Soudan, une troisième révolution ?    Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    Aucune baisse    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Le géant «peuple» viendra à bout du nain «système»    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Le groupe Benamor se disculpe    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après l'OCA, l'ASPTT Alger prend le relais
Basket-ball féminin
Publié dans La Tribune le 30 - 11 - 2008

En décrochant avec panache le doublé (coupe/championnat) de la saison2007-2008, les jeunes athlètes de l'ASPTT Alger sont entrées au panthéon de l'histoire du basket-ball féminin algérien, après avoir pratiquement survolé leurs adversaires et placé le club au sommet de la discipline.
Le vieux club algérois, connu depuis toujours pour sa vocation de formateur, a patiemment attendu son heure pour récolter les fruits d'un travail de longue haleine entrepris par des dirigeants compétents et bénévoles, qui ont toujours misé sur le travail à long terme.«Notre réussite est le fruit de la continuité et de la stabilité, aussi bien des joueuses que des staffs technique et dirigeant», a déclaré à l'APS M. Yazid Aït Braham, le directeur technique de section (DTS) de l'ASPTT Alger.
Revenant sur le doublé acquis par son équipe en l'espace de trois jours, Aït Braham a fait remarquer que la stabilité des joueuses, dont la moyenne d'âge est de 24 ans, et qui jouent ensemble depuis trois ou quatre saisons, a été la clef de la réussite. Le palme de la fidélité revient incontestablement à Abderrazak Amina, laquelle, à 25 ans, est la plus ancienne de l'équipe, au sein de laquelle elle évolue depuis l'âge de 17 ans.
L'ASPTT Alger : une école du basket-ball algérien
Cette joueuse, de surcroît membre de l'équipe nationale, a eu l'honneur, en compagnie de la majorité de ses camarades, de prendre part à toutes les campagnes victorieuses de l'équipe, en décrochant le doublé en 2006, le titre national en 2007 et, enfin, un autre doublé en 2008. Ces victoires successives permettent ainsi aux protégées de l'ancien coach national, Toufik Chebani, de supplanter l'autre géant du basket-ball féminin, l'OC Alger, rentré dans le rang après plus de deux décennies d'hégémonie sans partage sur la discipline, ponctuées par un record sans précédent de dix coupes d'Algérie consécutives. «Nous avons toujours privilégié la formation à la base en décrochant régulièrement depuis longtemps des titres dans les jeunes catégories (masculines et féminines), mais ce n'est pas le cas en seniors, où il faut avoir la politique de ses moyens, du moment que nous ne sommes ni prêts ni en mesure de faire des folies et de la surenchère aux grosses cylindrées (notamment chez les garçons) qui accaparent les meilleurs joueurs, dont ceux de l'ASPTT», estime Aït Braham.
Revenant à l'équipe féminine, qui n'a concédé que deux défaites cette saison, le DTS du club affirme que ses joueuses sont, à chaque nouvelle saison, sollicitées par les autres clubs, mais elle préfèrent ne pas y donner suite «car elles sont à l'aise sur tous les plans». «Nous octroyons à nos joueuses des primes et des salaires honnêtes qui leur sont versés régulièrement et sans retard», affirme-t-il, d'où, relève-t-il encore, «le refus des athlètes de l'ASPTT Alger de répondre aux offres alléchantes des autres clubs».
Les postières à l'épreuve des compétitions internationales
Avec un effectif assez jeune et de qualité dans lequel figurent cinq internationales, dont la Malienne Kadiatou, l'ASPTT envisage de jouer dorénavant les premiers rôles au niveau arabe. «Maintenant, nous allons améliorer notre standing sur la scène arabe, même s'il est difficile de rivaliser avec des clubs qui participent aux compétitions avec de véritables sélections nationales, ou renforcés par des joueuses étrangères (européennes ou américaines), comme cela a été le cas lors de la dernière édition du championnat arabe au Maroc en 2007», a ajouté le responsable technique, soulignant que l'ASPTTA a réussi à atteindre les demi-finales avec son effectif réel. L'ASPTT Alger a, rappelle-t-on, décroché la Coupe d'Algérie en battant, nettement en finale, le MC Alger sur le score de 67-41. Trois jours auparavant, les postières avaient décroché le championnat à Boumerdès, en terminant le tournoi «play-off» sans subir la moindre défaite, devant le MC Alger (2e) et l'OC Alger (3e).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.