Accompagnement des élections présidentielles    Tliba bientôt privé de son immunité    PrAbderrahmane Mebtoul expert international : invité du jour de la radio internationale Beur/FM    Le train sifflera en 2020 et les projets mort-nés au menu    Les Tunisiens toujours dans l'attente des résultats préliminaires des élections présidentielles    Les Rohingyas vivent sous la menace d'un «génocide»    Entre le souhaitable et le possible    Cherif El Ouezzani crie au complot    Bouloudinat (+91 kg) battu par l'Allemand Tiafack    Huit blessés dans une explosion de gaz butane    Décès du réalisateur Moussa Haddad    Participation d'une vingtaine d'artistes    MASCARA : La BRI démantèle un réseau de faussaires de billets de banque    Boumerdès : 4 harragas meurent noyés en mer et 9 autres disparus    Juventus: Simeone encense "l'animal" Ronaldo    EN : Une dernière étape avant d'officialiser le match face à la Colombie    Juve - Sarri : "le foot italien ne peut pas se considérer parmi les favoris"    "C'est toute la classe politique qui vient d'être sanctionnée"    Efforts internationaux contre une nouvelle crise humanitaire    L'entraîneur de Horoya AC évoque le match retour    Rebiai et Bouhalfaya libérés, Koudri et Moussaoui appelés    Hyundai i10 2020 Changement et modernisation    Des administrateurs pour Sovac et Global Group    Les campus toujours au rendez-vous    Les commissions d'inspection des écoles primaires à pied d'œuvre    «Le circuit de distribution doit être assaini»    Craintes d'un nouveau conflit armé dans le Golfe    ACTUCULT    sortir ...sortir ...sortir ...    Les super héros des Comics et Marvel débarquent à Alger    L'ONU s'excuse après l'avoir attribué à l'Espagne    Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Le MSP dénonce les interpellations et hésite sur la présidentielle    L'appui des syndicalistes et de la société civile à Béjaïa    Sous le signe de la solidarité avec les détenus    Echos de campus    Le CSA menacé de paralysie    Alger, Constantine: Samir Belarbi et trois manifestants en détention provisoire    Au cours des derniers mois: Près de 50.000 registres de commerce supprimés par leurs propriétaires    Révision de la règle 51/49: Des assurances sur les domaines de souveraineté    Pour s'enquérir des dysfonctionnements du secteur de l'Education: Une commission d'inspection du ministère de l'Intérieur sur le terrain    157 kg de viande rouge et 62 kg d'abats impropres à la consommation saisis    30ème mardi de mobilisation: Les étudiants maintiennent la pression malgré les interpellations    Des instructions fermes quant au respect des délais d'avancement des travaux    L'UA demande des efforts concertés aux pays africains pour assurer une gouvernance efficace des migrations    Les plus lus et les plus traduits au monde    Professions de promoteur et d'agent immobilier: Les agréments délivrés par les walis    Grâce à la rationalisation des importations des céréales : L'Algérie a économisé plus d'un milliard de dollars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Avec l'appui russe : L'armée syrienne reprend la totalité de Palmyre
Publié dans Le Maghreb le 28 - 03 - 2016

L'armée syrienne a repris hier le contrôle total de Palmyre après en avoir chassé les djihadistes du groupe Etat islamique qui tenaient cette ville antique du centre de la Syrie depuis près d'un an.
L'armée syrienne a repris au groupe terroriste Daech la totalité de Palmyre.
"Après de violents combats nocturnes, l'armée contrôle entièrement la ville de Palmyre, y compris le site antique et la partie résidentielle. Ils (les djihadistes) se sont retirés", a affirmé une source militaire à Palmyre.
D'après cette source, les combattants de l'EI "se sont repliés vers Sokhné, Raqa et Deir Ezzor", leurs fiefs dans le nord et l'est de la Syrie.
"Les unités d'ingénierie de l'armée sont en train de désamorcer des dizaines de bombes et de mines à l'intérieur de la cité antique" qui contient des trésors détruits en partie par le groupe extrémiste.

