La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dernier débat entre les deux candidats à la présidence américaine: Obama et Romney croisent le fer sur la politique étrangère
Publié dans Le Maghreb le 24 - 10 - 2012

Barack Obama et Mitt Romney ont débattu intensément sur la puissance militaire américaine, la situation au Proche-Orient ou encore le programme nucléaire iranien lors de leur ultime débat lundi soir (heure locale). Le président, très offensif, a présenté son adversaire républicain comme incompétent sur ces thématiques. Le président démocrate, qui a vu son adversaire républicain revenir à sa hauteur dans les intentions de vote, est rapidement passé à l'offensive Lors de ce face-à-face vif, parfois tendu. Le débat s'est déroulé sur le campus de l'université Lynn de Boca Raton à 75 km au nord de Miami. Le scrutin se tiendra le 6 novembre. Barack Obama, arrivé avec l'avantage de son statut de commandant en chef au cours des quatre dernières années, a accusé Mitt Romney d'avoir une vision datée du monde et de faire preuve d'incohérence dans ses déclarations en matière de politique étrangère. Mitt Romney a ainsi reçu une réplique cinglante du président sortant à propos des dépenses militaires. Le républicain a pris l'exemple de l'état de l'US Navy pour justifier les 2000 milliards de dollars de plus qu'il entend allouer sur 10 ans à l'armée. "Notre marine n'a jamais été aussi réduite depuis 1917. Elle dit qu'elle veut 313 navires pour mener ses missions. Nous en sommes à 285", a plaidé M. Romney. Une argumentation qui dénote un manque de connaissance sur les forces armées, s'est moqué M. Obama. "Vous avez mentionné le nombre inférieur de navires par rapport à 1916. Eh bien, gouverneur, nous avons également moins de chevaux et de baïonnettes."
Romney appuie la décision d'Obama de retirer les troupes d'Afghanistan
Le candidat républicain Mitt Romney a appuyé la décision du Président Barack Obama de retirer les troupes américaines d'Afghanistan avant fin 2014. Mitt Romney a affirmé que l'augmentation du nombre de soldats afghans réclamée par Barack Obama avait été un succès et qu'un programme d'entraînement pour les forces afghanes était en marche. Par conséquent, il a assuré que les Etats-Unis seraient capables d'assurer une transition d'ici fin 2014 et de permettre le retour des troupes américaines.Le candidat républicain avait précédemment critiqué le fait que M. Obama ait établi un calendrier pour mettre fin à la guerre. Le président Obama a triplé le nombre de soldats américains en Afghanistan depuis son arrivée dans le bureau ovale. Le candidat démocrate a déclaré que les Etats-Unis maintiendront une présence civile en Afghanistan après la fin de ces opérations militaires dans ce pays.
Tant que je serai président, l'Iran n'aura pas l'arme nucléaire
Au sujet de l'Iran, Obama a assuré que ce pays n'aura pas l'arme nucléaire tant qu'il sera président et promet de durcir les sanctions face à Téhéran. Niant tout accord avec l'Iran pour entamer après la présidentielle américaine des négociations bilatérales sur le programme nucléaire de Téhéran, Barack Obama a rappelé que l'objectif était d'empêcher l'Iran de disposer de la bombe atomique par le biais de sanctions écrasantes qui selon lui fonctionnent.
Les deux candidats s'opposent à l'envoi de soldats américains en Syrie
Barack Obama et Mitt Romney ont tous deux déclaré qu'ils étaient opposés à l'envoi de soldats américains en Syrie pour mettre fin aux violences dans ce pays. Le président américain a affirmé que si les attaques des forces gouvernementales contre les citoyens syriens sont déchirantes, le fait d'y "mêler militairement" les Etats-Unis constituerait une démarche grave. Mitt Romney a eu la même approche, soulignant qu'il ne voulait pas d'un engagement militaire américain en Syrie. Le candidat républicain a ajouté que les Etats-Unis devaient avoir un rôle de leader pour identifier les mouvements d'opposition responsables en Syrie, et s'assurer qu'ils ont les armes nécessaires pour combattre le régime de Bachar Al-Assad. M. Obama a déclaré que les Etats-Unis travaillaient avec leurs alliés dans cette région pour en savoir plus sur l'opposition.
Romney félicite Obama pour le raid mené contre Ben Laden
Mitt Romney a déclaré à l'occasion que le président américain avait bien fait d'ordonner le raid au cours duquel Oussama ben Laden, le chef d'Al-Qaïda, a été tué. Mais il a aussi critiqué la politique menée par son adversaire démocrate vis-à-vis de l'extrémisme islamique. Romney a affirmé que Barack Obama avait raté une opportunité pendant le Printemps arabe. Il a également dit que le président américain n'avait pas suffisamment agi pour empêcher l'Iran de fabriquer des armes nucléaires.
Obama vainqueur du dernier débat selon deux sondages
Barack Obama est sorti vainqueur du troisième et dernier débat centré sur la politique étrangère par deux sondages concordants. Selon un sondage CBS News réalisé juste après le débat 53% des électeurs indécis ont donné l'avantage au président sortant, contre 23% qui pensent que son adversaire républicain Mitt Romney a mené le débat. Ce sondage CBS News publié mardi montre également que 24% des électeurs indécis estiment que les deux candidats à l'élection présidentielle étaient au coude-à-coude lors du débat. Un autre sondage CNN réalisé auprès des spectateurs du débat donne le candidat démocrate Obama vainqueur du débat pour 48% des spectateurs contre 40% qui donnent l'avantage à Mitt Romney.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.