Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Après avoir accusé l'Algérie d'utiliser Pegasus: RSF avoue avoir commis une erreur    Une autre forme de normalisation ?    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    MC Oran: Encore une saison ratée !    RC Relizane: Le maintien en bonne voie    Violence dans les stades: Quand les entraineurs s'en mêlent    Covid-19: Réception de 2,4 millions de doses de vaccin de la Chine    Blida: Trois blessés lors de l'extinction des feux de forêt à Chréa    Bouira: 61,65 %, évolution du taux de réussite au BAC    Naïveté et réalité du monde    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    La session parlementaire clôturée demain    Le CRB nouveau leader    Belazri retenu comme juge de ligne    Lagab et Mansouri abandonnent    Le paiement en ligne est opérationnel    Les dividendes d'une diplomatie scientifique    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Situation catastrophique à Sétif    Khenchela frappée de plein fouet    Deux hôpitaux et quatre polycliniques réquisitionnés    Y a-t-il des présidents d'APC à Alger?    Le retour au confinement de nouveau abordé    208 migrants secourus en 48 heures    Le baril efface ses pertes    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    RSF avoue avoir placé l'Algérie par "erreur" sur la liste des utilisateurs de Pegasus    La FAF procédera à une désignation des quatre équipes pour les coupes africaines    JO - Judo : Fethi Nourine suspendu par la fédération internationale de judo    ALGER RIPOSTE    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    Abdelhakim Meziani, l'insatiable passionné    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Fini la politique de l'autruche    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Groupe sportif des pétroliers d'Alger marque-t-il le pas ?
Principal pourvoyeur des équipes nationales, toutes disciplines confondues
Publié dans La Tribune le 24 - 04 - 2011

Le Groupe sportif des pétroliers d'Alger (GSP), né de la fin du deal entre la Sonatrach et le MC Alger, a repris le flambeau. Ainsi, le
2 juin 2008, la Sonatrach décidait de mettre le sigle MCA (qu'elle avait récupéré en 1977 de l'Association de la réforme sportive), au profit des membres historiques du doyen des clubs algériens.Rattaché au groupe Sonatrach, le nouveau club (CSA), qui garde les 13 sections sportives, est resté pendant longtemps le principal pourvoyeur des équipes nationales, toutes disciplines et catégories confondues. La nouvelle formation pétrolière a fortement marqué de son empreinte le sport algérien et africain, notamment dans les sports collectifs. Sponsorisé par la Sonatrach, le MC Alger avait, durant plus de trente saisons, acquis tous les titres de noblesse.
En prenant en considération le potentiel humain qui existait au sein des différentes sections, les dirigeants du GS pétroliers se sont rendu compte qu'il permettait un travail plus adéquat pour plusieurs sections et disciplines. Après avoir été le premier club algérien à participer au Mondial des clubs de handball en enregistrant le succès escompté, le GSP parvint à marquer de son empreinte le handball mondial. En effet, en l'espace de quelques années, le GS pétroliers réussit son pari en réalisant une entrée fracassante dans la légende des grands clubs internationaux.Ainsi, l'ex-MC Alger, en quelques années de participation, a réussi à inscrire son nom dans le livre des records : la section handball possède l'un des plus beaux palmarès du continent africain avec plus de 35 titres (Coupes des clubs champions, Coupes des coupes et Super coupes), auxquels s'ajoute une cinquantaine de titres nationaux, dont une remarquable série de victoires en Coupe d'Algérie (1997-2010), série en cours pour les messieurs, alors que les dames ont obtenu, en juin dernier, leur 17e titre consécutif en championnat. Le Groupe sportif des Pétroliers est le premier club algérien a avoir réalisé la performance d'être présent plusieurs fois d'affilée dans une finale d'une Coupe africaine et le seul à être intraitable à domicile au niveau africain. Le GSP n'a perdu aucun match à Alger depuis sa première participation en Coupe des clubs vainqueurs de coupes ou de clubs champions.
