Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hydrocarbures : La nouvelle loi confortera l'accroissement des réserves du pays
Publié dans Le Financier le 28 - 01 - 2013

Les membres du Conseil de la Nation ont salué dimanche, lors de l'examen du texte de loi amendant et complétant la loi sur les hydrocarbures de 2005, les amendements introduits, soulignant leur importance dans l'accroissement des réserves du pays en hydrocarbures et le renforcement de la production. Lors d'une séance plénière présidée par M. Abdelkader Bensalah, président du Conseil, en présence du ministre de l'Energie et des mines, M. Youcef Yousfi, plusieurs intervenants se sont félicités des nouvelles mesures introduites dans le texte de loi s'interrogeant, toutefois, sur l'impact de l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels.
Dans ce contexte, M. Lamri Lakhal, du parti du Front de libération nationale (FLN) a indiqué que le texte de loi contenait «nombre de points positifs» à même de relancer le secteur en matière d'investissements et de partenariat. L'Algérie sera classée, dans les années à venir, parmi les cinq pays pionniers en termes de prospection et d'exploration, a-t-il ajouté précisant que le «ralentissement» enregistré ces dernières années dans les activités de prospection était dû à «l'ancienne loi sur les hydrocarbures». M. Lakhal s'est interrogé sur le taux d'avancement du programme national de développement des énergies renouvelables qui vise une couverture de 40% des besoins du pays en énergies alternatives, solaires et éoliennes en particulier. La nouvelle loi consacre le monopole exclusif du groupe Sonatrach sur les activités de transport par canalisations des hydrocarbures et des produits pétroliers.
De nouvelles dispositions concernant la prospection et l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels ont également été introduites. Les débats se sont focalisés autour de l'impact du texte de loi sur la relance du partenariat dans les domaines de la prospection, l'exploration et la production dans les champs de pétrole et de gaz à travers le pays et en offshore en plus du renforcement de la sécurité énergétique du pays. A ce propos, Mme Zahia Benarous, du tiers présidentiel, a souligné que le texte de loi sur les hydrocarbures amendé était susceptible de «réaliser la sécurité énergétique de l'Algérie à moyen et long termes» insistant sur l'importance de «développer la production nationale en hydrocarbures et la consolidation des réserves». Mme Rafika Kasri, également du tiers présidentiel, a mis en exergue la nécessité d»éclairer l'opinion publique» sur la nouvelle orientation relative à l'exploitation des réserves de l'Algérie en gaz de schiste.
«L'exploitation du gaz de schiste suscite des préoccupations», a-t-elle noté ajoutant que le texte de loi amendant et complétant la loi sur les hydrocarbures de 2005 devrait encourager les investissements notamment étrangers dans les domaines de prospection, d'exploration et de production.
Contrairement à la technique de forage, l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels se fait grâce à un mélange composé essentiellement d'eau et de produits chimiques. L'»exploitation excessive» d'eau dans le processus d'extraction est le principal argument avancé par les opposants à l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels dont le gaz de schiste. L'Assemblée populaire nationale (APN) a adopté la semaine dernière le projet de loi amendant et complétant la loi de 2005 relative aux hydrocarbures. Le Conseil de la Nation devra voter mercredi prochain la loi sur les hydrocarbures amendée et complétée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.