Juventus : Un international brésilien dans le viseur    Chelsea : Giroud a pris une décision pour son avenir    Real - Zidane : "Je n'ai jamais pensé que j'étais intouchable. Jamais"    Environnement : Benharrats prend part à la 8ème session extraordinaire de la CMAE    Assad prend part à une réunion pour le lancement de la plateforme numérique des langues africaines    AEROPORT AHMED BEN BELLA (ORAN) : Reprise des vols domestiques demain dimanche    SIDI BEL ABBES : 677 associations de wilaya et 430 communales en activité    Déblocage des sites internet : Réflexion exclu !?    Le mouvement palestinien BDS défend le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    L'ALGERIE REFUSE TOUTE INGERENCE DANS SES AFFAIRES INTERNES : Salah Goudjil fait passer le message    LUTTE ANTITERRORISTE : L'expérience algérienne "exhaustive et intégrée"    OPEP+ : L'augmentation de la production à partir janvier, une décision qui convient tous    Cherif Mellal ‘'menace'' pour Matoub Lounès    Coronavirus : 803 nouveaux cas, 541 guérisons et 12 décès    Développement : Réalisation de pistes cyclables et de parcours de VTT à Alger    Des chutes de neige prévues sur les reliefs dépassant 1.000 mètres d'altitude    ALGERIENS BLOQUES A L'ETRANGER : Air Algérie programme 24 vols de rapatriement    Démantèlement de plusieurs associations de malfaiteurs    TIARET : Le présumé auteur du vol de 10 millions de cts écroué    MASCARA : Le wali visite des projets dans les zones d'ombre    TIARET : La police enquête sur les livrets fonciers de Tahkout    Tahar Ouettar, l'écrivain athée qui défendait les islamistes.    Batna: découverte d'une inscription libyque au site Guergour à Seriana    Laghouat se remémore l'un des pires massacres perpétrés par la France coloniale contre le peuple algérien    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    Industrie : l'ENIEM a besoin d'un financement bancaire pour sa relance    Douanes : mise en échec d'une contrebande et tentative d'introduction stupéfiants    Jeux paralympiques: versement de subventions financières aux athlètes qualifiés et qualifiables    RND : examen du fonctionnement du parti et des derniers développements sur le plan international    L'APN participe samedi à une réunion sur "les processus de paix à l'échelle mondiale: rôle et participation des femmes"    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    Une caravane sillonne les zones d'ombre    Plus de 12 200 infractions enregistrées en un mois    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    "Pour une conférence nationale inclusive"    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Une vie de combat    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La question palestinienne et les relations interarabes au cœur des débats au Caire
Medelci à la tête d'une délégation à la 132e session du conseil de la Ligue arabe
Publié dans La Tribune le 10 - 09 - 2009


Synthèse de Amel Bouakba
Les travaux de la 132e session ordinaire du Conseil de la Ligue arabe ont débuté hier au Caire, en Egypte. Ces travaux remettent sur le tapis la question palestinienne et les relations interarabes. L'Algérie qui prend part à cette réunion a dépêché une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères M. Mourad Medelci. Environ 28 clauses autour de plusieurs questions politiques, économiques, sociales et juridiques dans le monde arabe, la question palestinienne et les enjeux de l'eau dans les territoires arabes occupés seront abordés lors de cette réunion de deux jours présidée par la Syrie. Selon un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères, la session examinera «les points inscrits à l'ordre du jour, notamment les développements de la question palestinienne, le conflit arabo-israélien, la situation en Irak, le soutien à la paix, au développement et à l'unité du Soudan et la crise du Darfour».
Le Conseil se penchera aussi, sur «le soutien à la République de Somalie, l'examen des dangers liés à l'armement israélien sur la paix et la sécurité dans le monde arabe et à l'échelle internationale outre l'initiative yéménite de relance de l'action arabe commune». Le communiqué précise, par ailleurs, «qu'il est prévu en marge de cette session, la réunion de l'instance de suivi de l'application des décisions et engagements du dernier sommet de Doha, celle de la commission ministérielle sur le Soudan, ainsi que la réunion de la commission ministérielle relative à l'exécution du projet du système d'observation de la planète par des satellites arabes». Les ministres arabes des Affaires étrangères examineront, d'autre part, l'évolution de la situation en Irak, la crise entre Djibouti et l'Erythrée, le recours des pays arabes à l'énergie nucléaire à des fins pacifiques et le terrorisme international et les moyens de lutter contre ce fléau. Le conseil de la Ligue arabe au niveau des délégués a mis en exergue, dans les projets de décisions soumises aux ministres arabes des Affaires étrangères au terme de leurs travaux, l'illégalité des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés, les qualifiant de «violation du droit international, des résolutions des Nations unies et des conventions internationales». Le conseil a rejeté toutes les tentatives visant à disloquer l'unité des territoires palestiniens, ainsi que toutes les initiatives unilatérales d'Israël, notamment la colonisation des territoires arabes occupés et les tentatives de judaïsation d'El Qods. Le conseil a, à cet effet, appelé les parties et les organisations internationales ayant participé à la conférence internationale d'Annapolis sur la paix au Proche-Orient et aux conférences de Paris et de Berlin, à assumer leurs responsabilités pour impulser les efforts de paix, astreindre Israël à cesser la colonisation et l'amener à faire preuve d'une volonté politique pour parvenir à une paix juste et globale au lieu de persister dans sa politique de guerre systématique et d'intensification de la colonisation. Il a, d'autre part, appelé à organiser une conférence arabe pour soutenir la résistance de la ville d'El Qods, dans le cadre de la célébration de la manifestation «El Qods, capitale de la culture arabe 2009», sous le patronage de la Ligue arabe et en coordination avec l'Organisation de la conférence islamique (OCI) et le Comité d'El Qods, en vue de contrecarrer les plans israéliens de judaïsation de la ville. Le conseil a réitéré ses appels pour une paix juste et globale dans la région, qui passe par le retrait total d'Israël des territoires palestiniens et arabes occupés, dont le Golan arabe et syrien occupé jusqu'à la ligne de juin 1967, et les territoires encore occupés au Sud-Liban, et le règlement du problème des réfugiés palestiniens de manière juste et acceptable. Le Conseil de sécurité de l'ONU est également appelé à assumer ses responsabilités à l'égard du peuple palestinien et à intervenir et entreprendre les démarches nécessaires au règlement du conflit arabo-israélien et à la réalisation d'une paix juste et globale dans la région sur la base de la solution des deux Etats selon les frontières de 1967 et conformément aux dispositions du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. La 132e session ordinaire du conseil de la Ligue arabe intervient au moment où Israël poursuit sa politique criminelle de colonisation de la Palestine, dans l'impunité la plus totale. L'Etat hébreu persiste dans sa position intransigeante, rejetant toute mesure significative concernant le gel de la colonisation. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a donné un coup d'accélérateur à la colonisation en Palestine, malgré les critiques suscitées par ce projet dans le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.