Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    Vu à Idlib (Syrie)    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Menace sur les forêts jijeliennes    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Un numéro spécial de 154 pages dédié au Covid-19    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Tebboune dénonce les attaques "désespérées" des lobbies contre l'Armée nationale    Ce que risquent les contrevenants    Les décès et les contaminations en baisse    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Ahmed Laraba s'explique    PLFC 2020: la hausse des prix des carburants réduira leur gaspillage    Le comité scientifique, seul "habilité à donner le feu vert pour la levée ou pas du confinement"    Conseil de la nation: la préservation du caractère social de l'Etat dans le PLFC 2020 saluée    Conseil de la Nation: adoption à l'unanimité du texte de loi de finances complémentaire 2020    La famille Nezzar poursuivie pour évasion fiscale !    Chemseddine autorisé à revenir sur Ennahar TV    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Deux terroristes neutralisés en mai dernier    DOCUMENTAIRE DIFFUSEE PAR FRANCE 5 SUR LE HIRAK : Le RND dénonce une campagne tendancieuse    LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Soft Power
Publié dans La Tribune le 05 - 08 - 2017

Le transfert du footballeur brésilien Neymar du FC Barcelone vers le Paris Saint-Germain continue d'occuper le devant de la scène médiatique internationale, suscitant controverses et polémiques. Les dirigeants du club catalan n'hésitant nullement à accuser les qataris, propriétaires du club parisien, de violation des règles du fair-play financier de l'Uefa et de transgression des normes de la concurrence économique de l'Union européenne. Cette affaire dépasse évidemment le cadre purement sportif ou de marketing tant le sport est devenu de nos jours un outil politique voire géopolitique de premier plan. Pour certains observateurs, la transaction constitue un coup stratégique du Qatar pour tenter de se sortir de l'isolement dans lequel tentent de le confiner ses quatre détracteurs, Arabie saoudite, Emirats arabes unis, Egypte et Bahreïn. Doha, qui tente au travers de ses puissants relais médiatiques de prouver qu'il fait toujours des affaires avec les occidentaux, a piloté la transaction. Depuis l'éclatement de la crise avec ses voisins arabes, le Qatar a annoncé deux importants contrats, le premier avec les Etats-Unis pour l'acquisition d'avions de combat F-15 (environ 11 milliards d'euros), le second avec l'Italie (sept navires de guerre pour cinq milliards d'euros). La conclusion du transfert de Neymar pour le montant ahurissant de 222 millions d'euros, voudrait démontrer que le Qatar est toujours présent sur la scène mondiale au travers de ses «outils». L'affaire Neymar occupera en tout cas pour un temps la sphère médiatique internationale et fera oublier un tant soit peu la crise avec les «frères-ennemis» arabes. Le Qatar a investi depuis une dizaine d'années dans le domaine du sport et des médias sportifs à l'international, comme autant d'outils pour sa stratégie d'influence. Une stratégie de «Soft Power» qui a culminé avec le droit à l'organisation du Mondial de football en 2022. Malgré les polémiques qui se suivent le Qatar tente de résister. Les détracteurs de l'Emirat gazier condamnent déjà cette transaction au moment où pas très loin, au Yémen, des millions d'enfants meurent du cholera, faute de moyens pour se soigner à cause de la guerre imposée par une coalition dont fait partie le Qatar, notamment avant sa discorde avec Riyad. Il est évident que le football, sport le plus populaire de la planète, continue à chaque saison d'alimenter la bulle de l'argent qui risque de faire perdre à ce sport formidable son essence même. En 2015 la puissante Fifa avait failli éclater à cause des scandales qui l'ont éclaboussée. Scandales liés à l'argent. Aujourd'hui avec l'affaire Neymar, le football est de nouveau au cœur d'arrangements astronomique, sur fond d'intrigues géopolitiques entre Etats. Le football et les footballeurs, devenus une vulgaire marchandise, n'en sortent guère grandi.
M. B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.