Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Le départ de Messi ne passe toujours pas pour Tebas    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le sort du RAJ connu ce mercredi    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La recette du Président    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    Belmadi en mode mondial    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un parc d'attraction, le plus grand souhait des habitants
Aïn Defla
Publié dans La Tribune le 23 - 07 - 2013


Madani Azzedine

Dans la vie quotidienne de la population, il est nécessaire de prévoir beaucoup de commodités, de structures et un environnement sain au propre sens du mot. Les spécialistes en urbanisme et aménagement font de leur mieux pour appliquer ce que prévoient les différentes théories dans ce cadre. Les villes poussent ainsi selon des modèles pour contenir un nombre bien défini de citoyens, lesquels ont besoin de toutes les fonctions urbaines liées à l'emploi, la santé, l'éducation, le sport, le loisir, tourisme, la culture et autres.
La construction rapide et les programmes d'urgence n'accordent pas généralement assez de temps pour penser à un meilleur aménagement de l'espace urbain. Cela influe par temps sur le l'environnement urbain et n'offre pas à la population les composants nécessaires d'un quotidien ordinaire. Leur emplacement à l'intérieur du tissu urbain n'arrange pas parfois les gens qui éprouvent des difficultés pour s'y rendre.
Au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, la situation est semblable d'autant que l'occupation de l'espace n'a pas obéi aux normes universelles. Il ne faut pas nier que la volonté de réaliser les structures nécessaires existe puisque de nombreux programmes ont été réalisés ces dernières années. En effet des maisons de jeunes et des stades de proximité ont été réalisés un peu partout dans les villes ce qui a permis à de nombreux jeunes de développer leur connaissance sur le plan culturel et montrer leur savoir-faire à travers ces structures. A titre d'exemple, la maison de jeunes située dans la partie sud par rapport à l'arrêt de bus «l'escadron» regroupe un ensemble d'activités liées au théâtre, à la musique, la production audiovisuelle… Des jeunes se sont habitués à passer une partie de leur temps dans ce lieu, lequel offre toutes les commodités nécessaires. S'agissant des stades de proximité implantés dans de nombreux quartiers des villes. Les jeunes trouvent dans ces lieux des endroits pour pratiquer du sport. Généralement c'est des tournois de football qui sont organisés. Entre autres, le centre équestre du chef-lieu de la wilaya a besoin de plus de prise en charge pour permettre aux jeunes et aux familles de passer de bons moments en ce lieu.
La wilaya d'Aïn Defla en dépit de ses potentialités touristiques n'a pas encore un parc d'attraction pour permettre aux familles et aux enfants de souffler. Ainsi de nombreuses familles font le déplacement vers le parc de la wilaya de Chlef ou à Alger, alors que les terrains situés en hauteur et disposant d'une bonne couverture végétale ne manquent pas dans cette wilaya et particulièrement dans le mont Doui, qui surplombe la ville d'Aïn Defla. El Abed, cette partie splendide de ce mont attend encore investisseur.
En somme au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, il est possible de réaliser de nombreuses autres structures pour les jeunes, il suffit d'encourager les investissements à proximité des barrages existants où le climat est idéal pour des sorties de détente. Au niveau des barrages de sidi M'hamed Ben tTiba, il existe des endroits splendides capables d'attirer de nombreux jeunes si des structures sont réalisées, le même constat est aussi fait pour les autres barrages que compte cette wilaya.
M. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.