Les écrits journalistiques de Bennabi dans la presse algérienne    Présidentielle 2019 :l'art de bricoler un mandat à blanc    La mémoire, madame, la mémoire !    «Les personnes inscrites au DAIP seront permanisées en 2019»    L'urgence d'explorer d'autres solutions    Les discussions avec les partenaires étrangers avancent    Trump veut un référendum au Sahara Occidental    Le Hamas débouté par la justice européenne    L'opposant Bédié évoque une alliance avec l'ex-président Gbagbo    Riyad Mahrez dans la short-list    Le calendrier fixé    Sensibilisation sur les risques en milieu professionnel    4 personnes sauvées in extremis d'une asphyxie    Le satisfecit d'Alger    Ouverture du Festival national du théâtre amazigh    «Ach dak temchi lezine...»    «Investir dans la ressource humaine pour promouvoir le patrimoine culturel»    Béchar : Sensibilisation sur l'économie de l'eau    En bref    Mostaganem : Les communes déchargées de la gestion de l'eau au profit de l'ADE    Culture : L'artiste-peintre Mohamed Bachir Bouchriha expose    Sidi Bel Abbès : Formation sur la gestion des risques    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Tizi Ouzou: Des investisseurs prennent possession de leurs terrains    Son frère interpellé en Algérie: L'assaillant du marché de Noël à Strasbourg tué    Tebessa: Peine capitale contre l'auteur d'un crime    Le poids d'une non-candidature    Ligue des champions (16es de finale): JSS - IR Tanger, aujourd'hui à 17h45- Faire le plein à domicile    Coupe de la CAF - 16èmes de finale Aller : USMBA - Enugu Rangers aujourd'hui à 16 h 00 - Rude mission pour les Belabbésiens    Mercato d'hiver - Clubs interdits de recrutement: La LFP hésite à publier la liste définitive    Grève des contrôleurs aériens en France: Perturbations sur les vols d'Air Algérie vers Paris et Marseille    Messahel à une réunion sur la Réforme du Conseil de sécurité de l'ONU à Freetown    "La Maison-Blanche projette un coup d'Etat au Venezuela"    La CAF face aux retraits de dernières minutes    Arrestation de 6 éléments de soutien aux groupes terroristes à Tébessa    Plusieurs wilayas en alerte !    "Nos hôpitaux sont noyés de maladies cardio-vasculaires"    Le Stade Malien en quête de revanche    Séminaire des arbitres d'élite à Sidi Bel-Abbès    Entame de l'édition 2018 à Oran    Mustapha Lehbiri opère un mouvement partiel    Naïma Salhi crache son venin sur l'Identité nationale    Autour des manuscrits des croyances    FUSILLADE DE STRASBOURG : Le frère du tireur arrêté en Algérie    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    L'idée de la distribution digitale nécessite un développement, mais nous n'en sommes pas très loin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USMA : Une équipe décimée à Saïda
Publié dans Le Buteur le 01 - 01 - 2009

Ammour, Dziri, Ghazi, Boussefiane, Khoualed et Mecheri absents
Les choses risquent de se compliquer davantage pour les Usmistes demain à Saïda où l'équipe se déplacera avec un effectif très amoindri. La reprise des entraînements de mardi passé a été caractérisée par de nombreuses absences, et pas des moindres, puisqu'il s'agit entre autres de Bourahli, Dziri, Ammour, Khoualed, Ghazi et Boussefiane, sans parler de Rial qui vient juste de reprendre et de Mecheri qui est allé faire des essais au WAC. Au moins cinq parmi tous ces absents ne seront pas du voyage à Saïda : Ghazi, Boussefiane, Ammour et Dziri. Les deux premiers cités, même si ce n'est pas encore officiel, ont décidé de quitter le club et ne s'entraînent plus avec l'équipe depuis le match face à l'Ismaïli. Le cas de Ammour est particulier. Jusqu'à présent, personne n'a pu le joindre. Quant à Dziri qui s'est blessé juste avant le match contre l'Ismaïli, il ne s'est pas entraîné depuis une semaine, et il n'est pas possible par conséquent de faire appel à lui pour la rencontre de demain. Enfin, Nacereddine Khoualed est suspendu pour cumul de cartons. Seul Bourahli sera du voyage. Le Sétifien a en effet, repris les entraînements hier matin. Face à cette situation, le staff technique a vraiment du pain sur la planche. Pour pallier toutes ces absences, il a dû faire appel à plusieurs juniors pour renforcer un effectif décimé. Par ailleurs, l'on se demande dans quel état d'esprit l'équipe de Fullone abordera ce match après la débâcle de dimanche dernier et les incidents qui ont émaillé la rencontre. A ce sujet, Allik n'avait pas durci le ton avec ses joueurs pour ne pas les paralyser davantage, et les entraîneurs se sont penchés un peu plus sur l'aspect psychologique pour leur remonter le moral. Car, tout le monde sait qu'un autre échec risque de plonger définitivement le groupe dans une crise qui peut avoir de graves conséquences.
B. M.
Allik avait exigé 650 millions pour la libération de Boussefiane
De sources dignes de foi, on apprend que le président Allik, au cours de sa première entrevue avec Oughlis, avait exigé la bagatelle de 650 millions de centimes pour la libération de Boussefiane au profit du RCK. Nous avions indiqué hier que les responsables du Raed avaient jugé trop exagérées les exigences financières de l'USMA, et qu'ils allaient tout de même tenter une deuxième fois de revoir à la baisse le montant que Allik a fixé. Selon les mêmes sources, Allik aurait revu ses exigences à la baisse.

