Azzedine Mihoubi nouveau SG du RND    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Un pétrolier algérien contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Un accueil triomphal aux champions d'Afrique    Savoir goûter à la vie    Equipe nationale: Une progression remarquable    Un mort et deux blessés sur le 4ème périphérique    Bouira: 49,99% le taux de réussite au baccalauréat    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Le festival de la chanson oranaise revient    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Initiative du Forum de la Société civile : Un panel pour piloter un dialogue national    Coïncidant avec la finale de la CAN : Les marches populaires dans une ambiance de stade    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    CAN-2019: En fête, l'Algérie championne d'Afrique 29 ans après    Distinction : L'Algérien Bennacer élu meilleur joueur du tournoi    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Alger: 90 établissements hôteliers réceptionnés au cours des 3 prochaines années    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    Hadj Ghermoul libéré    Quatre narcotrafiquants arrétés    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    L'onction qui trahit la manœuvre ?    Pas de représentant algérien à la CAF    Arrestation des voleurs de portables en série    Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    Téhéran évoque des "accusations délirantes"    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    sortir ...sortir ...sortir ...    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Un navet en salade    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libye : Une milice libyenne enlève dix fonctionnaires du consulat tunisien à Tripoli
Publié dans Le Maghreb le 14 - 06 - 2015

Une milice armée a investi vendredi le consulat tunisien à Tripoli et a enlevé dix de ses fonctionnaires, a annoncé le gouvernement tunisien qui a dû faire face à plusieurs reprises à des enlèvements de ses ressortissants ces derniers mois.
A la suite de l'intrusion d'éléments d'une des phalanges armées libyennes à Tripoli au siège du consulat général à Tripoli et de l'enlèvement de 10 fonctionnaires de la mission, une cellule de crise a été formée, a indiqué la présidence du gouvernement tunisien dans un communiqué. Le gouvernement n'a pas identifié les assaillants, alors que Tripoli est sous le contrôle des milices de Fajr Libya. Les autorités tunisiennes n'étaient pas en mesure de dire où ses ressortissants sont désormais détenus. Le secteur a été complètement bouclé et des forces de sécurité appelées sécurité des diplomates empêchaient les journalistes de s'approcher des lieux ou de prendre des photos. Tous les services de l'Etat suivent avec beaucoup d'intérêt et de préoccupation les développements de cet incident, en coordination avec les parties libyennes, régionales et internationales, afin de libérer dans les plus brefs délais l'équipe de la mission tunisienne et garantir leur intégrité physique, a souligné de son côté la diplomatie tunisienne. Le ministère des Affaires étrangères a par ailleurs dénoncé une violation flagrante de la souveraineté nationale tunisienne et des lois et normes internationales et diplomatiques qui garantissent la sécurité des fonctionnaires et des missions diplomatiques et consulaires. La diplomatie tunisienne a une nouvelle fois appelé ses ressortissants en Libye à la prudence, à quitter le territoire si possible, et à ne pas se rendre dans ce pays dans les conditions actuelles sauf nécessité absolue. Les ressortissants et intérêts tunisiens sont régulièrement visés en Libye, comme d'autres représentations diplomatiques étrangères. En mai, Tunis avait ainsi négocié pendant une dizaine de jours la libération de 254 Tunisiens détenus par une milice de Fajr Libya en représailles à l'arrestation en Tunisie de l'un de ses chefs. Un diplomate et un employé de l'ambassade tunisienne à Tripoli avaient déjà été détenus en 2014 en Libye avant d'être libérés. Un groupe se réclamant de la branche libyenne de l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), en plein essor en Libye, avait par ailleurs revendiqué en janvier l'assassinat de deux journalistes tunisiens, Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari. Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est déchirée entre différentes milices armés. Deux gouvernements se disputent le contrôle du pays: l'un, reconnu par la communauté internationale, qui siège dans l'est du pays, l'autre à Tripoli sous contrôle de Fajr Libya. Quelques heures plutôt, sept personnes ont été abattues en Libye lors d'une manifestation contre le groupe djihadiste Etat islamique à Derna, dans l'est du pays. L'Etat islamique lutte contre d'autres groupes islamistes pour le contrôle de cette ville côtière de l'est de la Libye. Parallèlement, des hommes armés ont fait irruption dans la journée au consulat tunisien de Tripoli et enlevé dix de ses employés, a annoncé le ministère tunisien des Affaires étrangères, qui n'identifie pas le groupe responsable de l'enlèvement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.