"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ain Temouchent : Trois nouvelles stations d'épuration des eaux usées pour la wilaya
Publié dans Le Maghreb le 06 - 05 - 2015

La wilaya d'Ain Temouchent s'est dotée de trois nouvelles stations de traitement et d'épuration des eaux usées (STEP), inaugurées lundi par le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib.
Il s'agit d'ouvrages qui constituent un atout supplémentaire pour la protection de l'environnement, outre leur contribution à la promotion de l'utilisation des eaux épurées à l'irrigation de périmètres agricoles, a noté le ministre.
Parmi ces nouvelles infrastructures, celle réalisée dans la commune de Bouzedjar pour une enveloppe de 351,147 millions DA, qui contribuera à la protection de l'environnement, notamment la sauvegarde de la nappe phréatique et du littoral, qui ne recevra plus de rejets des eaux usées, a-t-on souligné à cette occasion.
Celle-ci est prévue pour traiter les rejets d'un équivalent de 19 000 habitants d'ici 2020 et 22 000 équivalent habitants à l'horizon 2035.
Les eaux épurées irrigueront un périmètre agricole de 200 hectares, a-t-on ajouté.
Celle inaugurée à Ain Temouchent traite un volume de 11 000 mètres cubes d'eaux usées par jour, soit les rejets de la ville chef-lieu de wilaya.
Réalisé pour un coût de 2 milliards DA, cet ouvrage qui traite quatre millions de m3 d'eaux usées par an, s'étend sur une superficie de six hectares dont deux ha réservés pour son extension. Elle peut être étendue pour traiter 13 500 m³/jour d'eaux usées.
A signaler que le programme complémentaire dont a bénéficié la wilaya au titre de l'exercice 2013, a pris en compte l'extension de la station d'épuration d'Ain Temouchent par la réalisation d'un deuxième bassin.
La STEP réalisée à Ain Tolba pour un coût de 285 millions DA pour traiter les rejets de 25 000 habitants, fonctionne selon le système d'oxydation alternée pour contribuer à la protection du milieu.
Les eaux épurées dans cette station irrigueront un périmètre agricole de 100 ha.
Le ministre a également inspecté le projet de renforcement de l'alimentation en eau potable de la ville d'Ain Temouchent (10 000 m3) à partir du réservoir de Dzioua, jusqu'aux trois réservoirs (3 000 m3) d'El Malah. Les travaux de ce projet d'un coût de 1,658 milliard DA enregistrent un taux d'avancement de 75 pour cent.
Dans une déclaration à la presse, le ministre a indiqué que la gestion de l'eau sera entièrement confiée à l'Algérienne des eaux (ADE) d'ici fin 2015 et celle de l'assainissement à l'Office national (ONA) qui gère actuellement 27 communes.
Pour le projet du barrage de Oued Berkèche (13 millions m3), M. Hocine Necib a signalé que cette importante opération figure parmi les ouvrages inscrits au titre du quinquennal 2015/2019 déclarant "nous le défendrons lors de son passage au niveau de la commission nationale d'arbitrage".
Le taux d'épuration des eaux usées dans la wilaya qui est à 34 pour cent passera à 55 pc avec la réalisation d'autres STEP, a-t-il annoncé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.