Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Bejaïa    Championnats d'Afrique de Cyclisme sur piste : trois nouvelles médailles pour l'Algérie    Handball / CAN-2020 : l'Algérie domine le Congo et assure la qualification au 2e tour    La mobilisation pour le changement continue    PRATIQUES COMMERCIALES : Défaut d'affichage des prix à Mostaganem    LA FIRME ‘'ALPHYT'' EN COLLABORATION AVEC LA SRPV DE MOSTAGANEM : Journée de sensibilisation sur le traitement d'hiver des arbres fruitiers    AADL : Distribution de 155 000 logements en février    Règlement de la crise libyenne: une participation accrue à la conférence internationale dimanche à Berlin    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Tebboune recevra, mardi, une délégation de médias    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Djamel Ould Abbas de nouveau à la barre    CORRUPTION DANS UNE BANQUE PUBLIQUE : Arrestation de 11 personnes impliquées à Constantine    TLEMCEN : Saisie de 117 bouteilles de spiritueux à Remchi    BEDRABINE EL MOKRANI (SIDI BEL ABBES) : Un ouvrier communal écrasé par une benne tasseuse    VOL ET BRAQUAGE DE CITOYENS A ORAN : Un groupe de motocyclistes sème la terreur    Le fils d'Amirouche porte plainte à cause de Mehenni    Manchester United: le coût d'un licenciement de Solskjaer est connu    La FAF s'oppose à la domiciliation de la CAN Futsal 2020 dans la ville de Laâyoune occupée    Le moudjahid Mohamed Kechoud n'est plus    L'Algérie et l'Italie conviennent de renforcer la coordination et la concertation concernant la situation en Libye    Protection civile d'Alger: le nombre des interventions en "léger" recul en 2019    ENIEM/difficultés financières: les discussions avec le CPE "sur la bonne voie"    Archives nationales: un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    La pièce GPS du TNA primée au Festival du Théâtre arabe 2020    L'Algérie, la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres dans le dossier libyen    Batna : Ouverture du Café culturel "Thaziri" en présence de nombreux intellectuels de la ville    Lille: Ghoulam dans le viseur    «Les deux clubs sont dans les mêmes conditions»    Le président Tebboune multiplie les consultations    «Vous défendez la souveraineté de la Nation et assurez la stabilité du peuple»    Ils contestent le régime fiscal imposé par la LF 2020    Réviser le découpage des zones industrielles et les lois régissant l'investissement    Spike Lee président du jury 2020    Ligue 1-MC Alger: Almas, 10e président en 7 ans    Accidents de la route : 4 morts et un blessé en 24 heures    Le pétrole algérien a perdu près de 7 dollars en 2019    Les tribunaux paralysés hier    Le ministre camerounais des Sports favorable    Le Premier ministre italien aujourd'hui à Alger    égypte : quatre employés d'une agence de presse turque arrêtés    La Protection civile fait son bilan 2019    ACTUCULT    L'ONM exige l'application de la loi    APOCE: appel à la prise de mesures urgentes pour améliorer le niveau de vie    UNPEF: «L'urgence est de répondre aux préoccupations des enseignants du primaire»    Le Premier ministre confirme la tenue d'élections le 8 février    La société civile s'implique    Le Conseil des ministres avancé à samedi    Ghiless Amzal anime un concert à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La question palestinienne et les relations interarabes au cœur des débats au Caire
Medelci à la tête d'une délégation à la 132e session du conseil de la Ligue arabe
Publié dans La Tribune le 10 - 09 - 2009


Synthèse de Amel Bouakba
Les travaux de la 132e session ordinaire du Conseil de la Ligue arabe ont débuté hier au Caire, en Egypte. Ces travaux remettent sur le tapis la question palestinienne et les relations interarabes. L'Algérie qui prend part à cette réunion a dépêché une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères M. Mourad Medelci. Environ 28 clauses autour de plusieurs questions politiques, économiques, sociales et juridiques dans le monde arabe, la question palestinienne et les enjeux de l'eau dans les territoires arabes occupés seront abordés lors de cette réunion de deux jours présidée par la Syrie. Selon un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères, la session examinera «les points inscrits à l'ordre du jour, notamment les développements de la question palestinienne, le conflit arabo-israélien, la situation en Irak, le soutien à la paix, au développement et à l'unité du Soudan et la crise du Darfour».
