FLN: Ould Abbès démissionne    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Le pétrole, toujours    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Devant le durcissement de la grève des mécanos: Air Algérie multiplie les suspensions    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    Quarante blessés à l'issue du match MCA-USMBA: Enquête sur une vidéo de supporter tabassé par des policiers    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    Trois jours d'examens et contrôle continu: La nouvelle formule du bac en 2020    Constantine - Grippe saisonnière: Les stocks de vaccins épuisés en moins d'un mois    La commune d'El Kerma peine à établir la liste des bénéficiaires: 216 logements sociaux pour plus de 5.000 demandes déposées    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    En maintenant son budget : L'Italie refuse de plier face à Bruxelles    FLN : Démission de M. Ould Abbes pour des raisons de santé    M. Kamal Aksous : La sous-traitance a été victime de l'économie de rente et des importations à large échelle    Bouteflika convoque le collège électoral    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    La JSK renoue avec la victoire    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    Saisie de 144 kg de viande blanche et 1 914 unités de fromages    Projet de réorganisation du baccalauréat: Une campagne d'information lancée en 2018/2019    Journées d'études sur la labellisation des produits artisanaux à Tlemcen: La poterie de Bider et la dinanderie de Constantine retenues    Le Hamas et l'Etat hebreu: Crise politique en Israël    ORAN : 4 ‘'harraga'' arrêtés sur la plage de Bomo    LE PRESIDENT BOUTEFLIKA CONVOQUE LE COLLEGE ELECTORAL : Les sénatoriales pour le 29 décembre    FLN : Djamel Ould Abbès démissionne après un malaise    La surcharge des classes irrite les enseignants du lycée Saoudi-Abdelhamid    «Les joueurs ont une revanche à prendre»    Selon Bernaoui «l'organisation a coûté 5 millions de dinars»    Olufadé libéré, Boukari et Gilles Sunu forfait    L'échec programmé de Rome    Donald Trump s'en prend avec virulence à la France et à Emmanuel Macron    Tayeb Louh, publiquement désavoué par Ould Abbès    CSC-USMBA : de la gloire au déclin    Ne plus "donner d'argent aux enfants de migrants africains"    Célébration du Mawlid Ennabaoui : Activités et concours dans les écoles coraniques    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    Décès :La légende de la bande dessinée américaine Stan Lee n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Kabylie en deuil... : Mustapha Anane s'est éteint hier à l'âge de 60 ans
Publié dans Le Buteur le 22 - 10 - 2010


Keddou : «Je suis choqué par sa disparition»
Belahcène : «Un moteur sur le terrain»
Triste nouvelle que celle annoncée hier matin à Tizi Ouzou. La JSK a perdu un de ses enfants en la personne de Mustapha Anane décédé à l'âge de 60 ans des suites d'une longue maladie. La nouvelle du décès de Anane, ancien international, évoluant au poste de demi défensif, est tombée, hier matin, tel un couperet à travers les quatre coins de la ville de Tizi Ouzou jusqu'à se répandre très vite dans les villes et villages de Kabylie où da Mustapha compte des milliers d'amis, lui qui a été pendant plusieurs années au service du symbole de la Kabylie, la JSK. Né le 3 novembre 1950 à Tizi Ouzou, Mustapha Anane connaîtra ses débuts sous le maillot de la JSK à l'âge de 14 ans en signant sa première licence en catégorie minimes. Anane, dont le talent est irréprochable de l'avis de tous ceux qui ont évolué à ses côtés jusqu'à être qualifié de poumon de la JSK, a joué son premier match en seniors face à la formation soviétique du Dynamo de Minks en amical avant qu'il ne soit promu officiellement en équipe première en 1969. Sa première apparition fut contre la formation de l'ESGM de Guelma. Durant son parcours avec les Canaris du Djurdjura, Anane Mustapha a remporté plusieurs titres, entre championnat et Coupe d'Algérie ; il fut parmi les champions d'Algérie des saisons 72- 73- 73- 74 ainsi que vainqueur du doublé en 77. Anane a raccroché en 1980 même si trois ans auparavant il fut victime d'une méchante blessure qu'il a contractée en plein stage de préparation à Aix-en-Provence en 1977. Une blessure qu'il l'a éloigné des terrains pendant une longue période suite à laquelle il n'aura jamais pu retrouver son meilleur niveau. Alors qu'il avait entamé sa carrière en tant qu'ailier puis attaquant, Anane fut reconverti sous la coupe du technicien français Jean Lemaître en milieu de terrain suite à l'indisponibilité de Driss El Koli blessé, ceci avant d'être décalé encore une seconde fois au poste de demi défensif, un poste qu'il occupa jusqu'à l'année 1980 où il a mis fin à sa carrière footballistique.
