Cité Benboulaïd à Constantine : Les demandeurs de logements sociaux bloquent la ville    Zeghmati : La prochaine présidentielle, "une bouée de sauvetage" offerte au peuple algérien    Selon le ministre du Travail, Tidjani Hassan : "Le droit des litiges autorise le recours à la justice si le conflit n'est pas réglé"    Présidentielle Rabehi met en garde les professionnels de l'information contre les "fake news"    Sétif: A la recherche des modalités pour harmoniser et réduire les inégalités entre les territoires    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Députée syrienne: L'armée turque encerclée quitterait Ras-al-Aïn    Ballon d'or 2019: Rapinoe, Mbappé et Van Dijk en têtes d'affiche    Le décathlonien Bouraâda: "Les Mondiaux 2020 en salle, mon premier objectif avant les JO"    Equipement sportif : Adidas perd l'un des inspirateurs de son rebond américain    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    Omnisports : Signature d'un accord-programme de pratique sportive au sein des universités    Libye SOS Méditerranée cherche de nouveau un port sûr pour 104 migran    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    13ème édition des journées du court-métrage d'Annaba : 26 films en compétition    Nouvelle marche des étudiants    Lakhdar Bouregaa refuse d'être auditionné    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    Refonte prochaine du système fiscal    Le taux à 2,4 % en septembre 2019    7 postulants fins prêts    16 oeuvres de jeunes cinéastes en compétition    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    LDC : Les résultats de la soirée du mardi    TRIBUNAL MILITAIRE DE BLIDA : Le général Mehena Djebbar incarcéré    PRESIDENTIELLE : Mihoubi dépose son dossier aujourd'hui    COUR D'APPEL D'ORAN : 5 ans de prison requis contre 04 passeurs de harraga    DES CHANTIERS DE LOGEMENTS A L'ARRET A ORAN : Des entreprises étrangères réclament 160 milliards à l'OPGI    Choc de mal classés à Mohammadia    La trêve turco-américaine expire ce soir    Manifestation à Kinshasa contre la corruption    Islam Slimani dans l'équipe-type de la 10e journée    La LFP avance à pas de tortue !    Synapse de Noureddine Zerrouki au Festival du court-métrage de Nouakchott    Lancement du centenaire de la naissance de Mohammed Dib en février prochain    Le HCA présent avec une vingtaine d'ouvrages    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce mardi    Forêts : Lancement d'une vaste campagne de reboisement    Alger: Le procès de deux détenus du Hirak s'ouvre aujourd'hui    Bouira: Grève des enseignants du primaire    Tirage au sort pour le choix des blocs et des étages: Attribution prochaine de 300 logements sociaux à Boutlelis    Belgaid et Cap Falcon: Deux morts et quatre blessés dans des accidents de la route    Tlemcen: Des foyers qui «boudent» le gaz naturel    Que peut apporter la diaspora pour le pays ?    Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020    Mazda : nouveau teaser de son futur véhicule électrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonatrach rachète le MCA
Un protocole d'accord a été signé, hier, entre les deux parties
Publié dans La Tribune le 03 - 10 - 2012


Photo : M. Hacène
Par Abdelghani Aïchoun
Après des tractations qui ont duré environ deux mois, la Sonatrach et la Société sportive par actions (Sspa) MC Alger, ont signé, hier, un protocole d'accord qui porte sur le rachat par la compagnie pétrolière nationale de 100% du capital social du club. En présence du P-dg de l'entreprise pétrolière, Abdelhamid Zerguine, c'est Omar Bedja qui a paraphé l'accord du côté de Sonatrach, alors que le doyen était représenté par Abdelkader Bouhraoua, président de son conseil d'Administration. Bien évidemment, l'opération de rachat en elle-même n'est pas encore effectuée, elle devrait avoir lieu devant un notaire. Le protocole fixe les modalités et les conditions de la transaction. «Ce protocole d'accord prévoit les principes devant encadrer les engagements des deux