Covid-19: le ministère de l'Agriculture distingue les ingénieurs agronomes    Bruxelles ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Maroc-Affaire des écoutes: le militant Omar Radi déplore une campagne de "salissage"    Bloqué à Johannesburg depuis 4 mois : L'énième cri de désespoir de Makhloufi    La DGSN commémore le 58e anniversaire de l'indépendance par un riche programme    Industriel public: recul de 6,7% de la production durant le 1er trimestre 2020    ALGER : 7909 logements AADL livrés le 5 juillet    Lancement d'une nouvelle version du site web officiel du MDN    Coronavirus : 441 nouveaux cas,311 guérisons et 6 décès en Algérie durant les dernières 24h    CORONAVIRUS ALGERIE : Benbouzid se prononce sur le ‘'reconfinement''    Décès du général-Major Hassen Alaïmia    FETE DE L'INDEPENDANCE ET DE LA JEUNESSE : Le président Tebboune décrète une nouvelle grâce présidentielle    441 nouveaux cas confirmés et 6 décès en Algérie    AFFLUENCE RECORD D'ESTIVANTS A ORAN : La plage de Kristel prise d'assaut    BANQUE D'ALGERIE : Emission de nouveaux billets et pièces de monnaie    Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs du cimetière d'El-Alia    Un procès à huis clos !    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Laskri compte piloter une liste    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Sachez-que    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    Un activiste devant la justice    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    "Oran doit s'attendre à un 4e pic de contamination"    26 décès et 1 500 personnes infectées    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'infrangible lien...    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après des résultats en hausse en 2014 : EDF veut intensifier la maîtrise de ses dépenses
Publié dans Le Maghreb le 17 - 02 - 2015

EDF a publié des résultats en hausse en 2014 grâce à une production élevée de ses centrales nucléaires, un rattrapage tarifaire en France et une bonne performance dans les énergies renouvelables, et veut désormais intensifier la maîtrise de ses dépenses opérationnelles.
Le bénéfice net part du groupe du producteur français d'électricité a progressé de 5,2% à 3,7 milliards d'euros en 2014, pour un chiffre d'affaires en repli de 1,4% à 72,87 milliards d'euros, pénalisé par les conditions climatiques.
Hors filiale italienne Edison et hors rattrapage tarifaire, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a crû de 3,2% à 17,3 milliards d'euros, dépassant légèrement l'objectif fixé d'une croissance de 3% sur l'année.
Pour 2015, il devrait continuer à progresser, mais dans une moindre mesure, puisque le groupe table sur une hausse au mieux de 3%.
2015 sera en effet une année riche en enjeux importants pour le groupe détenu à 84,4% par l'Etat, avec le déploiement du programme de grand carénage de maintenance de son parc nucléaire en France, la finalisation attendue de la structure de financement du projet nucléaire d'Hinkley Point au Royaume-Uni et la conclusion du cycle de renégociation des contrats gaziers chez Edison. En France, EDF devra également faire face à la fin des tarifs réglementés pour les clients industriels et à une évolution du prix de l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique), auquel il revend à ses concurrents jusqu'à un quart de l'électricité produite par son parc nucléaire français.
Le P-DG du groupe, Jean-Bernard Lévy, qui présente ses premiers résultats depuis sa nomination à la tête de l'énergéticien, a également réaffirmé, lors d'une conférence téléphonique, l'objectif d'atteindre des cash-flow après dividendes positifs à l'horizon 2018 (hors déploiement du compteur intelligent Linky). Ils étaient toujours en 2014 négatifs de 4 milliards d'euros. Le directeur financier du groupe, Thomas Piquemal, détaillera ce jeudi la feuille de route en ce sens. Elle sera surtout orientée vers un renforcement des efforts en matière de maîtrise des dépenses opérationnelles. Les investissements connaîtront comme annoncé un pic en 2015 à 13 milliards d'euros contre 12 milliards en 2014. Les investissements nets hors nouveaux déploiements devraient ensuite diminuer progressivement (...) pour atteindre un maximum de 11 milliards d'euros en 2018, selon le communiqué de résultats.

Production nucléaire meilleure que prévu
Jean-Bernard Lévy a qualifié les résultats annuels de son groupe de solides, montrant un bon mix énergétique et une bonne compétitivité du groupe.
Ses résultats n'ont pas enchanté les marchés, déçus notamment par le bénéfice net, la valeur perdant près de 4% à l'ouverture de la Bourse de Paris.
Le producteur français d'électricité a enregistré un niveau record de production nucléaire en France, avec 415,9 térawattheures (TWh) produits sur l'année, la deuxième meilleure performance depuis six ans et au-dessus de la fourchette de 410-415 TWh visée. Le groupe a conservé cette fourchette d'objectif pour 2015. Globalement, la production globale de courant dans l'Hexagone s'affiche toutefois en baisse de 1,5 TWh, à cause de la douceur du climat qui a entraîné un repli de la consommation finale de 7%. Le rattrapage des tarifs réglementés de vente d'électricité sur la période 2012-2013 a eu un impact positif de 744 millions d'euros sur l'Ebitda pour l'ensemble de l'année. Toutefois, la rentabilité du groupe est en baisse au Royaume-Uni, pénalisée par l'arrêt non programmé sur le second semestre des réacteurs des centrales de Heysham 1 et Hartlepool. Dans ce contexte, EDF prévoit de verser un dividende annuel stable à 1,25 euro pour l'année 2014.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.