Maxime Spano-Rahou: «L'état d'esprit est très bon au sein du groupe»    Tirage au sort du programme d'interventions des candidats dans les médias    Adoption du projet de loi portant statut général des personnels militaires    Mise en garde contre les dangers des «fake-news»    Sphère informelle, transferts illicites de capitaux en Algérie, produit de la gouvernance    Gaza : à qui profite le crime ...?    Affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Le candidat Abdelaziz Belaid présente son programme électoral    Eliminatoires CAN-2021 : Algérie 5 - Zambie 0    Kabaso Chongo (Zambie) : «Il est possible de battre l'Algérie»    Une CAN à plusieurs vitesses    Ligue 1 (mise à jour/6e j): MCA-CABBA délocalisé au stade Omar-Hamadi    Rencontre autour des améliorations à apporter lors de la saison estivale 2020    Distribution de 53 bus de transport scolaire    Alger, Fenice, un jour d'apocalypse    Yuli et Karma projetés à l'avant-dernier jour    Le Jazz Manouche à l'honneur    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (1500m T38): médaille d'argent pour Abdelkrim Krai    La pièce de théâtre GPS, une critique de l'homme moderne    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : La campagne électorale débute officiellement demain    DISPONIBILITES DES MEDICAMENTS : Le ministère prend des mesures pour l'année 2020    Chutes de neige sur les reliefs dépassant les 900 m d'altitude à partir de vendredi    AEROPORT INTERNATIONAL D'ALGER : Une tentative de transfert de 107 000 euros déjouée    Pétrole: le panier de l'OPEP établi à 63 dollars    CAMPAGNE ELECTORALE : Benflis s'engage à récupérer l'argent pillé    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Belaid présente son programme électoral    TAKHEMARAT (TIARET) : Un dealer condamné à 10 ans de prison ferme    Hydrocarbures: décrets présidentiels validant des avenants de contrats d'exploitation    DETOURNEMENT DE PLUS DE 637 MILLIARDS A LA DIRECTION DES IMPOTS : 5 individus dont 3 fonctionnaires interpellés    SERIEUSES PERTURBATIONS DANS LA DISTRIBUTION DU BUTANE A TISSEMSILT : Retour des images des longues files d'attente    NAAMA : Saisie de 106 kg de kif traité près d'Aïn Sefra    Marathon: plus de 100 coureurs prennent part au Timimoun Trail    Massacre d'une famille à Ghaza: la diplomatie palestinienne condamne l'agression israélienne    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    Chlef : Forte mobilisation pour la « libération des jeunes arrêtés et le rejet des élections »    La création du Commissariat national aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique    Algérie : Mahrez absent face au Botswana. Belmadi donne la raison    Le Gouvernement procède à l'élaboration de textes de lois pour l'organisation de la profession de journaliste    Facilitation de la mesure de légalisation des documents d'état civil en langue étrangère    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    10e Fica : Remise des prix aux lauréats et hommage à Moussa Haddad    Angleterre : Sifflé, Gomez reçoit le soutien de... Sterling !    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Espagne : Un gouvernement provisoire qui s'éternise
Publié dans Le Maghreb le 24 - 02 - 2016

64 jours après les élections législatives en Espagne, le gouvernement reste toujours "provisoire". Il s'agit d'un nouveau record: en 1996, José Maria Aznar n'avait été investi premier ministre qu'au bout de 63 jours. L'Espagne a établi dimanche un nouveau record de durée d'un gouvernement provisoire, le pays n'ayant pas de gouvernement officiellement nommé depuis 64 jours, annoncent le médis occidentaux. Le parlement espagnol devrait discuter de la candidature du leader du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) Pedro Sanchez le 2 mars avant de la soumettre au vote le 3 mars. Le rapport des forces au parlement fait que M.Sanchez ne pourra pas obtenir, lors d'un premier vote, la majorité absolue pour devenir premier ministre. Lors d'un deuxième scrutin, qui se déroulera 48 heures plus tard, selon la loi, il lui suffira d'obtenir une majorit é simple. Actuellement, Pedro Sanchez poursuit les négociations avec les diffé- rents partis politiques afin d'obtenir leur soutien. Mais si les négociations avec le parti centriste Ciudadanos (Citoyens) sont pratiquement achevées en sa faveur, le parti de gauche Podemos, qui est théoriquement prêt à le soutenir, se montre réticent. Le leader de Podemos, Pablo Iglesias a soumis un programme sur la base duquel il s'est déclaré prêt à faire partie du gouvernement de M. Sanchez. Un des points de ce programme exige la tenue d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, ce qui est catégoriquement rejeté par le PSOE. Le Parti Populaire (droite), qui est arrivé en tête des législatives et dispose de 119 sièges au parlement, a plusieurs fois annoncé qu'il ne soutiendrait pas la candidature de Sanchez. Son leader, le premier ministre par intérim Mariano Rajoy, a confirmé samedi qu'en cas d'échec du leader des socialistes, il était prêt à tenter de former son propre gouvernement, en proposant aux socialistes et aux "Citoyens" de former une large coalition avec le Parti Populaire.
NEGOCIATIONS ARDUES
Les premières négociations à quatre autour des socialistes pour tenter de former un gouvernement en Espagne, deux mois après les élections législatives, ont eu lieu lundi. Elles n'ont produit aucun résultat concret. Le Parti populaire (PP, droite) du président du gouvernement sortant Mariano Rajoy a remporté le scrutin du 20 décembre dernier. Cependant, il a perdu sa majorité absolue à la chambre basse du Parlement qui compte 350 députés. Le PP ayant renoncé à former un gouvernement, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de Pedro Sanchez tente à son tour de réunir une majorité, avec Podemos, nouveau venu de la gauche radicale au Parlement, et deux petites formations de gauche. Les premi ères négociations ont duré cinq heures lundi. "Nous nous sommes mis d'accord sur les priorités. C'est un bon départ, il faut maintenant le concrétiser", a déclaré Inigo Errejon, un dirigeant de Podemos lors d'une conférence de presse. Les discussions doivent reprendre mardi soir. Un vote de confiance est programmé pour le 3 mars au Parlement. Des responsables socialistes rappellent que les quatre partis qui négocient n'ont pas ensemble la majorité absolue en siè- ges au Parlement. "Nous nous sommes mis d'accord sur le programme" des négociations, a déclaré le porte-parole du groupe socialiste à la chambre basse, Antonio Hernando. Il a précisé que les grands thèmes n'avaient pas été abordés dans le détail. Pedro Sanchez a aussi rencontré séparément lundi après-midi Albert Rivera, son homologue du parti centriste Ciudadanos, autre nouveau venu au Parlement, pour étudier les alternatives à une coalition de partis de gauche.
LE SOUTIEN DE PODEMOS
Pour parvenir à un pacte de gouvernement, les socialistes et Podemos devront résoudre leurs divergences sur un certain nombre de sujets comme la question d'un référendum d'indépendance de la Catalogne. Pour être viable, une alliance entre le PSOE et Ciudadanos devrait avoir le soutien de Podemos ou du PP, ce qui semble difficile. Si Pedro Sanchez ne parvient pas à former un gouvernement et que le PP ne parvient pas à présenter d'alternative viable, de nouvelles élections pourraient avoir lieu fin juin. Selon un sondage Sigma Dos publié dimanche dans le quotidien El Mundo, le PP, qui est confronté depuis quelques semaines à des informations relatives à des affaires de corruption, perdrait quatre sièges par rapport à son résultat de décembre. Podemos en perdrait neuf. C'est Ciudadanos qui en gagnerait le plus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.