Anane l'international…
Mustapha Anane a commencé à porter les couleurs nationales en cadets puis en juniors avant de recevoir une convocation en équipe A dans laquelle il fut entouré de grands noms du football national, à l'image de Lalmas, Ferhat, feu Khiar Amirouche, Koufi et tant d'autres. Il pris part à deux rencontres sous le maillot national face à la Hongrie et l'Albanie à Alger.
... Anane l'entraîneur
Même après avoir arrêté de jouer au foot, il ne s'est pas éloigné du milieu puisqu'il a suivi des formations d'entraîneur et il était titulaire d'un diplôme deuxième degré. Il a entraîné plusieurs formations, l'ASTO, les Issers, LNI avant de devenir manager à la JSK, puis entraîneur des juniors dont quatre joueurs qui étaient à l'époque sous sa coupe furent promus en seniors, Benouflela Saadi, Meddour et Oudahmane, alors que deux autres, Taleb et Belaid ont rejoint le PAC.
Il l'avait une grande estime pour le défunt président Abdelkader Khalef
Le défunt Anane n'a jamais caché son estime et son respect pour le regretté Abdelkader Khalef, ex-président de la JSK, qui a permis au club de prendre dès son arrivée à la tête de la présidence une autre dimension.
Il a été toujours pour la formation des jeunes talents à la JSK
Ce que nous avons apprécié de Mustapha Ananen notamment ces dernières années, c'est qu'il s'attachait beaucoup à la formation de jeunes joueurs. Il ne cessait de nous le dire car ils serviraient de réservoir pour la JSK dans un avenir très proche. Il a été d'ailleurs parmi les initiateurs des tournois qui ont servi de prospection de jeunes talents à la JSK, le dernier en date fut celui organisé à la mémoire de Lounès Matoub. A Oukil-Ramdane où il a toujours gardé ses repères, Anane apportait son savoir à plusieurs centaines de joueurs qui lui vouaient un énorme respect.
Il voulait voir la JSK remporter la Champions league africaine
Il y a moins d'une semaine nous avons rencontré Anane Mustapha en plein centre-ville de Tizi Ouzou, à côté des Bâtiments Bleus où il réside.
Anane nous a confié qu'il suit avec beaucoup de stress la JSK en Champions league et qu'il était fier d'elle lorsqu'elle a réussi à battre les deux formations égyptienne. Son rêve était de voir les camarades de Doucher remporter le trophée.
Enterrement aujourd'hui à M'douha après la prière du vendredi
La famille de Anane a annoncé hier matin que l'enterrement de l'ancien international de la JSK aura lieu aujourd'hui après la prière du vendredi au cimentière de M'douha sis au centre-ville de Tizi Ouzou.
-------------------------------------
Keddou : «Je suis choqué par sa disparition»
Ancien libéro de l'USMA, Djamel Keddou, garde en mémoire les exploits du milieu de terrain kabyle Anane Mustapha. Affecté par le décès de cette ancienne figure emblématique du club Kabyle, L'ex-capitaine d'équipe usmiste se dit choqué par cette nouvelle : «Je suis triste et désolé d'apprendre cette information. Je l'ai croisé il n'y a pas longtemps, c'était lors des funérailles de notre Aouis. Anane était un charmant garçon sur et en dehors des terrains. Je tiens, si vous le permettez, à présenter à sa famille en mon nom, et au nom de tous les anciens de l'USMA, mes sincères condoléances. Que Dieu le Tout-Puissant lui accorde Sa Miséricorde.»
