Adoption de l'avant-projet de loi relatif à la lutte contre la discrimination et le discours de haine    Une nouvelle structure de gestion du foncier industriel au profit de l'investissement productif    L'amendement de la Constitution vise à édifier un Etat fort et à protéger la société contre les turbulences    Andy Delort répond encore à Neymar !    FC Barcelone : Messi pousse pour une prolongation de Luis Suarez    MINISTERE DU COMMERCE : Rezig reçoit une délégation du FMI    AZZEDINE MIHOUBI AFFIRME : Le Hirak a rebattu les cartes politiques en Algérie    La Cour d'Alger confirme le transfert du dossier en correctionnel    LAGHOUAT : Deux sœurs meurent asphyxiées    DEMANTELEMENT D'UN IMPORTANT RESEAU DE TRAFIC DE DROGUE : La police saisit plus d'un kilo de kif à Mostaganem    Plus de 356 kg de cannabis et plus de 162.000 comprimés psychotropes saisis à Alger en 2019    L'Algérie présente au Salon international de l'Agriculture de Paris    Ajax : Le successeur de Ziyech a signé    Actes racistes en Europe, inquiétude face à la montée de l'extrême droite    Aviron: le président de la Fédération internationale en visite de travail à Alger    Ligue 1 (Classement des buteurs): Abid revient à un but de Belhoucini    Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Sidi Bel-Abbes    Révolution Le nouvel élan    Gros risques sur les banques    Des potentialités inexploitées    Un samedi sur un air de vendredi à Tizi Ouzou    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    Le Chabab, un leader bien fragile    Burkina Faso : plus de 700 000 déplacés en 2019    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Le saviez-vous… ?    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Le Nigeria réaffirme sa position constante sur la juste cause du peuple sahraoui    Coronavirus: la propagation du virus inquiète l'OMS, l'Europe menacée    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Agriculture: une convention de soutien et d'accompagnement des startups dans le Secteur    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Le Hirak boucle sa première année    Regards opposés    Tébessa: Un mort dans une collision    BARRICADES INOPERANTES    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    Victoire impérative des Verts    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Intérêt académique pour les vestiges archéologiques
Mila
Publié dans Le Maghreb le 29 - 08 - 2009


Les monuments archéologiques et historiques de la wilaya de Mila sont l'objet, depuis quelque temps, d'un intérêt académique accru au regard des multiples études universitaires en cours ou en voie de lancement pour en percer les secrets et révéler la valeur, apprend-on mercredi du responsable de l'Office national de gestion des biens culturels protégés. Selon un récent inventaire préliminaire, Mila renfermerait quelque 280 sites archéologiques de la civilisation romaine en plus d'une multitude d'autres vestiges des périodes protohistorique, byzantine et islamique qui en font un musée ouvert de l'histoire humaine. Un des plus importants travaux en cours sur le sujet est une étude en post graduation (magister) menée par une étudiante française Emmanuelle Lehchili de l'université de Nanterre Paris 10 et intitulée "étude de la société milie durant la période romaine". Cette thèse devrait être soutenue début septembre de même que celle en phase finale de l'étudiant Azzedine Mejani de l'université d'Alger sur "L'architecture byzantine de la ville de Mila". Youcef Berdoudi, de l'université Emir Abdelkader de Constantine, poursuit, de son côté l'élaboration d'une étude sur "Les monuments fatimides dans la ville de Mila" en scrutant le riche patrimoine historique de cette country connue au travers de la tribu Koutama pour son rôle déterminant dans la fondation et l'évolution de la dynastie fatimide dans le Maghreb arabe puis au Moyen Orient. Quatre autres études en post graduation sont actuellement en phase préparatoire. Elles s'intéressent au trésor numismatique composé de 120 pièces de monnaie en or massif découvertes à Ain Ettine (Mila) en 2003, aux transcriptions latines mises au jour dans la région, à l'élaboration d'une carte archéologique de la wilaya et, enfin, à la conception d'une étude monographique sur la ville de Mila. Le responsable de l'Office national de gestion des biens culturels protégés a indiqué qu'outre ces études, une réflexion est en cours pour lancer des projets d'étude sur les monuments islamiques de la wilaya et le réexamen des conclusions d'études précédentes, dont celle relative à la mosquée de Sidi Ghanem, afin notamment de valoriser ces sites et éventuellement engager des actions de restauration. Les nombreux chercheurs et équipes de fouille ayant eu à mesurer la richesse historique de la région ont souvent déploré l'absence d'un musée d'histoire à même de donner un aperçu sur l'importance du patrimoine de la région aux visiteurs mais surtout aux nouvelles générations. L'Office national de gestion des biens culturels protégés à Mila occupe actuellement, a-t-on déploré, des locaux inadaptés à la mission à laquelle il est censé faire face. R.R

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.