De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Un cas psychiatrique!    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Défis africains de la COP 27    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Le CRB confirme    Belatoui espère un véritable départ    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'importation de la viande ovine interdite à partir de mercredi prochain
Autorisée conjoncturellement le mois de Ramadhan
Publié dans Le Maghreb le 29 - 08 - 2010

Le gouvernement entend reconduire la mesure interdisant l'importation de la viande bovine congelée, à partir de mercredi prochain, rapporte le quotidien enligne "ToutsurlAlgérie" dans son édition d'avant-hier. Après une levée de cette interdiction pendant deux mois, le temps de s'approvisionner en viande en provenance d'Inde pour le mois de Ramadhan, soit du 1er juillet au 31 août, les pouvoirs publics compte réactiver la circulaire de 2008 concernant l'importation des viandes. Il faut dire que la levée de l'interdiction n'est que conjoncturelle. Ramadhan oblige ! le gouvernement a eu recours à l'importation des viandes congelées pour doper l'offre durant ce mois des grandes consommations et faire stabiliser le prix des viandes rouges qui connaissent une hausse exceptionnelle à chaque Ramadhan. Si la nouvelle du retour à l'interdiction de l'importation des viandes fait réjouir les producteurs locaux, les maquignons notamment qui se sont même opposés à la décision d'importation des viandes rouges pour le Ramadhan prétextant de la suffisance de la production nationale, les importateurs algériens, surtout ceux versés dans ce genre de transactions, sont dépités. En effet, ces derniers ont maintes fois demandé aux pouvoirs publics de lever définitivement cette interdiction instaurée en septembre 2008. Ils revendiquent également la suppression des taxes supplémentaires instaurées depuis une année à travers la loi de finances complémentaire (LFC) de 2009. " Avec une TVA de 17%, les prix des viandes congelées ont connu une augmentation considérable et sont presque alignés sur les prix des viandes fraîches.
Durant ce mois de ramadhan, la flambée touche beaucoup plus la viande ovine congelée dont les prix au détail ont atteint les 750 DA/kg. ", commente la même source. A signaler, dans ce sens, que la taxe appliquée à la viande congelée est de 17%, alors que celle-ci est de 10 DA le kilo pour la viande fraîche. Il faut dire qu'à l'exception de celle importée d'Inde pour ce mois de carême et qui est vendue à 450DA/kg en moyenne, les prix des viandes congelées bovines importées d'Amérique Latine ou d'Europe observent une hausse considérable. Un importateur du centre du pays, interrogé sur cette situation par TSA, a expliqué que les prix des viandes rouges connaissent une flambée exceptionnelle en Amérique Latine, notamment au Brésil, où la viande bovine a atteint les 3.500 dollars la tonne, tandis que la viande importée d'Inde ne dépasse pas les 2.400 dollars la tonne, soit 2,4 dollars/kg (environ 180 DA). Selon cet importateur, si les prix se maintiennent à leur niveau actuel, il n'est pas exclu que les importateurs continueront à s'approvisionner sur le marché hindou même si, sur le plan qualité, le consommateur algérien apprécie beaucoup plus la viande latino-américaine. La viande d'Inde est beaucoup plus grasse et même les conditions de sa préparation ne sont pas les meilleures, reconnaît cet importateur. Ceci au moment où les chiffres officiels communiqués par le ministère de l'agriculture font ressortir que l'Algérie importe entre 50.000 et 60.000 tonnes de viandes rouges par année, alors que la production locale annuelle atteint les 300.000 tonnes et la consommation moyenne de viandes rouges est de 10kg/habitant/an. Notons, enfin, qu'au cours du premier semestre de l'année en cours, l'Algérie a importé 23 891 746 kilos de viande bovine congelée, pour un montant de 72 093 414 dollars, selon les statistiques de la Direction générale des douanes, reprises par la presse nationale. Le mois de juin a connu la plus importante quantité de viande bovine congelée et désossée importée avec 5 402 514 kilos pour un montant de 15 348 637 dollars, révèlent les mêmes chiffres.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.