La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Echauffourées à Bab-el-Oued    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Le cancer de la thyroïde, le troisième cancer féminin en Algérie    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    Ornières et nids-de-poule à Aïn Beïda    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    La folie des sénatoriales    Des témoins gênants que Ryad va promptement éliminer    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Oran: Un cadavre de migrant rejeté par la mer    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ould Abbès dégagé ?    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Enigme et interrogations    Consolidation de la démocratie participative    92 commerces fermés    L'Onu lève ses sanctions    Partenaires pour un hommage à Alloula    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    En bref…    Tout un programme pour l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USMH : Younes dernière recrue : Le retour de l'enfantprodigue
Publié dans Le Buteur le 25 - 08 - 2012

Younès : «Ce retour est une preuve de mon attachement à l'USMH»
Celui qui était considéré comme l'un des meilleurs joueurs que l'USMH ait formés durant ces vingt dernières années est de retour à El Harrach. Sept ans après l'avoir quittée Younes devrait revêtir les couleurs de l'USMH. Cela fait trois années que l'USMH cherche à récupérer ce joueur de qualité, sans pour autant pouvoir concrétiser ce vœu. Cela n'a pas pour autant découragé les responsables. En effet, du côté d'El Harrach, on a nourri de grands espoirs de l'avoir dans l'effectif pour cette prochaine saison. Bien que cela ait failli échouer dans les négociations, les dirigeants de l'USMH, qui tenaient à bénéficier des services de Younès, ont eu raison de ne pas lâcher prise. Au lendemain de leur première rencontre, Laib a discuté une nouvelle fois avec le frère du joueur qui est aussi son manager. Usant d'un langage rassurant à plus d'un titre, Laib a finalement réussi à convaincre le joueur et son manager. Mais il faut toutefois préciser que les contacts entre les deux parties n'ont jamais été rompus et les dirigeants de l'USMH n'ont jamais perdu espoir de convaincre le joueur à endosser une nouvelle fois le maillot jaune et noir. Malgré le fait qu'on lui ait miroité de faramineux montants, Younes n'a voulu en aucun cas se précipiter. Certes, le MCEE a défié toutes les autres formations en proposant un salaire mensuel de 120 millions de centimes, mais à El Harrach on est resté confiant pour bénéficier de ses services, faisant de son recrutement une priorité. Hier, Mohamed Laib, qui a rencontré le joueur, a réussi à arracher son OK.
Younès : «Ce retour est une preuve de mon attachement à l'USMH»
Sept après avoir quitté l'USMH, vous êtes de retour au bercail. D'abord quels sont vos sentiments ?
Je ne peux décrire la joie que je ressens à l'idée de revêtir le maillot de mon club formateur. J'ai quitté l'USMH en 2005 et tout le monde à El Harrach connaît les raisons de mon départ, donc il n'est inutile d'y revenir. Ce qui est sûr, c'est que j'ai quitté le club avec un pincement au cœur. Cela fait que j'ai toujours gardé de bonnes relations avec les Harrachis. Que ce soit les dirigeants ou les supporters.
Vous deviez revenir en hiver dernier. Qu'est-ce qui vous en a empêché ?
Je devais en effet retourner mais cela n'a pu se réaliser. J'avais deux contacts sérieux. L'USMH et le MCA. Ma préférence était de retourner à El Harrach, mais il n'y a pas eu d'accord.
Votre retour à l'USMH est considéré comme une surprise. Comment se sont faits les contacts ?
En fait, malgré mon départ en 2005, je n'ai jamais rompu le contact avec certains dirigeants. Ces derniers ont toujours émis le vœu de me voir porter les couleurs de l'USMH une nouvelle fois. Si mon retour paraît comme une surprise, c'est parce que les contacts se sont faits de façon très discrète. Personne n'était au courant de mes pourparlers avec les dirigeants et que je figurais sur la liste des recrues de l'entraîneur Charef.
Vous avez signé un contrat de deux ans, peut-on connaître vos ambitions ?
Mon retour à l'USMH est un des objectifs que je me suis assigné. Maintenant, je veux retrouver mes sensations après deux saisons presque ratées. Grâce à mon expérience, je pense pouvoir apporter un plus à cette jeune équipe. En tout cas, c'est cela mon ambition.
Les supporters attendent beaucoup de vous...
Je saurais être à la hauteur de leur confiance. Je réaliserai une grande saison avec l'USMH.
----------------------
Il a rejoint hier le groupe à Ain Témouchent
Quelques heures seulement après avoir paraphé son contrat avec l'USMH, le néo Harrachi a rejoint ses coéquipiers en stage à Ain Témouchent où il est arrivé hier aux environs de midi. Younes devait prendre part à la séance d'entraînement programmée hier en fin d'après-midi.
