personne indifférent, avec toi il fallait être entier. Le journal la Tribune gardera éternellement de toi ce que tu incarnais le plus : l'amour du métier, l'abnégation et le sacrifice.
La Tribune, inéluctablement, était BCH et BCH était la Tribune, cette relation d'amour filiale on la voyait tout les jours dans les réunions de rédaction et dans l'exercice de ce métier devenu au fil du temps de plus en plus difficile à accomplir. L'on se rappellera pour toujours les longues discussions de rédaction à propos du sport, ta grande passion, tes analyses et tes appréciations sur un monde sportif que tu connaissais sur le bout des doigts. Tes anecdotes sur la vie sportive nationale résonnent encore dans nos souvenirs vivaces. Ton amour pour l'équipe nationale qui faisait que chaque événement footballistique devenait une liturgie en soi. L'on se rappelle les événements de la Coupe du monde Algérie-Egypte ou tu as exprimé ton amour fou pour l'Algérie et ta passion sans limite pour le drapeau national. Tu as décidé de garder des cailloux comme souvenir indélébiles des fâcheux incidents du Caire, accrochés sur un tableau dans ton bureau. Comme les grands passionnés face aux événements de l'Histoire. L'auteur de ces lignes gardera pour toujours en mémoire les discussions riches et interminables sur le sport, le football, de longs échanges fougueux empreints de saillies et de notes d'humour dont seul toi était capable. Le compagnonnage induisant une complicité que seul ton grand cœur savait concéder avec générosité. Aujourd'hui ce journal orphelin de ta présence tente de perpétuer ce que tu as construit, et une certaine idée du journalisme. Celle qui t'animait tout les jours et te faisait paraitre comme le premier d'entre nous. Le journal la Tribune que tu aimais par dessus tout, malgré les difficultés et les péripéties de la vie, continue à être fabriqué par les mains de ton équipe, que tu aimais réunir autour de toi, comme tu l'aurais souhaité. Tu es toujours parmi nous, à la rédaction, donnant les consignes et les orientations qui étaient les tiennes. Avec la difficulté et la douleur de ton absence, mais avec la même fougue qui t'animais dans les couloirs des locaux du journal, des murs qui résonnent toujours de ta voix. Bachir-Cherif Hassen, la Tribune, ad vitam aeternam, te salue bien bas !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.