BRAS DE FER ENTRE OUYAHIA ET TAYEB LOUH : Le RND réplique ‘'dangereusement'' à la polémique    PRESIDENTIELLE 2019 : L'alliance présidentielle réitère son appui au Président    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un dangereux terroriste abattu à Mila    PRIX DES FRUITS A MOSTAGANEM : La ‘'Clémentine'' toujours à 300 dinars le kg    LUTTE CONTRE L'IMMIGRATION CLANDESTINE : 37.000 migrants subsahariens rapatriés en 4 ans    CELEBRATION DU ‘'MAWLID ENNABAOUI'' A MOSTAGANEM : La mosquée ‘'Amr Ibn El Ass '' abrite les festivités    El Mouloud, fête religieuse ou désagréments ?    La marche de Béjaïa violemment réprimée    Le rapport inquiétant de Crisis Group    La fin du dollar ?    Les réseaux sociaux, ce monde parallèle    Installation de la nouvelle chef de daïra    «C'est un terrain déjà viabilisé»    Combats inédits entre rebelles pro-Ankara    La kamikaze avait prêté allégeance à Daesh    Prémices d'une nouvelle ère    La Mauritanie surprend, la Zambie abdique    La JS Saoura prépare Gagnoa    Saisies de pétards et autres produits pyrotechniques    Le cadre de vie des citoyens au menu du conseil de wilaya    Alerte à l'hémorragie    Dhouibi dément tout changement de cap    Trois terroristes abattus à Benihemidane    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    24 heures    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    Projet Batigec des 1.000 logements LPA: Des «blocages» risquent de prolonger les délais de réalisation    Le cimetière des vanités    Pour identifier les facteurs à l'origine de la hausse des prix: Une étude des marchés de fruits et légumes lancée    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Oran: 15 ans de prison pour des trafiquants de cocaïne    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    ASM Oran: Une situation qui ne prête pas à l'optimisme    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Entre réforme set continuité    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Linde acquiert le groupe algérien ENGI
Privatisation
Publié dans Le Maghreb le 20 - 06 - 2007


Le groupe industriel allemand, Linde, a signé, lundi, un accord avec l'entreprise algérienne de gaz industriels (ENGI), lui permettant d'acquérir la majorité des parts de la compagnie algérienne avec 66%. En vertu de cet accord, l'ENGI reste propriétaire de 34 % des actifs, mais dispose, en contrepartie, de la clause de la minorité de blocage qui lui permet de s'opposer aux décisions qu'elle estime aller à l'encontre de ses intérêts. Selon les termes du contrat, signé en présence de l'ambassadeur d'Allemagne à Alger, M. Johannes Westerhoff et du secrétaire général de la Centrale syndicale, M. Abdelmadjid Sidi Said, la partie allemande s'engage à préserver l'effectif de 9 unités de production et des 9 centres de distribution, dont dispose l'ENGI, et à prendre en charge passifs et actif financiers. Linde Algérie doit également mettre en oeuvre un business plan sur 5 ans de 80 millions d'euros pour créer principalement trois unités de production de gaz industriels. Selon le président de la Société de gestion des participations pharmacie et chimie (SGP Gephac), M. Bounab Cherif, il s'agit d'une usine de production de gaz de l'air au centre du pays, d'une autre usine de CO2 à l'Est et d'une troisième pour la production d'oxyde Ethylène, dont il n'a pas précisé le lieu d'implantation. En matière de perspectives, le renforcement des capacités de production de l'entreprise devrait participer au développement de l'exportation, a indiqué le PDG de l'ENGI, M. Boucherit Lahoucine. D'après lui, la valeur des exportations, estimée à 1 million de dollars, devrait au moins tripler à partir de la première année de cette privatisation partielle. Leader dans le secteur du gaz en Algérie, ENGI qui emploie environ 700 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros au titre de son exercice 2006. Actuellement, l'entreprise exporte ses produits vers la Tunisie et la Libye. De son côté, le futur président de Linde Algérie est convaincu que le rachat des actifs de l'ENGI va aider à la promouvoir au niveau "du standing des entreprises du groupe Linde, et à accompagner la demande du marché algérien de ces produits, notamment dans le domaine médical". Avant cette acquisition, le groupe allemand avait déjà conclu un contrat avec l'entreprise algérienne pour produire du gaz industriel à Hassi Messaoud. Cette opération permet à la compagnie allemande d'élargir ses activités, surtout après la création du nouveau complexe de production d'hélium à Skikda. Ainsi, Linde devient un acteur majeur dans les gaz industriels et médicaux sur le marché algérien en forte croissance. Selon le groupe allemand, le marché nord-africain est, en effet, évalué à 200 millions d'euros. La décision de l'ouverture du capital de cette entreprise a été prise par le Conseil des participations de l'Etat (CNPE) en mars dernier. Le groupe allemand Linde avait, pour sa part, exprimé son souhait d'acheter la compagnie algérienne depuis le forum des affaires algéro-allemand et la visite en Algérie de l'ancien chancelier allemand, Gerhard Schröder, en octobre 2004.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.