La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    La Chine relance ses manœuvres militaires    Un Palestinien tombe en martyr    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    L'Union africaine se penche sur le Tchad    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    CAN-2023 (U23) (qualifications): tirage au sort jeudi au Caire    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Jeux de la Solidarité Islamique/Natation: Syoud décroche une 2ème médaille d'or    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Il n'y a pas de mercenaires algériens en Libye»
Le commandant de l'Africom désavoue le Maroc et déclare à partir d'Alger
Publié dans La Tribune le 02 - 06 - 2011

Le commandant du commandement des Etats-Unis pour l'Afrique (Africom), le général de corps d'armée Carter F. Ham a affirmé hier à Alger qu'il n'existait pas de mercenaires envoyés par l'Algérie en Libye. «Je n'ai rien vu d'officiel ou de rapports qui fassent état d'envois par l'Algérie de mercenaires en Libye», a déclaré le général Ham lors d'une conférence de presse organisée hier à l'ambassade des Etats-Unis. «C'est même tout à fait le contraire, dès lors qu'il est notoire que l'Algérie a toujours appuyé la sécurité régionale et aussi la lutte anti-terroriste pour prévenir et empêcher qu'il y ait des mercenaires ou bien un mouvement de personnes et d'armements dans la région», a-t-il ajoutéUne telle déclaration est-elle à même de tempérer les ardeurs velléitaires des marocains, qui, en manipulant le Conseil national de transition (CNT) libyen, accusent l'Algérie de fournir les partisans de Mouammar Gueddafi en miliciens ?
En tout état de cause, la déclaration du responsable de l'Africom sonne comme un franc désaveu à la campagne d'intox et de désinformation que mènent les services du Makhzen en voulant faire croire par des arguments farfelus que l'Algérie envoie des combattants pour soutenir le régime d'El Kadhafi.Jugeant ces accusations sans fondement, l'Algérie officielle a observé un silence, que les manipulés du CNT, et derrière eux, les marocains se sont empressés d'interpréter comme une reconnaissance tacite de leurs «révélations». Cependant, face à l'insistance de ces accusations et la multiplication des déclarations à travers les médias, le chef de la diplomatie algérienne, Mourad Medelci, ne pouvait demeurer silencieux plus longtemps d'autant que l'affaire prenait davantage de l'ampleur. Il a donc lui aussi multiplié les sorties et les déclarations infirmant toute implication de l'Algérie dans le conflit libyen, et niant de la manière la plus formelle, qu'Alger ait envoyé des «mercenaires» pour soutenir Kadhafi dans sa guerre avec les insurgés.
Le Royaume de Mohamed VI saura-t-il prendre acte de cette mise au point déjà précédée par un autre démenti fait, quelques heures auparavant - par un ancien conseiller du frère de John Fitzgerald Kennedy (JFK), et accusant ouvertement des lobbys américains de soutenir le Maroc dans cette campagne de dénigrement visant l'Algérie ?Le responsable de l'Africom a, en revanche, reconnu l'existence d'un «mouvement libre» de mercenaires «vers et à partir de la Libye». Pour contrecarrer ce genre de mouvements, le général Ham a relevé l'importance d'une approche régionale entre les pays concernés qui viserait, a-t-il dit, à renforcer le contrôle aux frontières et à lutter plus efficacement contre les menaces terroristes.Au sujet de l'armement, objet de grande inquiétude pour les pays frontaliers de la Libye et notamment l'Algérie, le commandant de l'Africom a noté que la préoccupation des partenaires dans la région concernant la «prolifération» des armes en provenance de Libye et qui peuvent aller à d'autres pays ou tomber entre les mains d'El Qaïda est également celle des Etats-Unis. «Pour faire face à cette prolifération, les efforts et la coopération de tous sont nécessaires», a-t-il dit, soulignant avoir pris note des rencontres ayant eu lieu entre l'Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger pour discuter de cette question.
Pour l'heure, les Etats-Unis songent à trouver les formes d'aides qui seraient utiles à ces pays, lesquelles aides pourraient porter sur deux volets : les échanges de renseignements ou l'assistance technique.
Y. D.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.