En tenant compte de la proportion des participations et des résultats, c'est l'un des meilleurs chiffres de l'histoire du handball africain. Une performance digne du gotha africain. Ces succès ont donné à la formation du président Mohamed Djouad une renommée internationale. C'est ainsi qu'elle s'est vue adjuger une place parmi les 10 premiers clubs du monde (le Top 10 de l'IHF). Selon le classement annuel de la Fédération internationale d'histoire et de statistique des sports (IFFHS) en 2010, le MC Alger figure à la 10e place, le club le mieux classé parmi les équipes arabes, africaines et asiatiques.Contrairement à ses réussites africaines et mondiales, le basket-ball et le volley-balle, ne sont pas parvenus à s'imposer au niveau mondial. Le handball et le judo restent, par excellence, la grande locomotive du vieux club algérois, en trustant une centaine de sacres dans les différentes catégories masculines et féminines. La section de volley-ball demeure, également, quelque peu performante sur le double plan national et africain. Le basket-ball n'est pas en reste en imposant sa suprématie sur le plan national. En 2008-2009, le GSP, qui a gardé tous les joueurs de son club «géniteur», continue, grâce à ses énormes moyens financiers, de dominer outrageusement la compétition au niveau des diverses compétitions nationales disputées jusque-là.Il y a lieu de souligner que ce club omnisports, fort de ses treize sections, domine également
les autres disciplines, telles que le judo, la natation, l'athlétisme et le tennis, notamment, et qui contribuent beaucoup à l'épanouissement du sport algérien sur le plan international.Toutefois, la palme revient à la section judo qui possède un palmarès très édifiant avec les deux stars mondiales Amar Benyekhlef, médaillé d'argent aux jeux Olympiques, et Soraya Haddad, médaillée de bronze de la même compétition. Cela constitue une performance sans précédent dans les annales du judo algérien et africain. La judoka algérienne Soraya Haddad a décroché avec brio une médaille de bronze historique aux jeux Olympiques de Pékin. La fille d'El Kseur, qui s'était inclinée la veille en demi-finale devant une Chinoise, s'est rachetée de fort belle manière en s'illustrant devant son adversaire kazakhe, offrant, à l'occasion, une médaille historique au judo féminin algérien. Soraya Haddad avait ouvert les portes des
demi-finales dans cette joute olympique en battant une Coréenne, en quart de finale, après s'être qualifiée devant une Luxembourgeoise au premier tour et une Sénégalaise au second tour. Il est à espérer que cette grande performance de Soraya ouvrira les portes aux autres athlètes algériens et leur permettra de se distinguer aux jeux Olympiques de 2012 et d'offrir, ainsi, d'autres médailles à l'Algérie.
A. B.
Sports collectifs : école de formation de jeunes talents à Mecheria
Une école de formation de jeunes talents sportifs, dans les sports collectifs (football, handball et basket-ball), sera créée prochainement au complexe sportif El Kasbaoui de Mecheria, dans la wilaya de Naâma, a-t-on appris auprès de la Direction locale de la jeunesse et des sports (DJS). «La réalisation de ce projet, d'un coût de 180 millions de dinars, vise la formation et l'émergence de nouveaux talents dans les catégories des 12-18 ans jouissant d'aptitudes physiques et techniques, pour constituer un réservoir aux équipes évoluant dans les différentes divisions», a souligné le DJS de Naâma. Cette nouvelle structure sera ouverte, selon la DJS, aux collégiens, lycéens et adhérents d'associations sportives, filles et garçons, dotées de potentialités sportives avérées et nécessitant une prise en charge réelle, en prévision de leur éventuelle intégration lors de différentes manifestations sportives. Selon le même responsable, le complexe sportif d'El Kasbaoui, dont la construction remonte à 1947, a bénéficié, au titre de l'actuel programme quinquennal, d'opérations de réhabilitation et de restauration. Elles consistent en le revêtement du terrain en tartan, la réhabilitation de la salle de sport, la réalisation d'une salle pédagogique, d'une salle de médecine sportive et d'une autre pour la remise en forme, ainsi que de trois terrains d'entraînement et des espaces de loisirs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.