Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    Zerouati en colère contre le bureau fédéral    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Barça : Koeman chahuté par les supporters après le Clasico (Vidéo)    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    Pain et imaginaire populaire    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Belmadi: «On n'a pas été tueurs, mais je retiens la qualification»
Publié dans Le Buteur le 12 - 07 - 2019

C'est un Djamel Belmadi heureux et soulagé de la victoire remportée par les Verts, hier soir face, à la Côte d'Ivoire qui leur permet d'accéder en demi-finales qui s'est présenté en conférence de presse, après la rencontre. L'ancien joueur de l'Olympique de Marseille s'est dit fier de la performance de ses joueurs, même s'il reconnaît qu'ils auraient pu tuer le match durant les 90' de jeu. Peu importe, la qualification est le plus important dans pareille situation comme il l'a souligné : «Je suis bien évidemment très heureux de cette belle qualification. La Côte d'Ivoire a bien démarré le match avec une occasion de Gradel sur le poteau. Après, je pense qu'on a assez dominé le match. On a eu des occasions pour faire le break et on ne l'a pas fait. On n'a pas été tueurs, mais à la fin, je retiens bien entendu la victoire et la qualification. Je félicite mes joueurs.»
«Battre la Côte d'Ivoire et se qualifier pour les demi-finales est une grosse satisfaction»
Evidemment, Djamel Belmadi ne veut pas faire la fine bouche, lui qui assure que se qualifier pour les demi-finales le comble de joie :
«Se qualifier face à la Côte d'Ivoire et aller en demi-finales est une grosse satisfaction. Bravo aux joueurs. On est tous très heureux.»
«Bounedjah ? Tous les joueurs ont contribué à ce résultat»
Un journaliste égyptien présent durant cette conférence de presse a questionné Djamel Belmadi sur Baghdad Bounedjah et le penalty raté. Le coach national a esquivé la question en insistant sur la performance de tout un groupe : «Ecoutez, tous les joueurs sont importants. C'est avec les 23 joueurs qu'on a obtenu ces résultats. Ce sont de grands joueurs, des hommes. Je suis fier d'eux.»
«Ce fut un match à forte tension et je ne pouvais pas retser insensible aux pleurs de Youcef Atal»
Lors de la séance fatidique des tirs au but, on a vu un Djamel Belmadi qui était sous forte pression et qui a même versé quelques larmes, lui qui était aux côtés de Youcef Atal qui avait littéralement craqué et qui était en pleurs. Sur ça, le coach a déclaré : «C'est vrai que ce fut un match à forte tension. Il y a eu beaucoup de suspense, plus cette séance de tirs au but. Youcef Atal était à mes côtés et il était en pleurs. Ça se comprend. C'est un joueur tellement généreux. Tout le monde l'adore, lui qui a beaucoup de talent et de dynamisme. Le voir souffrir et pleurer ainsi alors qu'il avait l'épaule en vrac, on ne peut ne pas réagir. On est des humains quand même.»
«Atal est sans doute forfait pour la suite de la CAN»
Le latéral droit des Verts Youcef Atal n'est pas allé au terme du match, lui qui a dû céder sa place prématurément en 1re mi-temps, en raison d'une blessure à l'épaule. Une blessure qui le rend quasiment forfait pour la suite du parcours. C'est du moins ce qu'a laissé entendre le coach national, hier, en conférence de presse : «J'ai une grosse pensée pour Atal. Il se peut qu'il soit forfait pour la suite de la CAN. C'est le gros point noir de la soirée. Je ne pense pas qu'il pourra aller au bout ou du moins être là face au Nigeria
«Delort a une belle frappe, je l'ai incorporé pour tirer directement le coup franc»
Le coach national, Djamel Belmadi, a épuisé son dernier changement à la toute dernière minute du match en incorporant Andy Delort à la place de Sofiane Feghouli. En ce sens, il dira : «Non, je n'ai rien dit de particulier à Andy. On sait qu'il a une bonne frappe et cadre souvent ses tirs. Je lui ai juste dit de tirer le coup franc, rien de particulier.»
«Quand j'ai pris en main l'EN, j'avais cet objectif de replacer l'Algérie parmi le gotha africain, c'est fait maintenant !»
L'Algérie retrouve le carré d'as d'une CAN, neuf ans plus tard. Belmadi est satisfait, lui qui assure que l'objectif est désormais assuré : «On voit que le Sénégal, le Nigeria, l'Algérie et peut-être la Tunisie ont atteint les demi-finales. Ça sera donc trois mondialistes plus nous. Une de mes ambitions en ayant pris cette sélection, c'était de replacer l'Algérie dans le gotha africain. C'est déjà pas mal. On est heureux.»
«On doit penser à bien récupérer, avant d'affronter le Nigeria»
Désormais qualifiée pour les demi-finales, l'Algérie aura à affronter un autre gros morceau, le Nigeria. Les Verts devront sortir un grand match pour espérer atteindre la finale. Epuisés physiquement, ils devront penser d'abord à bien récupérer : «On va essayer de récupérer dès ce soir. Ça va se jouer là-dessus. Au même titre que la Côte d'Ivoire qui avait une journée en moins, ça sera pareil pour nous maintenant. Il faudra être très bons. Il y aura ces ressources psychologiques qu'il faudra chercher. Le match face au Nigeria sera difficile, mais c'est une demi-finale, donc c'est normal», a-t-il déclaré.
«Il se peut que je mette le même onze face au Nigeria excepté Atal»
Djamel Belmadi a expliqué ses changements tardifs lors de cette rencontre face à la Côte d'Ivoire : «Avant de penser à rencontrer le Nigeria, il fallait d'abord gagner ce match face à la Côte d'Ivoire. Ça ne sert à rien de faire sortir des joueurs pour leur permettre de récupérer si à la fin on n'arrive pas à se qualifier pour la demi-finale. Il fallait gagner ce match et j'estime que les joueurs qui étaient sur le terrain pouvaient le faire. Tout le monde participe à cette CAN. On est la seule équipe qui a fait jouer tout son effectif. D'ailleurs, il se peut que je mette le même onze face au Nigeria excepté Atal qui est blessé. On verra», a conclu le sélectionneur national, Djamel Belmadi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.