Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Real : Valverde a dit non au PSG    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Contradictions ?    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    219 Commissions rogatoires émises    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Ain Defla: la pièce théâtrale "Hna ou Lhih" au festival de Mostaganem    CNAL: le projet de loi sur le statut de l'artiste "prêt en 2023"    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Saisie de quantités importantes de cigarettes dans les wilayas d'El Oued et d'Illizi    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Crise malienne : Optimiste, M. Mongi présage la réussite de l'accord d'Alger
Publié dans Le Maghreb le 25 - 04 - 2015

Le chef de la Mission de l'Onu au Mali (Minusma), Mongi Hamdi, s'est dit optimiste quant au succès du Processus d'Alger par la signature de l'Accord le 15 mai prochain par toutes les parties prenantes, à l'issue d'un entretien avec le président malien Ibrahim Boubacar Keita à Bamako.
M. Hamdi après sa rencontre mardi avec le président Keita, a affiché ses espoirs qu'il s'agit la signature de toutes les parties politico-militaires impliquées dans le dialogue inter-malien, ceci, selon lui, devra établir la paix et la sécurité dans ce pays une fois pour toute, "Nous gardons l'espoir et la conviction que le processus d'Alger sera couronné de succès par la signature de l'Accord le 15 mai prochain par toutes les parties prenantes maliennes, parce qu'il n'y a pas d'autre choix que de s'inscrire dans la logique de paix".
Il a également estimé que tout commencera après la signature de l'accord car une fois l'accord sera paraphé par toutes les parties, cela signifie que les choses sont en bonne voie pour aller structurer une véritable paix et sécurité tellement solides, "La signature d'un accord n'est que la première étape d'un long chemin vers la paix, la sécurité, la réconciliation et le développement que suppose la poursuite du dialogue", a reconnu M. Hamdi, également Représentant spécial du Secrétaire général de l'Onu. M. Hamdi a réitéré, lors de cette rencontre, le soutien total de la Minusma au Président malien pour les efforts qu'il a entrepris pour aller de l'avant et signer l'accord de paix et de réconciliation au Mali. "Nous souhaitions que l'accord de paix et de réconciliation au Mali soit fiable et inclusif, et à ce titre, nous continuons à entreprendre des efforts afin d'assurer la pleine adhésion de toutes les parties prenantes à l'accord et à ses objectifs", a-t-il précisé. Paraphé le 1er mars à Alger par le gouvernement du Mali et les groupes politico-militaires du nord malien, sous la supervision de la médiation internationale, conduite par l'Algérie, l'accord de paix et de réconciliation est le fruit d'un processus de longue haleine lancé en juillet 2014. La médiation internationale au dialogue inter-malien avait invité toutes les parties à signer l'accord de paix et de réconciliation au Mali à l'occasion d'une cérémonie le 15 mai prochain à Bamako. Le texte de l'accord souligne de manière très particulière la nécessité du respect de l'unité nationale, de l'intégrité territoriale et de la souveraineté de l'Etat du Mali, ainsi que de sa forme républicaine et son caractère laïc

Rôle majeur de l'Algérie
Restons dans le volet sécuritaire dans la région, en ce qui concerne le rôle que joue l'Algérie dans la résolution des conflits dans la sous-région notamment l'aide et le soutien accords à ses voisins pour résoudre les crises qui les secouent, le spécialiste en histoire militaire et études de défense, Hamel Tewfik, a déclaré avant-hier à Alger que L'Algérie est très engagée en Afrique, par son rôle majeur dans la résolution des conflits pour endiguer les violences dans la région.
"L'Algérie joue un rôle très important au delà de ses frontières, notamment en Afrique", a indiqué M. Hamel à l'APS, en marge d'une conférence sous le thème "le Concept de Mondialisation à la Lumière des Nouvelles Mutations Géostratégiques", tenue à l'Institut national des études stratégiques globales (INESG).
A propos de la situation en Libye, et les deux rounds de dialogue tenus récemment à Alger, en vue d'un règlement définitif de la crise dans ce pays voisin, M. Hamel a souligné que "l'Algérie joue également un rôle important dans ce dossier".
"L'Algérie, a-t-il soutenu, a réussi à rallier les pays occidentaux à ce dialogue", lors duquel les participants étaient pratiquement d'accord sur 90% des thèmes abordés. Ce résultat marque, selon les parties au dialogue, une "dynamique" pour la recherche d'une solution politique à la crise qui secoue la Libye. A une question relative à la situation au Yémen, notamment après l'annonce de la fin de l'opération militaire de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite dans ce pays, le spécialiste, qui est également membre du comité de lecture de la revue Géostratégique, a indiqué que l'"option algérienne, qui consiste à privilégier le dialogue et la voie politique sur l'option militaire pour la résolution du conflit" est partagée par la communauté internationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.