Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Amar Ghoul placé en détention provisoire à la prison d'El Harrach    L'état de santé de Lakhdar Bouregâa inquiète ses avocats    Sonelgaz recourt à l'emprunt international    «Les pays émergents doivent leur essor au secteur privé producteur de richesses»    Trump accusé de racisme par le Congrès    13 personnalités proposées pour le dialogue    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    «La SPA Soprovi est le seul opérateur agréé dans le montage des véhicules en Algérie»    La France se dote d'un commandement de l'espace    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La campagne lancée à la veille du match de la finale de la CAN    Des personnalités conduiront le processus    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    LE JUSTE MILIEU    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Le calvaire des usagers    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCA : Hachoud : «Si on obtient un penalty à Sétif, c'est moi qui l'exécuterai»
Publié dans Le Buteur le 05 - 03 - 2019

De prime abord, comment se sent Hachoud et si vous êtes remis de votre blessure ?
Dieu merci, je sens une nette amélioration après avoir souffert d'une déchirure au niveau de l'ischio-jambier. Le staff médical a fourni de gros efforts pour me remettre d'aplomb. Et maintenant, je peux vous dire que je suis prêt à reprendre la compétition à commencer par le match face à l'ESS mais le dernier mot revient au staff technique.
C'est-à-dire…
Moi, je suis prêt à reprendre du service. Je suis à la disposition du staff technique contre Sétif que ce soit dans la peau d'un titulaire ou remplaçant. Cette décision revient au coach qui est le seul maitre à bord.
En tant que capitaine d'équipe, comment expliquez-vous les nombreuses blessures qui ont touché les joueurs depuis le début de la saison ?
C'est vrai qu'il y a eu des nombreux joueurs qui ont rejoint l'infirmerie. Mais je ne veux accuser personne. Ce n'est pas de mon ressort d'établir un constat sur une telle situation qui sort du cadre footballistique. Mais ce qui importe, c'est que tout le monde sera de retour. Il y a eu le rétablissement de la plupart des blessés. C'est ce qui compte actuellement à mes yeux. Le constat des raisons qui font qu'il y a de nombreuses blessures, je le laisse au staff technique. En ce qui me concerne, c'est la première fois que je souffre d'une déchirure musculaire. C'est une question de destin et il faut l'accepter.
Comment est l'ambiance au sein du groupe à quelques jours de ce match contre Sétif ?
Tout le monde travaille dans le calme et la sérénité avec un moral au beau fixe. Nous avons profité de cette coupure pour récupérer nos blessés car il faut se rendre compte que le coach n'a pas pu aligner une équipe type deux fois de suite en raison de l'indisponibilité de plusieurs éléments. Cette fois-ci, on ira à Sétif avec pratiquement toutes nos forces vives avec l'ambition de réaliser une belle performance.
Est-ce que vous avez repris l'espoir de jouer le titre après la défaite de l'USMA face au Paradou ?
C'est vrai que mathématiquement tout reste jouable. Plusieurs clubs peuvent désormais prétendre jouer le titre. Concernant notre équipe, on ne peut parler du titre actuellement car on veut gérer match par match ensuite on fera les comptes.
Pouvons-nous dire que vous avez surpassé l'élimination de la Coupe arabe qui se conjugue au passé ?
Cette élimination a laissé des traces indélébiles sur l'ensemble des troupes et sur les membres du staff technique et de la direction. Mais ce qui fait le plus mal, c'est qu'on ne méritait pas cette élimination face à un adversaire qui était inférieur à nous techniquement et physiquement. On a manqué de réalisme qui s'ajoute au penalty raté. Et comme cela ne suffisait pas, l'arbitre a eu raison de nous en refusant un but valable. Maintenant, tout le monde est concentré sur le rendez-vous de samedi.
Concernant les penaltys ratés, comment expliquez-vous ce manque d'inspiration dans cet exercice crucial qui peut changer la physionomie d'une rencontre ?
Il n'y a aucune explication. C'est un manque de chance et de réussite tout simplement. Par exemple, Derrardja, Bourdim, Haddouche et Amada sont tous des joueurs expérimentés avec un talent immense. Ils ont l'habitude de tirer les penaltys, malheureusement, ils n'ont pas été en réussite. J'espère seulement que ce scénario ne va pas se répéter à l'avenir.
Vous aussi vous avez été confronté à la même situation en loupant un penalty contre le CRB la saison dernière. Et depuis, vous n'avez plus tiré le moindre coup de pied de réparation.
Je n'ai pas refusé d'assumer mes responsabilités. Seulement, après mon ratage, il a été décidé avec le staff technique de donner la chance à d'autres éléments qui excellent eux aussi dans ce domaine. D'ailleurs, on a gâché beaucoup de points à cause de ce manque de chance et cette guigne qui nous poursuit.
Selon nos dernières informations, vous allez redevenir le premier tireur à partir du prochain match de championnat.
Il n'y a aucun problème. Si on obtient un penalty contre Sétif, je me chargerai de l'exécuter. Ce qui compte le plus, c'est de revenir de Sétif avec les trois points de la victoire. Et pour y arriver, il faudrait s'arracher car face à nous se dresse une équipe très costaude qui revient en force grâce à Dame coupe.
A chaque fois que vous foulez la pelouse du 8- Mai-45 vous devenez la cible des supporters de l'ESS. Est-ce que vous vous attendez à subir l'hostilité du public local ?
Je respecte beaucoup les supporters de Sétif et j'ai été honoré de porter les couleurs de ce grand club. Maintenant, je me suis habitué à cette hostilité du public envers moi à chaque fois que je suis au 8-Mai-45. Certes, on veut me déstabiliser en faisant sortir du match. Mais j'ai assez d'expérience pour gérer des situations pareilles. Je précise une nouvelle fois que je ne porte aucune haine envers les fans de l'ESS que je respecte beaucoup. J'espère que le match se jouera dans un esprit sportif. Il faut se montrer à la hauteur de la réputation de deux grands clubs.
Les Chnaoua sont toujours très en colère après votre équipe suite à son élimination de la Coupe d'Algérie et la Coupe arabe…
Je le dis une nouvelle fois, les supporters du Mouloudia, c'est la force motrice du club. Sans nos fans, on ne pourra jamais réaliser de grosses performances. Leur colère est compréhensive et même nous les joueurs ont n'est pas satisfaits de notre parcours cette saison. On voulait gagner un titre à la fin de la saison, mais ce ne sera pas le cas malheureusement. Chaque saison on est tout près du but et au final on sort bredouilles. Cependant, il reste dix matches avant la fin du championnat et je promets qu'on va tout mettre en œuvre pour décrocher une place sur le podium. Il faut que nos supporters se montrent à nos côtés car on a besoin d'eux pour terminer l'exercice en force.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.