Belahcène : «Un moteur sur le terrain»
«Nous ne pourrons que nous soumettre à la volonté divine. Anane nous a quittés laissant un grand vide difficile à combler. Parler de lui en tant qu'ancien joueur de la JSK, je vous dirai seulement que c'était un moteur sur le terrain et cela veut tout dire. C'est le genre de joueur qui ne termine pas un match sans mouiller le maillot. Il était pour beaucoup dans les victoires de la JSK que ce soit à domicile ou à l'extérieur. C'était un brave homme qui respecte les valeurs de la Kabylie et qui a toujours porté la JSK dans son cœur. On ne l'oubliera jamais.»
Kouici : «Anane jouissait de qualités morales irréprochables et ne se fatiguait pas sur le terrain»
«Je suis bouleversé par la nouvelle que vous venez de m'apprendre. Que Dieu ait son âme. En mon nom personnel, je tiens à présenter mes condoléances à la famille du défunt tout en priant le Tout-Puissant de l'accueillir en Son Vaste Paradis. Ce que je peux dire de Anane, c'est que j'ai eu l'honneur de jouer contre lui au stade de Oukil-Ramdane de Tizi Ouzou. C'est le genre de joueur qui ne se fatigue jamais sur le terrain et qui jouissait d'une bonne moralité. De ma vie je n'ai entendu parler de quelque chose de mauvais de lui. On ne doit pas l'oublier ainsi que tous nos anciens coéquipiers qui nous ont quittés à jamais pour que nul ne les efface de la mémoire, et ce, en pensant à organiser régulièrement des tournois en leur mémoire.»
Aït Djoudi : «J'ai beaucoup appris de lui»
L'ex-entraîneur de la JSK, Azzedine Aït Djoudi, était hier très abattu en apprenant la triste nouvelle de la mort d'un enfant du club de la région en la personne de Anane. Joint par nos soins en début d'après-midi, Azzedine dira : «Il m'est difficile de parler de Anane, c'est un homme très respecté qui a toujours servi la JSK en tant que joueur. Même après son retrait, il a toujours apporté sa modeste expérience au service de la JSK. Personnellement, j'ai beaucoup appris de lui et j'appréciais beaucoup de qualités en lui. Sa mort nous a bouleversés et il nous manquera terriblement. Que Dieu puisse lui réserver une place parmi les meilleurs et lui accorder Sa Sainte Miséricorde.»
Ighil «C'était unvrai battant»
«C'est avec une grande douleur que j'ai reçu la nouvelle de sa disparition. Anane restera à mes yeux comme un vrai battant sur le terrain. C'était un bon joueur du milieu, mais aussi un vrai gentleman. C'était un adversaire loyal, très respecté et respectueux des autres. Il a été l'un des joueurs les plus importants de la JSK des années 70. Son nom restera à jamais gravé dans les mémoires de ceux qui l'ont vu jouer et apprécié. Allah yerrahmou. Je compatis à la douleur de sa famille et à celle de toute la famille de la JSK. Je présente à ses proches mes sincères condoléances. Que Dieu l'accueille en Son Vaste Paradis.»
Bachi : «On était des adversaires sur le terrain, des frères en dehors»
Pour sa part, l'ancien Mouloudéen des années 70, Zoubir Bachi, a été touché hier en apprenant la disparition de Anane Mustapha, ex-international canari : «Puisse Dieu accueillir le défunt Mustapha, notre ami à tous, en Son Vaste Paradis. Il était un adversaire au sens propre du mot sur le terrain, mais en tant que frère une fois le match terminé. Anane se voyait toujours confié la mission de me marquer sur le terrain, ce qui a fait qu'on était très proches l'un de l'autre. Chose qui a créé une forte amitié entre nous. C'est une perte. En tout cas, il nous manquera beaucoup. On ne l'oubliera jamais, il restera toujours dans nos pensées.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.