Benhadid : «La solution est politique»    5 exercices bénéfiques pour les muscles de votre dos    Crise libyenne : L'armée de Haftar au bord de l'enlisement    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Affaires Sonatrach et Autoroute Est-Ouest: Les dossiers de Chakib Khelil et Amar Ghoul transmis à la Cour suprême    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Sécurisation des marches citoyennes: Gaïd Salah annonce l'arrestation d'individus soupçonnés de fomenter des troubles    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour: JSMB - ESS, aujourd'hui à 17 h 00: Un âpre duel en vue    Football - Violence et arrangements: Des résultats complètement faussés    Division nationale Amateur - Ouest: Cinq clubs dans la tourmente    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Restitution des projets financés par l'UE pour la sauvegarde du patrimoine : 5 associations oranaises présentent leurs bilans    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    La Chine célèbre en grande pompe les 70 ans de sa marine nationale Xi Jinping propose de construire une communauté de destin maritime    "L'armée ne doit pas imposer son agenda"    Le prix du baril pourrait flamber    Justice : Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Le temps des décomptes    Van de Beek, ça coûte cher    Renato Sanches veut vraiment partir    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Championnat d'Afrique de lutte : Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    Comédie burlesque à l'algérienne    "Laissez la justice faire son travail"    Le long métrage "Abou Leïla" en compétition à la Semaine de la critique à Cannes    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    Sidi Bel-Abbés.. Saisie de kif et de psychotropes    Actions de solidarité durant le mois sacré.. Le mouvement associatif tend la main aux démunis    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Linde acquiert le groupe algérien ENGI
Privatisation
Publié dans Le Maghreb le 20 - 06 - 2007


Le groupe industriel allemand, Linde, a signé, lundi, un accord avec l'entreprise algérienne de gaz industriels (ENGI), lui permettant d'acquérir la majorité des parts de la compagnie algérienne avec 66%. En vertu de cet accord, l'ENGI reste propriétaire de 34 % des actifs, mais dispose, en contrepartie, de la clause de la minorité de blocage qui lui permet de s'opposer aux décisions qu'elle estime aller à l'encontre de ses intérêts. Selon les termes du contrat, signé en présence de l'ambassadeur d'Allemagne à Alger, M. Johannes Westerhoff et du secrétaire général de la Centrale syndicale, M. Abdelmadjid Sidi Said, la partie allemande s'engage à préserver l'effectif de 9 unités de production et des 9 centres de distribution, dont dispose l'ENGI, et à prendre en charge passifs et actif financiers. Linde Algérie doit également mettre en oeuvre un business plan sur 5 ans de 80 millions d'euros pour créer principalement trois unités de production de gaz industriels. Selon le président de la Société de gestion des participations pharmacie et chimie (SGP Gephac), M. Bounab Cherif, il s'agit d'une usine de production de gaz de l'air au centre du pays, d'une autre usine de CO2 à l'Est et d'une troisième pour la production d'oxyde Ethylène, dont il n'a pas précisé le lieu d'implantation. En matière de perspectives, le renforcement des capacités de production de l'entreprise devrait participer au développement de l'exportation, a indiqué le PDG de l'ENGI, M. Boucherit Lahoucine. D'après lui, la valeur des exportations, estimée à 1 million de dollars, devrait au moins tripler à partir de la première année de cette privatisation partielle. Leader dans le secteur du gaz en Algérie, ENGI qui emploie environ 700 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros au titre de son exercice 2006. Actuellement, l'entreprise exporte ses produits vers la Tunisie et la Libye. De son côté, le futur président de Linde Algérie est convaincu que le rachat des actifs de l'ENGI va aider à la promouvoir au niveau "du standing des entreprises du groupe Linde, et à accompagner la demande du marché algérien de ces produits, notamment dans le domaine médical". Avant cette acquisition, le groupe allemand avait déjà conclu un contrat avec l'entreprise algérienne pour produire du gaz industriel à Hassi Messaoud. Cette opération permet à la compagnie allemande d'élargir ses activités, surtout après la création du nouveau complexe de production d'hélium à Skikda. Ainsi, Linde devient un acteur majeur dans les gaz industriels et médicaux sur le marché algérien en forte croissance. Selon le groupe allemand, le marché nord-africain est, en effet, évalué à 200 millions d'euros. La décision de l'ouverture du capital de cette entreprise a été prise par le Conseil des participations de l'Etat (CNPE) en mars dernier. Le groupe allemand Linde avait, pour sa part, exprimé son souhait d'acheter la compagnie algérienne depuis le forum des affaires algéro-allemand et la visite en Algérie de l'ancien chancelier allemand, Gerhard Schröder, en octobre 2004.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.