Le Président Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Logements AADL: début de l'opération de retrait des ordres de versement de la 4e tranche    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    CDH: appel à la protection des détenus politiques dans les prisons marocaines    APN: reprise du débat autour de la Déclaration de politique générale du Gouvernement    Financement de la campagne présidentielle: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Justice: installation des nouveaux président et commissaire d'Etat du Conseil d'Etat    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Gymnastique/Championnat arabe: l'Egypte remporte le titre en individuel et par équipes    Un cas psychiatrique!    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Défis africains de la COP 27    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Revente en l'état: Le nombre des importateurs est passé de 43.000 à 13.000    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    «C'est l'artère qui alimente le corps de bataille»    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Belaïli met les points sur les «I»    Le CRB confirme    Belatoui espère un véritable départ    Washington dissipe les nuages    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Les députés relèvent l'absence de chiffres    «C'est une prouesse diplomatique»    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le tourisme conjoncturel pour seul credo
Oran
Publié dans La Tribune le 31 - 08 - 2008

De notre correspondant à Oran
Samir Ould Ali
Tout comme les années précédentes, les plages de la corniche ouest ont constitué la destination principale des touristes nationaux et étrangers qui ont choisi la wilaya d'Oran pour leurs vacances au détriment des autres sites touristiques, méconnus parce que très mal exploités par les autorités locales, que la capitale de l'ouest offre : une côte est traversée par de très belles plages, une centaine de monuments historiques, des sites naturels, soit de quoi faire de la wilaya d'Oran un paradis touristique : «Le problème, analyse un professionnel du
secteur, réside dans le fait qu'aucune stratégie n'est installée dans la durée : les autorités réagissent aux événements et les investisseurs ne recherchent que leur seul intérêt.» Il est vrai que, jusqu'ici, les pouvoirs publics n'ont manifesté leur intérêt pour le tourisme et sa promotion que conjoncturellement et suivant des événements bien précis : l'incontournable saison estivale pour laquelle un programme est élaboré dans les semaines qui précèdent ou les manifestations culturelles dont la plus importante est désormais le Festival du cinéma arabe. Cette année encore, l'essentiel de la préparation de la saison estivale s'est concentré sur les plages, particulièrement celles de la côte ouest, leur nettoyage et l'analyse de la qualité de l'eau de mer. Les communes concernées ont même été instruites pour prendre les mesures qui s'imposent afin de mettre un terme au déversement des eaux usées sur les plages. Il s'agissait notamment de raser les constructions illicites se trouvant près des plages, d'amener les citoyens à vidanger leurs fosses septiques, de rénover les réseaux d'assainissement… Ce qui n'a pas empêché, comme l'ont constaté les estivants, certaines plages d'Aïn Turck d'être sales et les eaux usées de continuer à s'y déverser malgré le bassin de rétention de ces eaux, réalisé en 2006, la station d'épuration et les neuf stations de relevage : «Il est très possible que, dans quelque temps, on ne parle plus du phénomène du rejet des eaux usées sur les plages», avait pourtant annoncé un cadre de la wilaya d'Oran à la veille de l'ouverture de la saison estivale 2007. C'est ainsi qu'en raison de l'absence d'une stratégie de longue durée, Oran peine à «vendre» ses potentialités et ne sera probablement pas, ou très difficilement, au rendez-vous des objectifs fixés par les assises nationales sur le développement du tourisme à l'horizon 2025, à savoir la valorisation de la destination Algérie, le lancement des pôles d'excellence du tourisme, la mise en œuvre du plan qualité, la mise en œuvre d'un partenariat public privé et, enfin, le développement d'une stratégie de financement opérationnel dans le secteur du tourisme : «Très ambitieux, estime-t-on parmi les professionnels d'Oran, mais très difficile à mettre en œuvre.» Pourtant, avec les potentialités naturelles citées plus haut, ses infrastructures hôtelières (123, hôtels dont 67 classés pour un total de 10 823 chambres, 36 restaurants classés), les 13 projets hôteliers dont elle a bénéficié cette année, la wilaya d'Oran dispose incontestablement d'atouts majeurs pour la promotion de son tourisme. Ne manquent que le savoir et la volonté de faire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.