Déminage de Palmyre
Les unités du génie de l'armée syrienne ont procédé au déminage des bâtiments et des rues de Palmyre, rapporte une source au sein de l'Etat-major de l'offensive à Palmyre.
"Les spécialistes ont commencé le déminage des rues et des bâtiments de Palmyre. Les terroristes ont installé de nombreux pièges explosifs, mines et bombes artisanales dans les endroits les plus inattendus", a précisé la source.
Tout d'abord, il a fallu désamorcer les ceintures d'explosifs sur les corps des terroristes tués qui protégeaient le retrait de Palmyre des forces djihadistes principales.
Tôt hier, il a été annoncé que les combats à Palmyre avaient complètement cessé et que les derniers foyers de résistance des terroristes avaient été réprimés.
L'armée et les milices contrôlent entièrement la ville.

Matériel russe sophistiqué
"Les Russes combattent au sol, dans l'air et s'occupent aussi d'intercepter les communications entre les combattants de l'EI", souligne-t-il.
Les soldats russes qui combattent aux côtés des soldats syriens sont une force de premier ordre et possèdent un matériel très avancé, notamment des jumelles sophistiquées, a-t-il constaté.
Pour l'officier syrien, "la mentalité et la stratégie de combat de l'EI sont différentes des autres organisations". "Ils s'accrochent au terrain et ne reculent pas, ce qui rend la bataille plus difficile et plus longue. En outre, l'EI dispose de kamikazes et d'un équipement sophistiqué".

"Première grande défaite de l'EI"
"Si nous gagnons, ce serait la première grande défaite infligée par l'armée à Daech", a-t-il dit. "Cela redonnera confiance à l'armée et elle se préparera pour la bataille de Raqa", ville syrienne qui est un bastion du "califat" autoproclamé par l'EI à cheval sur la Syrie et l'Irak.
L'ancien ambassadeur américain en Russie a exprimé ses remerciements pour la libération de Palmyre.
L'ambassade de la Russie aux Etats-Unis a écrit sur son compte officiel Twitter un post annonçant la reprise de la totalité de Palmyre au groupe terroriste Daech.
En réponse au poste de l'ambassade de la Russie aux Etats-Unis, l'ancien ambassadeur américain en Russie Michael McFaul a écrit à son tour sur son compte twitter "Spasibo" ("merci" en russe).
Les forces pro-régime, appuyées par l'aviation russe, ont lancé le 7 mars une offensive pour reprendre Palmyre à l'EI, qui s'était emparé en mai 2015 de la ville et ses ruines antiques classées au patrimoine mondial de l'Unesco.
La semaine dernière, le président de Russie Vladimir Poutine a pris la parole devant les militaires russes revenus de la Syrie et s'est déclaré certain que Palmyre serait libéré des combattants du groupe Etat islamique. L'ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad a reconnu, pour sa part, que l'armée syrienne avait réussi à préparer la reconquête de Palmyre grâce au soutien du contingent russe déployé en Syrie depuis l'automne 2015.
La ville de Palmyre, dont les ruines antiques constituent un des six sites syriens classés patrimoine mondial de l'Unesco, a été occupée par les djihadistes à la mi-mai 2015. Palmyre, a une importance aussi bien historique que stratégique. Un désert s'étend au nord et au nord-ouest de Palmyre.
Avant de quitter la ville, l'armée syrienne a évacué la majeure partie de la population et les objets historiques les plus précieux du musée central de Palmyre. Après la prise de la cité par l'Etat islamique ses ruines et ses temples ont été menacés de destruction.
La reprise de la ville a privé Daech du contrôle de 20% des territoires occupés. Le commandement des forces armées syriennes pourrait ainsi entamer une progression vers la ville de Raqqa, "capitale" de Daech, et procéder au déblocage de Deir ez-Zor, assiégée par les terroristes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.