--------------
Benomar : «Younès peut faire basculer un match à lui seul»
Hacen Benomar, un des adjoints de Charef, est le premier à féliciter la direction du club pour sa persévérance et sa capacité à matérialiser un transfert qui paraissait compliqué. «Je suis hyper content que Younès ait finalement décidé de signer à l'USMH. Sans vouloir diminuer des capacités des autres joueurs, on sait tous que Younès a cette faculté de faire basculer un match à lui seul. On l'a vu le faire dans le passé à l'USMH au MCA au CRB et à la JSK. Ce sera un argument de poids pour aborder la nouvelle saison avec beaucoup d'ambition.»
Tatem : «Je serai le premier à l'aider à s'adapter au sein du groupe»
Bien que la venue de Younes rende plus chères les places au milieu du terrain, ses concurrents ne s'inquiètent pas pour autant. D'ailleurs, Tatem, qui est le premier concerné par la venue de Sofiane Younès, a voulu se montrer pragmatique : «Contrairement à ce que certaines personnes puissent penser, je suis hyper content que Younès ait accepté de jouer avec nous. Je serai d'ailleurs le premier à l'aider à s'adapter au sein du groupe. Il n'y a aucun problème de ce côté.»
Charef a pesé de tout son poids dans l'engagement du joueur
Selon nos sources, l'engagement de ce joueur a été fait suite à la pression du coach harrachi sur les dirigeants du club qui se sont débrouillés pour revoir leur première proposition financière qu'ils avaient faite au joueur la veille. En fait, le coach harrachi, qui connaît parfaitement les capacités du joueur, voulait impérativement l'avoir au sein de son équipe pour renforcer son équipe par des joueurs
expérimentés.
--------------------
L'USMH et l'USMB dans le même complexe
L'USMH n'est pas la seule équipe à avoir choisi la ville d'Ain Témouchent et son complexe sportif pour sa préparation d'intersaison. L'USMB, le club de la ville des Roses s'y prépare aussi. D'ailleurs, les deux équipes sont logées dans le même hôtel situé à l'intérieur du complexe et nous avons constaté qu'il existe une grande amitié entre les éléments des deux teams. D'ailleurs, il leur arrive même de partager le terrain pour s'entraîner comme cela a été le cas avant-hier en début de soirée.
Bechouche : «Pas de problème avec nos amis Blidéens»
Contrairement à ce qu'ont laissé entendre certaines mauvaises langues qui, pour semer la zizanie entre les clubs harrachi et blidéen ont fait circuler une information sans fondement selon laquelle une dispute aurait éclaté entre les membres de la délégation de l'USMH et celle de l'USMB pour une histoire de terrain. Finalement, il n'en était rien. Joint par nos soins, Bechouche a catégoriquement démenti cette information : «Je tiens à démentir fermement cette information que certains ont inventée pour je ne sais quel but. L'USMH et l'USMB sont deux clubs liés par la même histoire, à savoir qu'ils sont parmi les premiers clubs musulmans et révolutionnaires en Algérie. Depuis, nous entretenons de très bonnes relations avec nos amis Blidéens et tout ce qui a été dit n'est que pur mensonge. D'ailleurs, dès notre arrivée à Ain Témouchent, nous avons effectué une séance de décrassage sur le même terrain avec l'équipe de l'USMB qui a accepté de nous céder une moitie de terrain sans le moindre problème».
Deux matches amicaux au programme d'aujourd'hui
USMH –ESM et USMH (réserve)-El Amria
Moins de 48 heures après son arrivée à Ain Témouchent, l'USMH jouera son premier match amical aujourd'hui en fin d'après-midi. Les Jaune et Noir affronteront la formation de l'ES Mostaganem, un club qui évolue en championnat régional Ouest. Par ailleurs, les réservistes donneront la réplique à la formation d'El Amria, un club de la banlieue oranaise qui évolue en championnat inter-région. Charef devra en la circonstance scinder le groupe en deux afin de permettre à tous les joueurs d'avoir un temps de jeu proche des 90 minutes.
----------------
Charef a rejoint l'équipe hier
Retenu à Alger par une affaire urgente, Charef, le coach harrachi, n'a pas effectué le déplacement à Ain Témouchent avec son équipe. Ce n'est qu'hier, tôt dans la matinée, que l'entraîneur Harrachi a rejoint son équipe à bord de son véhicule personnel.
Grasse matinée hier
Hier matin, Demou et ses camarades ne se sont pas entraînés. Ils ont été mis au repos par leur coach pour leur permettre de récupérer un peu leurs forces. La grande majorité a préféré prolonger son sommeil jusqu'aux environs de la mi-journée.
Hendou et Ait Ouamer inséparables
D'aucuns parmi les présents à Ain Témouchent ont dû remarquer la complicité qui existe entre les deux milieux de terrain Hendou et Ait Ouamer. Bien qu''ils ne se connaissent que depuis peu, ces deux joueurs ont pu tisser une grande amitié à tel point qu'ils sont devenus inséparables.
Habchi et Benrabah, deux juniors parmi le groupe
Nous avions évoqué hier la présence parmi le groupe de quelques jeunes promus de l'équipe espoir entre autres Medane, Dendache, Kella mais nous avions omis d'annoncer la présence parmi l'effectif de deux autres jeunes à savoir Habchi et Benrabah issus de l'équipe des


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.