parties afin de préparer les conditions requises pour le rachat de la totalité des actions constituant le capital social de la société SSA-MCA», lit-on dans le communiqué de la compagnie pétrolière. Par ailleurs, la Sonatrach précise que «nonobstant, le paiement des dettes inscrites aux bilans, chacun des actionnaires de SSA-MCA s'engage à céder ses actions au profit de Sonatrach à la valeur nominale de celles-ci». En d'autres termes, les actuels actionnaires du club devront s'acquitter des dettes «inscrites aux bilans» et vendre la SSA à la compagnie pétrolière en contrepartie d'un million de dinars (100 millions de centimes), capital avec lequel a été créée la société. La compagnie n'a pas fourni d'autres détails concernant ce protocole. Les actuels responsables du MCA, notamment son homme fort, Omar Ghrib, vont-ils accepter cet accord signé par Bouhraoua ? Ceux-là nous ont habitués à des volte-faces continuelles. On s'en souvient, un protocole similaire avait été signé,
il y a de cela plusieurs mois, avec l'investisseur franco-algérien Eddir Longar, avant que les responsables du MCA ne se rétractent. Pour dire qu'il faut attendre la finalisation de la transaction pour affirmer, définitivement, que la Sonatrach a racheté le MCA. Il est à rappeler à ce propos, également que le bureau exécutif du Club sportif amateur (CSA) du MCA, version Amar Brahmia, a rendu public, lundi
dernier, un communiqué dans lequel il est affirmé que «toute négociation, transaction et accord éventuels sont nuls et de nul effet et ne
peuvent engager le CSA-MCA et la SSA réunis sans l'accord du bureau exécutif du CSA MCA légitimement élu et légalement reconnu».
La signature de ce protocole va donc certainement provoquer une polémique. Ceci, en plus de la réaction des autres présidents des clubs de Ligue 1, dont la majorité se sont soulevés contre le rachat par la Sonatrach, à travers la maison-mère et trois de ses filiales, de quatre clubs algériens. Ceux-là y voient une logique de «deux poids deux mesures». En dernier lieu, il faut dire que les supporters du club vont certainement accueillir cette nouvelle avec satisfaction. Le P-dg de Sonatrach a estimé, quant lui, que «cette procédure est née d'une décision stratégique s'inscrivant dans le cadre de la réhabilitation du sport national de la part des autorités politiques». Il s'est dit «très content du retour du MCA dans le giron de Sonatrach». En somme, celui-ci a qualifié de «juste et irréversible» la décision de la compagnie d'investir dans quatre clubs de Ligue 1, à savoir le MC Alger, pour le Centre, le MC Oran, pour l'Ouest, le CS Constantine, pour l'Est et la JS Saoura, pour le Sud. Zerguine estime que cette opération «traduit la volonté des autorités publiques». «Notre décision d'investir dans quatre clubs de l'élite est stratégique. Elle a été cautionnée par les autorités publiques du pays et vise à aider le football algérien à rebondir», a-t-il déclaré.
A. A.

Importantes commandes de Sonatrach auprès du complexe ArcelorMittal Annaba pour la livraison de tubes
Deux «importantes» commandes pour la fourniture de tubes ont été formulées par le groupe Sonatrach auprès du complexe sidérurgique ArcelorMittal Annaba pour la réalisation des projets d'alimentation en gaz des villes de Djanet et de Tamanrasset, a-t-on appris mercredi auprès d'une source proche du dossier. La première commande porte sur la livraison de 420 km de tubes de diamètre «dix pouces», tandis que la seconde concerne une quantité de 550 km de tubes «15 pouces», a précisé la même source. Les premières livraisons de ces tubes s'effectueront à partir du mois de mai 2013 pour s'achever en juillet de la même année, a-t-on noté, ajoutant qu'avec ces deux commandes, la tuberie sans soudure (TSS) du complexe sidérurgique dont les installations avaient été modernisées, en 2008, pour un coût de 12 millions de dollars, dispose ainsi d'un cahier des charges lui permettant de reprendre ses activités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.