Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Affectation de 9974 hectares pour le logement : Des terres agricoles fertiles seront sacrifiées
Publié dans Le Financier le 12 - 07 - 2011

L'affectation de 9.974 hectares pour la construction de logements ne sera pas sans conséquence sur la surface agricole utile. Des terres fertiles seront sacrifiées pour concrétiser ce projet, a reconnu hier le directeur général de l'office national des terres agricoles (ONTA), Matallah Ali qui était l'invité du forum d'Algeria Invest.
En tant que responsables de la gestion du foncier agricole, nous sommes contre la distraction de terres agricoles de leur vocation. Ce dossier m'empêche de dormir», a-t-il confié pour exprimer son impuissance devant cet état de fait. Le Conseil des ministres dont la réunion s'est tenue dimanche avait annoncé l'affectation de 9.974 hectares, répartis à travers 22 wilayas, pour la construction de près de 550.000 logements publics. Le programme quinquennal 2010-2014 pour lequel ont été mobilisés plus de 20.000 milliards DA prévoit déjà la construction de milliers d'établissements d'enseignements et de formation, de centaines d'établissements de santé publique, ainsi qu'un important programme de logements qui sera réalisé par l'Etat ou financé partiellement par le budget public. Face à la forte demande, l'Etat avait décidé d'augmenter le nombre d'unités prévues dans le programme quinquennal. Près de 500.000 logements seront donc construits en plus des deux millions prévus initialement. Les pouvoirs publics vont donc puiser dans la surface agricole utile, du moins dans les villes où il y a une forte pression sur le logement, pour faire face à la colère des citoyens mécontents de ne pas faire partie de la liste des bénéficiaires affichées par les assemblées populaires communales ces derniers jours. Selon des chiffres officiels, plus de 160.000 hectares ont été engloutis par l'urbanisation depuis 1962. Le Conseil national économique et social (CNES) avait indiqué dans l'un de ses rapports en 2005 que la surface agricole utile (SAU) qui était de l'ordre de 0,20 ha par habitant en 2000 n'en représentera que 0,19 ha en 2010 et 0,17 ha en 2020. La Mitidja, qui compte les périmètres irrigués les plus performants du pays, risque de perdre quelque 20 000 à 25 000 ha durant les 20 prochaines années, toujours selon le CNES. La sécurité alimentaire de l'Algérie est plus que jamais menacée avec cette problématique du foncier agricole. Le ministre de l'agriculture et du développement rural avait expliqué récemment que l'Algérie sera obligée de sacrifier un peu de son or vert pour les besoins de son développement. Le ministère de l'agriculture subit de plein fouet la pression qui pèse sur le gouvernement en matière de logements. « Il est clair que le ministère de l'agriculture ne souhaiterait à ce qu'aucune terre ne soit touchée, mais d'autre part il y a le développement qui exige à distraire des terres pour une autoroute, une construction ou autre», a-t-il insisté en précisant que l'essentiel est que ça soit fait de manière «rationnelle». M. Mattalah a indiqué par ailleurs qu'une terre n'a été récupérée dans le cadre de l'opération de régularisation des exploitations agricoles collectives et individuelles (EAC et EAI) dans le cadre des 11900 dossiers litigieux. Ces dossiers pour lesquels la justice devait trancher reste donc en suspens. Jusqu'à présent, 140.000 EAC et EAI sur les 218.000 recensées ont soumis des dossiers de régularisation de leur statut aux services concernés dont 11.000 ont été traités.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.