Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gare à la contrefaçon !
Des composants chimiques dans l'huile d'olive
Publié dans Le Maghreb le 10 - 04 - 2007

La contrefaçon n'épargne aucun segment de l'économie nationale. Au-delà du préjudice que ce phénomène porte au développement économique, la contrefaçon est devenue un véritable problème pour la santé publique. Après avoir touché les logiciels, la pièce détachée et le médicament, voilà que le champ des produits contrefaits touche à présent les produits alimentaires. En effet, certains producteurs, peu scrupuleux, n'hésitent pas à incorporer des produits chimiques nocifs aux différents aliments que nous consommons. C'est le cas, par exemple, de l'huile d'olive. C'est lors d'une conférence-débat sur la production d'olives et le marché de l'huile d'olive en Algérie, organisée par l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), dimanche dernier, que M. Rachid Bouziane, directeur de la Conserverie de la Mitidja, a dénoncé le recours de certains vendeurs à la contrefaçon, en affirmant avoir découvert lui-même sur le marché, que son propre produit, portant sa marque, a été contrefait par un revendeur qui lui avait rajouté des composants chimiques dangereux (huile de voiture) pour améliorer sa couleur. Pour lutter contre ce phénomène dangereux pour la santé publique, les conférenciers ont appelé les services publics compétents à intensifier les campagnes de sensibilisation en direction des consommateurs.
Cette conférence a également été l'occasion pour les professionnels de la filière oléicole de demander au ministère des Finances une baisse des impôts et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les produits oléicoles.
Il s'agit d'une baisse de taxe à 7%, pour encourager la production et la consommation de ce produit. Pour le vice-président de l'association des conserveurs d'olives de la région de Sig dans la wilaya de Mascara, M. Abdelhakim Berrakèche, les professionnels de cette filière sont confrontés à une TVA très élevée, qui est de 17%". La demande a porté aussi sur le relèvement du taux de soutien par l'Etat à l'investissement au profit des producteurs et également créer une fédération nationale des professionnels oléicoles afin de pouvoir échanger les expériences et coordonner leurs actions entre les régions dans le but d' augmenter la production et améliorer la qualité.
En outre, ils ont demandé de renforcer les laboratoires spécialisés et la direction de contrôle de la qualité pour lutter contre la contrefaçon. Il est à noter que notre pays est classé 7e producteur oléicole dans le monde, et importe une certaine quantité d'huile d'olive afin de satisfaire les besoins du marché national. D'après le ministère de l'Agriculture, la production nationale d'huile d'olive est en moyenne de 35 000 tonnes par an et 80 000 t/an d'olives de table. D'un autre côté, l'Algérie importe, 350 000 tonnes d'huile végétale autre que l'huile d'olive pour une consommation d'huile et de graisse estimée à 100 000 tonnes par an. Afin de réduire cette facture, un programme de soutien au développement de l'oléiculture et des industries oléicoles a été mis en place. Il s'agit d'un plan spécial pour le développement de l'oléiculture en intensif dans les zones steppiques, présahariennes et sahariennes pour l'année 2006/2007 qui est en cours d'application en vue d'augmenter la production et hisser les exportations. Il s'agit aussi de continuer à développer la filière oléicole dans les zones traditionnelles et intensifier sa culture dans les autres régions du pays.
Il est à noter que le Programme national de développement agricole a réalisé une croissance de la production d'huile d'olive de 10% chaque année. D'autre part, le responsable de l'association de Sig a souligné que la superficie plantée est insuffisante, cette dernière ne dépassant pas les 300 000 l'hectares contre 1,7 million d'hectares chez nos voisins, Tunisiens, et 610 000 ha au Maroc.
Toutefois, il est à signaler que le Programme national de développement agricole a permis d'augmenter cette superficie de 7,23% entre 2001 et 2006, en attendant la réalisation de l'objectif qui est d'atteindre 5 millions d'hectares à long terme. L'Algérie est parmi les producteurs d'huile d'olive dans la région de la Méditerranée qui représente 98% de la production mondiale, avec, une première place pour l'Espagne, suivie de l'Italie, la Grèce, le Portugal et la Tunisie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.