Coronavirus: 187 nouveaux cas, 152 guérisons et 5 décès    Covid-19: au moins 2 570 291 morts dans le monde    Saisie de plus d'un quintal de cannabis    Le Baiser et la morsure aux éditions Casbah :Yasmina Khadra se livre et délivre    Assassinat de Ali Tounsi: Chouaïb Oultache condamné à la prison à perpétuité    Affaires religieuses: la question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"    Boukadoum: nécessité de renforcer le dialogue et la concertation avec l'UE    Un journaliste marocain appelle à un procès contre le régime marocain pour grave violation des droits de l'Homme    Zones d'ombre: les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire    Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"    La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales    RND: nécessité de renforcer le front interne pour l'édification de l'Algérie nouvelle    Saadi: l'organisation d'élections locales et législatives le même jour difficile sur le plan pratique    Annaba: une délégation sahraouie pour évoquer l'évolution de la situation au Sahara occidental    OPEP+: maintien des volumes, l'Arabie saoudite prolonge ses coupes, la Russie et le Kazakhstan épargnés    Manchester City: les effets de la folie Mahrez en Algérie !    Bayern Munich: une offre de 45 M€ pour Koulibaly ?    Festival du court-métrage d'Imedghassen: les meilleures œuvres primées    Liverpool: Klopp ne veut pas d'excuses    Terrorisme et déchéance de la nationalité    Levées d'alertes au tsunami après des évacuations massives à travers le Pacifique    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Front Polisario invite la Minurso à l'impartialité    L'ambassade de France s'explique    "Les élections ne sont pas une priorité"    Tebboune reçoit les présidents de trois partis politiques    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    L'Algérie tend la main à sa diaspora    Beldjoud insiste sur le principe de l'égalité    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    La mafia du foncier dénoncée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vendredi et samedi journées de repos dans les écoles : Les cours de 45 minutes reportés à l'année prochaine
Publié dans Le Financier le 24 - 08 - 2009


Mounir A.Y.
La réunion qui a regroupé dimanche dernier le ministre de l'Education nationale, Boubekeur Benbouzid aux représentants de l'ensemble des syndicats de son secteur a débouché sur la décision de consacrer les journées de vendredi et samedi comme repos hebdomadaire en plus de l'après midi de mardi. Quant aux quatre heures dispensées par le passé durant la matinée de jeudi, les deux parties se sont entendues qu'elles seront réparties tout au long des jours ouvrables de la semaine de manière pédagogique. Si pour ces deux aspects le consensus a été total, à l'exception d'un seul syndicat qui a refusé ce changement, la 3ème proposition formulée par la tutelle lors de la réunion du 17 aout à savoir la réduction à 45 minutes de l'unité horaire fixée auparavant à 60 minutes, même si les syndicats ont affiché leur approbation, ne sera appliquée qu'à titre pilote dans certaines écoles, ont décidé enfin les deux parties. En effet, les syndicats ont donné, en majorité, leur accord à cette proposition qui «répond à leurs préoccupations en la matière», à l'exception du Syndicat national des travailleurs de l'Education (SNTE) qui a appelé à maintenir l'ancien système, soit le jeudi après-midi et le vendredi comme jours de repos, ou à retenir le vendredi comme jour de repos et consacrer le samedi à la réception des parents d'élèves pour s'enquérir de leurs préoccupations quant à la scolarisation de leurs enfants. Dans ce contexte, le ministre de l'Education a souligné que ce nouveau régime «favorisera une parfaite application du programme dans de bonnes conditions et à un rythme pédagogique mondialement reconnu et permettra aussi bien aux élèves qu'aux enseignants de prendre un temps de repos». Il a également été décidé, lors de la réunion, de rejeter la proposition portant réduction à 45 min/cours de l'unité horaire fixée auparavant à 60 min/cours, du moins pour l'année en cours dans l'attente de son examen pour la prochaine rentrée.
********
Le point de vue des Syndicats
****
De leurs coté, les syndicats ont précisé que la présentation du projet «était hâtive, n'a pas fait l'objet d'examen approfondi et n'a pas pris en compte les préoccupations des enseignants». Le coordonateur national du Conseil national autonome des enseignants du secondaire et technique (Cnapest), El-Arbi Nouar a rejeté le nouveau projet de réduction de l'unité pédagogique qui consacre 24 sessions hebdomadaires pour l'enseignant du secondaire, ajoutant «pas de concession sur le volume horaire actuel qui est de 18 sessions». Ajouter une nouvelle séance de 45 mn pendant la matinée, a-t-il poursuivi, réduira la pause déjeuner de l'élève à 40 mn sans tenir compte de l'absence de cantines scolaires et le demi-pensionnat dans beaucoup d'écoles ce qui pourrait, selon lui, exposer de nombreux élèves aux dangers alimentaires et à l'insécurité dans la rue. Le chargé de la communication de l'Union nationale des travailleurs de l'éducation et de la formation, Messaoud Amraoui a, de son côté, souligné que l'enseignant attendait un allègement du programme d'autant qu'il assure de 22 à 24 heures de cours par semaine, précisant que «l'élève sera abattu psychologiquement après 10 heures de cours par jour». Le ministre a annoncé, dans ce sens, l'installation après le mois de Ramadhan, d'une commission qui se chargera de préparer ce dossier pour l'année prochaine affirmant que ce nouveau plan pédagogique était «excellent à condition qu'il ne reste pas lettre morte et surtout qu'il soit réalisable». Il a proposé à ce sujet de mener des expériences pilotes au niveau d'écoles et wilayas précises en contrôlant l'opération tout au long de l'année insistant à ne pas les appliquer sur les classes d'examen. Des questions relatives à la rentrée scolaire prévue le 13 septembre prochain à l'instar du transport, le chauffage et la généralisation des classes «Sport-Etudes» à d'autres écoles du pays ont également été évoquées lors de cette rencontre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.