Kedjour, Meklouche et Boussaïd convoqués
Trois joueurs de l'effectif junior des Rouge et Noir seront du voyage aujourd'hui à Saïda. Il s'agit de Kedjour, Meklouche et Boussaïd. Le premier cité, pour rappel, avait effectué la préparation d'intersaison en France avec l'équipe première et avait déjà pris part à quelques matches de championnat la saison dernière, lors des trois dernières journées. Le second, Mouaïa Meklouche, a été convoqué une fois cette saison, face à l'ASK notamment. Quant à Boussaïd, il s'agit de sa première convocation en seniors.

Khoualed suspendu
Nacereddine Khoualed ne prendra pas part au match de demain. Le défenseur usmiste est suspendu pour cumul de cartons, et c'est ce qui explique son absence aux entraînements. Il en a profité pour aller se reposer chez lui, loin de la pression.

Chouih aussi
En plus de Khoualed, Ahmed Chouih, le deuxième gardien de l'USMA est également suspendu. Il avait écopé de deux matches de suspension suite à son expulsion contre le RCK, et il n'en a purgé qu'un seul, face à l'ASK.

Mansouri secondera Zemmamouche
En l'absence de Chouih, c'est toujours Mansouri, le troisième portier de l'USMA qui secondera Zemmamouche. Ce dernier, pour rappel aussi, s'est fait expulser lors du dernier match contre l'Ismaïli.

Moncharé incertain
Daniel Moncharé figure parmi l'effectif convoqué, mais il n'est pas sûr qu'il soit aligné. Le joueur souffre de douleurs aux adducteurs, et la décision de le faire jouer ou non, ne sera prise que demain matin. Dans tous les cas de figure, il fera partie la liste des dix-huit.

Moncharé rassuré par Allik
Le nom de Daniel Moncharé aurait figuré dans la liste des joueurs susceptibles d'être libérés, que Fullone a remise à son président. Ce n'est pas très sûr, mais c'est ce qu'aurait soupçonné le joueur. Pour avoir le cœur net, et pour mettre fin à toutes les spéculations, Moncharé est allé voir son président hier après l'entraînement pour tirer au clair cette question. Allik l'a tout de suite rassuré en lui faisant savoir qu'il n'a jamais été question de le libérer. Il lui a également indiqué qu'à l'USMA, c'est lui, et lui seul qui prend ce genre de décisions. Les deux hommes en ont profité par ailleurs, pour discuter de la situation actuelle de l'équipe.
Diarra La convocation que personne n'attendait
Parmi l'effectif de l'USMA qui fera aujourd'hui le déplacement à Saïda, figure Moké Diarra. Cela pourrait être considérée comme une surprise après tout ce qu'avait dit le Malien ces derniers jours sur son entraîneur, allant jusqu'à le qualifier d'hypocrite. Personne ne s'attendait en effet, à ce que Diarra soit convoqué à cette rencontre, et aucun autre entraîneur à la place de Fullone ne l'aurait fait. Pour rappel, le Malien avait accusé son entraîneur de lui avoir proposé de rompre avec son ancien agent pour s'engager avec son fils, tout en lui promettant de le transférer dans un championnat européen. «Il m'avait mis par la suite au frigo pour insuffisances techniques pour persuader l'USMA de me libérer, ce dont profitera son fils», avait-il indiqué entre autres, non sans souligner que «Fullone n'est ni un monsieur ni un professionnel». Malgré toutes ces accusations, et les propos graves tenus à son encontre, Oscar Fullone l'a quand même convoqué, et cela a surpris plus d'un. Ou Diarra a raison, et dans ce cas, l'entraîneur a voulu apaiser la situation en lui faisant appel, ou bien le joueur lui a été tout simplement imposé. Dans les deux cas, le coach argentin aura perdu de sa notoriété. Car, l'on se rappelle bien des déclarations de Farès Mecheri qui lui ont coûté une mise à l'écart de deux matches, avant qu'il ne soit obligé de s'excuser sur les colonnes des journaux pour qu'il soit réintégré. Pourtant, l'attaquant usmiste n'avait rien dit d'aussi grave. Alors, pour ce cas de Diarra, on se pose vraiment des questions. A moins qu'il y ait autre chose qui tourne dans la tête de Fullone, et qu'on ignore encore. En tout cas, comme indiqué plus haut, aucun autre entraîneur n'aurait laissé passer cela sous silence.
B. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.