La déclaration de politique générale du gouvernement n'est pas programmée : Une autre violation de la Constitution !    Les Rouge et Noir éliminés à Khartoum    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    La revanche des riches    Défaitisme    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Bouchareb ne va pas durer longtemps    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Falso de Sidi Bel Abbès, prix de la meilleure pièce de théâtre
Clôture du 3ème Festival national du théâtre professionnel
Publié dans La Tribune le 07 - 06 - 2008


Photo : APS
Par Amel Bouakba
Le 3ème Festival national du théâtre professionnel a baissé rideau mercredi soir après dix jours de compétition qui ont plongé le théâtre national Mahieddine Bachtarzi d'Alger dans l'ambiance des années fastes et rayonnantes qu'a connu par le passé le 4ème art algérien. C'est la pièce théâtrale Falso du théâtre régional de
Sidi Bel Abbès qui sera couronnée du prix de la meilleure présentation théâtrale.
Le jury présidé par Sid Ahmed Agoumi a auréolé les meilleurs lauréats de diverses distinctions récompensant les meilleures interprétations, mise en scène, scénographie et décor. Le jury s'abstiendra toutefois d'attribuer un prix pour le meilleur scénario, du fait que les textes présentés n'étaient pas à la hauteur. La majorité des textes des pièces théâtrales présentées durant dix jours sont des adaptations et non des scénarios originaux.
Mais cela n'empêchera pas l'optimisme quant à la situation et au devenir du théâtre en Algérie. A ce propos, Sid Ahmed Agoumi dira : «Je suis optimiste, le théâtre algérien est en train de reprendre son souffle après la dernière décennie noire mais beaucoup d'efforts restent à faire sur le plan du scénario.» Le président du jury a souhaité qu'il puisse y avoir à l'avenir des textes de qualité afin de permettre aux nouveaux talents de mettre en valeur davantage leurs capacités. C'est l'avis de la grande dame du théâtre arabe, invitée d'honneur de cette 3ème édition, la célèbre actrice égyptienne Samiha Ayoub, qui affirmera que les talents existent, le niveau du théâtre algérien s'améliore d'année en année, mais dans le domaine du scénario, «beaucoup reste à faire», estime-t-elle, avec la modestie des grandes stars. De manière générale, dit-elle, le niveau des représentations théâtrales est moyen. Ses phrases sont entrecoupées de chaleureuses félicitations gratifiées d'éclatants sourires qu'elle n'hésite pas à lancer à l'un des comédiens de la pièce Falso. Quant au prix de la meilleure mise en scène, il est revenu à Haïdar Bellahcene, alors que celui de la meilleure interprétation féminine ira à l'artiste Samia Meziane. Pour sa part, Mohamed Laïd Kabbouche décrochera le prix de la meilleure interprétation
masculine. Le prix de la meilleure scénographie a été remporté par Yahia Ben Ammar pour la pièce le Dernier Train du Théâtre régional d'Oran, tandis que le prix de la meilleure création musicale a été attribué à l'artiste Salim Souhali pour sa composition pour la pièce le Pêcheur et le Palais. Le prix de la meilleure adaptation artistique a été décerné à l'artiste Omar Fetmouche pour son effort dans la réalisation des deux pièces le Pêcheur et le Palais et le Rapport. L'artiste Nawel Messoussa a remporté le prix du meilleur prix féminin dans la pièce théâtrale le Dernier Train du Théâtre régional d'Oran. De son côté, le prix du meilleur rôle masculin a été remis à Mustapha Safrani dans la pièce Anas et Herostrat.
La 3ème édition du théâtre national s'achève et on pense déjà à la prochaine. Une édition qui
ne sera certainement pas des moindres puisque le 4ème Festival national du théâtre professionnel sera organisé sur le thème «Edition d'El Qods 2009».
A. B.
Quand le professionnalisme fait défaut
Le Festival national du théâtre professionnel a été clôturé mercredi dernier. Afin de proposer à nos lecteurs un bilan exhaustif de cette troisième édition, nous avons pris attache avec le service de communication du Théâtre national algérien (TNA) Mahieddine Bachetarzi, qui accueillait la manifestation, pour un entretien avec le commissaire du festival, M. M'hamed Benguettaf, directeur même du TNA. Après consultation du principal concerné, le rendez-vous a donc été fixé pour mercredi soir, juste après la clôture officielle du festival.
Au moment convenu, M'hamed Benguettaf, abordé dans la salle, nous dira d'abord qu'il n'est au courant de rien mais, ensuite, prenant un air condescendant, nous éconduira en nous lançant de la manière la plus expéditive : «Je ne sais pas si c'est faisable, je vais peut-être partir avec la ministre […].» Si l'on comprend l'importance d'un rendez-vous avec la première responsable du secteur, il y a cependant ce qu'on appellerait la bienséance, l'art et la manière de se décommander. Même si on ne peut comprendre que le premier responsable du festival puisse penser tourner le dos à la presse le jour de la clôture. La ministre l'aurait compris…
Après avoir attendu, en vain, et consulté les mêmes responsables qui s'étaient chargés de fixer ce rendez-vous, nous n'avons obtenu aucune réponse claire . L'entretien n'a pas eu lieu et personne n'a jugé bon d'en donner
des raisons qui se tiennent, ou, pour le moins, de s'en excuser…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.