L'opposition partagée    Le professeur Laraba présente sa copie    Le RND propose des amendements substantiels    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Tinhinane Laceb retrouvée morte    OL : Rudi Garcia calme le jeu pour Benzema    Programmes AADL en difficulté à l'Est : Les VRD traînent et les raccordements en attente à Guelma    Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Le RND émet quelques réserves    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    Cafouillage paralysant    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Le président de la Confédération du patronat citoyen: «La bureaucratie, un vrai danger pour le pays»    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    Le consensus impossible?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Spectacle le 15 avril à Nancy
En hommage aux vieux d'Afrique du Nord
Publié dans Le Maghreb le 10 - 04 - 2011


Le fil entre les générations de l'immigration n'est pas rompu. La preuve, c'est que c'est une jeune artiste, Rhavia Tahardji, fille d'immigré qui propose un retour aux sources avec un spectacle exceptionnel qu'elle animera le 15 avril à Nancy. Artiste engagée, ce concert n'est pas naïf puisqu'il s'agit d'un hommage aux chants d'exil, un autre contexte qu'elle tire de l'histoire pour dire son mot sur le débat de l'immigration qui fait rage en France. Elle est d'origine algérienne mais elle rend hommage à travers ce rendez-vous à tous les vieux migrants d'Afrique du Nord résidant dans les foyers Sonacotra et les appartements sociaux de Meurthe-et- Moselle. Cette initiative artistique est inspirée d'un livre édité en 2006 par le conseil général de Meurthe-et-Moselle qui retrace la vie des travailleurs algériens, tunisiens et marocains qui, pour des raisons économiques, ont quitté leur terre natale et contribué activement à la reconstruction de la France. Au-delà de sa dimension musicale, le spectacle qui sera réalisé et joué à l'Eglise Saint-Léon de Nancy est dédié à ces travailleurs tous âgés aujourd'hui, certains, malades, et souvent meurtris et isolés par la distance qui les sépare de leurs pays d'origine. L'évènement artistique a été conçu pour "rendre orales des histoires de vie authentiques sous forme de spectacle unique en son genre, un livre qu'ils n'ont pu lire, car illettrés pour la plupart d'entre eux", précisent ses organisateurs. Ce projet humaniste met ainsi l'accent sur le parcours difficile de ces vieux migrants, vécu dans la plus grande des solitudes, en s'appuyant sur des témoignages émouvants. Orgue, percussions, violons, guitares électriques et chants sont réunis dans ce spectacle dirigé par Rhavia et rassemblant des musiciens aux croyances différentes, contribuant ainsi au dialogue entre les peuples. "Ce grand rendez-vous artistique célébrera les droits de l'homme des citoyens d'Afrique du Nord et rappellera aux autres générations les parcours exemplaires de leurs aïeux qui n'ont jamais baissé les bras et toujours retroussé les manches pour manger, vivre et nourrir ceux qui sont restés de l'autre côté", souligne l'association Slam Attitude, organisatrice du spectacle. Rhavia Tahardji est une jeune poète, chanteuse interprète, écrivaine et musicienne dont le père est arrivé en France en 1948, pour subvenir aux besoins de sa famille restée en Algérie. Elle est la fondatrice de l'association Slam Attitude, qui se bat pour l'égalité des droits de l'homme et pour la citoyenneté. Une fête en somme de mémoire et aussi humaine.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.