Le Conseil se penchera aussi, sur «le soutien à la République de Somalie, l'examen des dangers liés à l'armement israélien sur la paix et la sécurité dans le monde arabe et à l'échelle internationale outre l'initiative yéménite de relance de l'action arabe commune». Le communiqué précise, par ailleurs, «qu'il est prévu en marge de cette session, la réunion de l'instance de suivi de l'application des décisions et engagements du dernier sommet de Doha, celle de la commission ministérielle sur le Soudan, ainsi que la réunion de la commission ministérielle relative à l'exécution du projet du système d'observation de la planète par des satellites arabes». Les ministres arabes des Affaires étrangères examineront, d'autre part, l'évolution de la situation en Irak, la crise entre Djibouti et l'Erythrée, le recours des pays arabes à l'énergie nucléaire à des fins pacifiques et le terrorisme international et les moyens de lutter contre ce fléau. Le conseil de la Ligue arabe au niveau des délégués a mis en exergue, dans les projets de décisions soumises aux ministres arabes des Affaires étrangères au terme de leurs travaux, l'illégalité des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés, les qualifiant de «violation du droit international, des résolutions des Nations unies et des conventions internationales». Le conseil a rejeté toutes les tentatives visant à disloquer l'unité des territoires palestiniens, ainsi que toutes les initiatives unilatérales d'Israël, notamment la colonisation des territoires arabes occupés et les tentatives de judaïsation d'El Qods. Le conseil a, à cet effet, appelé les parties et les organisations internationales ayant participé à la conférence internationale d'Annapolis sur la paix au Proche-Orient et aux conférences de Paris et de Berlin, à assumer leurs responsabilités pour impulser les efforts de paix, astreindre Israël à cesser la colonisation et l'amener à faire preuve d'une volonté politique pour parvenir à une paix juste et globale au lieu de persister dans sa politique de guerre systématique et d'intensification de la colonisation. Il a, d'autre part, appelé à organiser une conférence arabe pour soutenir la résistance de la ville d'El Qods, dans le cadre de la célébration de la manifestation «El Qods, capitale de la culture arabe 2009», sous le patronage de la Ligue arabe et en coordination avec l'Organisation de la conférence islamique (OCI) et le Comité d'El Qods, en vue de contrecarrer les plans israéliens de judaïsation de la ville. Le conseil a réitéré ses appels pour une paix juste et globale dans la région, qui passe par le retrait total d'Israël des territoires palestiniens et arabes occupés, dont le Golan arabe et syrien occupé jusqu'à la ligne de juin 1967, et les territoires encore occupés au Sud-Liban, et le règlement du problème des réfugiés palestiniens de manière juste et acceptable. Le Conseil de sécurité de l'ONU est également appelé à assumer ses responsabilités à l'égard du peuple palestinien et à intervenir et entreprendre les démarches nécessaires au règlement du conflit arabo-israélien et à la réalisation d'une paix juste et globale dans la région sur la base de la solution des deux Etats selon les frontières de 1967 et conformément aux dispositions du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. La 132e session ordinaire du conseil de la Ligue arabe intervient au moment où Israël poursuit sa politique criminelle de colonisation de la Palestine, dans l'impunité la plus totale. L'Etat hébreu persiste dans sa position intransigeante, rejetant toute mesure significative concernant le gel de la colonisation. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a donné un coup d'accélérateur à la colonisation en Palestine, malgré les critiques suscitées par ce projet dans le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.