«Retour de l'argent sale à la faveur des alliances»    Le projet renvoyé aux calendes grecques    «Les vraies raisons de l'immobilisme»    Les start-up algériennes à Rome    On ne renoncera pas!    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    L'UGTT réclame un «dialogue national»    Les Verts se penchent sur l'Egypte    Haaland peste contre l'arbitrage    Pochettino sous forte pression    Le Cnapeste persiste dans sa grève cyclique    Les travailleurs de la santé courroucés    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    L'écrivain Pierre Rabhi n'est plus    Le FLN increvable    Augmentation pénalisante des prix    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Les médecins libéraux contestent et menacent    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    Le FFS fait son bilan    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La direction demande le report de la rencontre face à l'USMA    Algérie, Maroc et Egypte    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine dans plusieurs secteurs    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    Appel à une coordination entre le Conseil de paix et de sécurité de l'UA et les pays africains    Le président de l'Etat de Palestine reçu par le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Le procès du président du MDS reporté à dimanche prochain    Une ambition technologique de l'Algérie : l'hydrogène sera le gaz naturel en 2030    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    Spectacle époustouflant de musique flamenco    Retour sur le parcours du penseur    Le Cameroun dans l'incertitude    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    "Notre participation a été un succès"    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Linde acquiert le groupe algérien ENGI
Privatisation
Publié dans Le Maghreb le 20 - 06 - 2007


Le groupe industriel allemand, Linde, a signé, lundi, un accord avec l'entreprise algérienne de gaz industriels (ENGI), lui permettant d'acquérir la majorité des parts de la compagnie algérienne avec 66%. En vertu de cet accord, l'ENGI reste propriétaire de 34 % des actifs, mais dispose, en contrepartie, de la clause de la minorité de blocage qui lui permet de s'opposer aux décisions qu'elle estime aller à l'encontre de ses intérêts. Selon les termes du contrat, signé en présence de l'ambassadeur d'Allemagne à Alger, M. Johannes Westerhoff et du secrétaire général de la Centrale syndicale, M. Abdelmadjid Sidi Said, la partie allemande s'engage à préserver l'effectif de 9 unités de production et des 9 centres de distribution, dont dispose l'ENGI, et à prendre en charge passifs et actif financiers. Linde Algérie doit également mettre en oeuvre un business plan sur 5 ans de 80 millions d'euros pour créer principalement trois unités de production de gaz industriels. Selon le président de la Société de gestion des participations pharmacie et chimie (SGP Gephac), M. Bounab Cherif, il s'agit d'une usine de production de gaz de l'air au centre du pays, d'une autre usine de CO2 à l'Est et d'une troisième pour la production d'oxyde Ethylène, dont il n'a pas précisé le lieu d'implantation. En matière de perspectives, le renforcement des capacités de production de l'entreprise devrait participer au développement de l'exportation, a indiqué le PDG de l'ENGI, M. Boucherit Lahoucine. D'après lui, la valeur des exportations, estimée à 1 million de dollars, devrait au moins tripler à partir de la première année de cette privatisation partielle. Leader dans le secteur du gaz en Algérie, ENGI qui emploie environ 700 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros au titre de son exercice 2006. Actuellement, l'entreprise exporte ses produits vers la Tunisie et la Libye. De son côté, le futur président de Linde Algérie est convaincu que le rachat des actifs de l'ENGI va aider à la promouvoir au niveau "du standing des entreprises du groupe Linde, et à accompagner la demande du marché algérien de ces produits, notamment dans le domaine médical". Avant cette acquisition, le groupe allemand avait déjà conclu un contrat avec l'entreprise algérienne pour produire du gaz industriel à Hassi Messaoud. Cette opération permet à la compagnie allemande d'élargir ses activités, surtout après la création du nouveau complexe de production d'hélium à Skikda. Ainsi, Linde devient un acteur majeur dans les gaz industriels et médicaux sur le marché algérien en forte croissance. Selon le groupe allemand, le marché nord-africain est, en effet, évalué à 200 millions d'euros. La décision de l'ouverture du capital de cette entreprise a été prise par le Conseil des participations de l'Etat (CNPE) en mars dernier. Le groupe allemand Linde avait, pour sa part, exprimé son souhait d'acheter la compagnie algérienne depuis le forum des affaires algéro-allemand et la visite en Algérie de l'ancien chancelier allemand, Gerhard Schröder, en octobre 2004.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.