KSAR CHELLALA (TIARET) : Sit-in des bénéficiaires des logements sociaux    Création de 65 nouveaux ateliers mobiles de plomberie sanitaire    Sept hectares de forêt ravagés par le feu    Sidi Bel Abbès : Installation du nouveau président de la cour    Les fausses peurs des «experts»    La gueulante du ministre de la Justice    "Le panel n'est pas sur la bonne voie"    Le ministère de la Santé nous écrit    Une légère hausse enregistrée au 1er semestre 2018    L'activité commerciale peine à reprendre    Ouverture, hier, du procès de l'ex-président déchu    PSA réaffirme ses engagements    Amman appelle la communauté internationale à mettre fin aux violations israéliennes    Lahlou veut retourner au stade Zioui    Première titularisation et premier but pour Dani Alves avec Sao Paulo    Nouvelle menace de forfait en Ligue des champions    Medvedev entre dans le top 5    Le MOB et la JSMB pourront compter sur leurs nouvelles recrues    Le FFS appelle le pouvoir à s'inspirer de l'exemple soudanais    Gros marché    Recettes maison anti-cellulite    Quels sont les effets de l'eau sur l'organisme ?    La mémoire    37 départs de feu dimanche    "Renouer le fil de l'histoire interrompu en 1962"    sortir ...sortir ...sortir ...    Collections et musées dans la construction du passé de l'Algérie    El gasba, instrument musical phare des fêtes de la région du Hodna    Un Festival international des films de femmes à Cotonou    Soummam : la revanche d'Abane et de Ben M'hidi    Slimani direction à Al Gharafa ?    Mellal : «Je suis le président du CA, donc le seul habilité à provoquer une AG»    Sahara occidental : L'avocate espagnole Cristina Martinez empêchée de se rendre à El Ayoun occupée    Angleterre : Chelsea n'y arrive toujours pas    Zeghmati à Oran: «L'indépendance de la justice n'est pas un privilège»    Le panel ne parle pas au nom du Hirak mais ses détracteurs aussi    Communiqué - Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    En souffrance aux ports: Les matériels roulants bloqués libérés    LA NECESSAIRE MESURE DU DRAME    Reconnaissance faciale, conduite autonome… La Russie présente à l'Unesco ses "technologies d'aujourd'hui"    Solde commercial : Une dégradation prévisible, liée à la structure de l'économie nationale    Cause palestinienne : Eddalia réitère le soutien indéfectible de l'Algérie    Une campagne vouée a l'échec    2e journée de l'Afrique à New York: L'ONU salue la "contribution active" de l'Algérie    17.200 Seat vendues en 7 mois    Décès de 20 hadjis algériens    La Volkswagen Golf Joint n'est plus disponible    Le chanteur andalou Brahim Hadj Kacemanime un concert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Linde acquiert le groupe algérien ENGI
Privatisation
Publié dans Le Maghreb le 20 - 06 - 2007


Le groupe industriel allemand, Linde, a signé, lundi, un accord avec l'entreprise algérienne de gaz industriels (ENGI), lui permettant d'acquérir la majorité des parts de la compagnie algérienne avec 66%. En vertu de cet accord, l'ENGI reste propriétaire de 34 % des actifs, mais dispose, en contrepartie, de la clause de la minorité de blocage qui lui permet de s'opposer aux décisions qu'elle estime aller à l'encontre de ses intérêts. Selon les termes du contrat, signé en présence de l'ambassadeur d'Allemagne à Alger, M. Johannes Westerhoff et du secrétaire général de la Centrale syndicale, M. Abdelmadjid Sidi Said, la partie allemande s'engage à préserver l'effectif de 9 unités de production et des 9 centres de distribution, dont dispose l'ENGI, et à prendre en charge passifs et actif financiers. Linde Algérie doit également mettre en oeuvre un business plan sur 5 ans de 80 millions d'euros pour créer principalement trois unités de production de gaz industriels. Selon le président de la Société de gestion des participations pharmacie et chimie (SGP Gephac), M. Bounab Cherif, il s'agit d'une usine de production de gaz de l'air au centre du pays, d'une autre usine de CO2 à l'Est et d'une troisième pour la production d'oxyde Ethylène, dont il n'a pas précisé le lieu d'implantation. En matière de perspectives, le renforcement des capacités de production de l'entreprise devrait participer au développement de l'exportation, a indiqué le PDG de l'ENGI, M. Boucherit Lahoucine. D'après lui, la valeur des exportations, estimée à 1 million de dollars, devrait au moins tripler à partir de la première année de cette privatisation partielle. Leader dans le secteur du gaz en Algérie, ENGI qui emploie environ 700 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros au titre de son exercice 2006. Actuellement, l'entreprise exporte ses produits vers la Tunisie et la Libye. De son côté, le futur président de Linde Algérie est convaincu que le rachat des actifs de l'ENGI va aider à la promouvoir au niveau "du standing des entreprises du groupe Linde, et à accompagner la demande du marché algérien de ces produits, notamment dans le domaine médical". Avant cette acquisition, le groupe allemand avait déjà conclu un contrat avec l'entreprise algérienne pour produire du gaz industriel à Hassi Messaoud. Cette opération permet à la compagnie allemande d'élargir ses activités, surtout après la création du nouveau complexe de production d'hélium à Skikda. Ainsi, Linde devient un acteur majeur dans les gaz industriels et médicaux sur le marché algérien en forte croissance. Selon le groupe allemand, le marché nord-africain est, en effet, évalué à 200 millions d'euros. La décision de l'ouverture du capital de cette entreprise a été prise par le Conseil des participations de l'Etat (CNPE) en mars dernier. Le groupe allemand Linde avait, pour sa part, exprimé son souhait d'acheter la compagnie algérienne depuis le forum des affaires algéro-allemand et la visite en Algérie de l'ancien chancelier allemand, Gerhard Schröder, en octobre 2004.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.