Tebboune reçoit un appel téléphonique de Vladimir Poutine    Président Tebboune : l'Algérie et la France pourront avancer, une fois les problèmes de mémoire dépassés    Le Premier ministre inspecte la nouvelle cité 1200 logements AADL à Sid Bel Abbès    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Réserves énergétiques: le Président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    Accidents de la circulation: 2 morts et 128 blessés en 24 heures    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    La difficile mission de Belahcel    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    Un nouveau volet dans le «dossier automobile»    Le Premier ministre entame une visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Plaidoyer pour une implication plus significative des EPSP dans la lutte contre Covid-19    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    Ligue des champions d'Afrique : Le Cameroun refuse d'abriter le Final 4    On vous le dit    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    Bouira: Meurtre de la jeune avocate : les 3 mis en cause écroués    Identité de papier    Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Covid-19: Les walis appelés à sévir    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Comment intégrer les médecins libéraux ?    Crackers fromage-noix    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    L'attestation d'affiliation téléchargeable désormais via l'espace «El Hanaa»    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    BOUKADOUM REAFFIRME : L'Algérie rejette toute ingérence étrangère en Libye    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libye : Une milice libyenne enlève dix fonctionnaires du consulat tunisien à Tripoli
Publié dans Le Maghreb le 14 - 06 - 2015

Une milice armée a investi vendredi le consulat tunisien à Tripoli et a enlevé dix de ses fonctionnaires, a annoncé le gouvernement tunisien qui a dû faire face à plusieurs reprises à des enlèvements de ses ressortissants ces derniers mois.
A la suite de l'intrusion d'éléments d'une des phalanges armées libyennes à Tripoli au siège du consulat général à Tripoli et de l'enlèvement de 10 fonctionnaires de la mission, une cellule de crise a été formée, a indiqué la présidence du gouvernement tunisien dans un communiqué. Le gouvernement n'a pas identifié les assaillants, alors que Tripoli est sous le contrôle des milices de Fajr Libya. Les autorités tunisiennes n'étaient pas en mesure de dire où ses ressortissants sont désormais détenus. Le secteur a été complètement bouclé et des forces de sécurité appelées sécurité des diplomates empêchaient les journalistes de s'approcher des lieux ou de prendre des photos. Tous les services de l'Etat suivent avec beaucoup d'intérêt et de préoccupation les développements de cet incident, en coordination avec les parties libyennes, régionales et internationales, afin de libérer dans les plus brefs délais l'équipe de la mission tunisienne et garantir leur intégrité physique, a souligné de son côté la diplomatie tunisienne. Le ministère des Affaires étrangères a par ailleurs dénoncé une violation flagrante de la souveraineté nationale tunisienne et des lois et normes internationales et diplomatiques qui garantissent la sécurité des fonctionnaires et des missions diplomatiques et consulaires. La diplomatie tunisienne a une nouvelle fois appelé ses ressortissants en Libye à la prudence, à quitter le territoire si possible, et à ne pas se rendre dans ce pays dans les conditions actuelles sauf nécessité absolue. Les ressortissants et intérêts tunisiens sont régulièrement visés en Libye, comme d'autres représentations diplomatiques étrangères. En mai, Tunis avait ainsi négocié pendant une dizaine de jours la libération de 254 Tunisiens détenus par une milice de Fajr Libya en représailles à l'arrestation en Tunisie de l'un de ses chefs. Un diplomate et un employé de l'ambassade tunisienne à Tripoli avaient déjà été détenus en 2014 en Libye avant d'être libérés. Un groupe se réclamant de la branche libyenne de l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), en plein essor en Libye, avait par ailleurs revendiqué en janvier l'assassinat de deux journalistes tunisiens, Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari. Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est déchirée entre différentes milices armés. Deux gouvernements se disputent le contrôle du pays: l'un, reconnu par la communauté internationale, qui siège dans l'est du pays, l'autre à Tripoli sous contrôle de Fajr Libya. Quelques heures plutôt, sept personnes ont été abattues en Libye lors d'une manifestation contre le groupe djihadiste Etat islamique à Derna, dans l'est du pays. L'Etat islamique lutte contre d'autres groupes islamistes pour le contrôle de cette ville côtière de l'est de la Libye. Parallèlement, des hommes armés ont fait irruption dans la journée au consulat tunisien de Tripoli et enlevé dix de ses employés, a annoncé le ministère tunisien des Affaires étrangères, qui n'identifie pas le groupe responsable de l'enlèvement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.