POURSUIVI POUR « TRAFIC FONCIER » : Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    JSK : Belaïli : «Je suis doublement content»    MCA : Bakir tranchera son avenir avant la fin de la semaine    Ma réaction de citoyen au dernier discours du « Guide Suprême de la Nation », AGS !    TRIBUNAL DE BIR MOURAD RAIS : Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    MASCARA : Un dealer arrêté à Tighennif    Entre incohérences et absence de stratégie    Vers une conférence nationale en septembre    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    Serraj prépare la contre-offensive à Tripoli    Biden devance Trump dans les sondages    La société civile pour une transition de «rupture»    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Une victoire pour se mettre au vert    Le cas Ounas divise les Verts    Amical : Le Sénégal s'impose face au Nigéria    Autopsie d'un complot    Les réseaux sociaux bloqués pour contrer la fraude    Résultats de l'examen Cinquième à Sétif : un taux de réussite de 85,08 %    Ouverture de six plages et 700 agents de la protection civile mobilisés    3 hectares de blé et d'orge détruits par un incendie    Sassel-plage abrite le lancement de la saison estivale    Approvisionnement en eau de puits non contrôlés : L'APC de Sétif tire la sonnette d'alarme    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    Inas célèbre ses dix ans d'enseignement de tamazight    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    La crise, c'est eux!    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Chine - Russie : Elever leurs relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global    Hommage à Ahmed Kellil    Quelques scénarios de sortie de crise    Dialogue… ?    Des noms communs devenus des toponymes composés    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brics: Renforcement de la coopération entre l'Inde et la Russie
Publié dans Le Maghreb le 18 - 10 - 2016

Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre indien Narendra Modi ont signé des contrats pour plusieurs dizaines de milliards de dollars dans la défense et l'énergie, signe d'un approfondissement des relations entre leurs deux pays.
Poutine a rencontré Modi, qui l'a qualifié de vieil ami, après son arrivée dans l'Etat indien touristique de Goa pour un sommet des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Parmi la vingtaine d'accords signés entre les deux pays figure la livraison par Moscou de son plus récent système de défense antiaérienne à New Dehli. L'Inde, premier importateur mondial en matière de défense, procède à une remise à niveau de son matériel militaire datant de l'époque soviétique, à hauteur de 100 milliards de dollars (91 milliards d'euros), afin de protéger ses frontières du Pakistan, son ennemi juré, et d'une Chine de plus en plus confiante dans sa propre puissance. Modi a déclaré que les accords signés sur la production conjointe d'hélicoptères militaires légers, dont l'Inde achètera 200 exemplaires, certains fabriqués sur place, ou de frégates posaient les fondations de liens encore plus profonds dans la défense et l'économie pour les années à venir. Les deux pays ont également signé un accord de principe sur la fourniture par Moscou d'un système de défense antiaérien sophistiqué, sur lequel aucun détail n'a été fourni. Les médias russes avaient indiqué que Poutine et Modi devraient sceller un accord pour la livraison par Moscou du système de missiles antiaériens S-400, le plus moderne dont dispose la Russie.
Accords dans l'énergie
Durant la Guerre froide, l'Inde était le plus proche allié militaire de l'Union soviétique et un des plus importants importateurs de son matériel militaire. Mais ces dernières années, New Delhi s'était tournée vers les Etats-Unis pour ses fournitures militaires, de même que vers la France. L'Inde est devenue le premier importateur d'armes au monde. De son côté, la Russie tente de sortir de la récession une économie plombée par les sanctions européennes en raison de la crise ukrainienne et la baisse des cours mondiaux des hydrocarbures et est très demandeuse de contrats avec l'Inde. Modi et Poutine ont signé également des accords énergétiques, afin de répondre aux besoins croissants en carburants et électricité de l'économie indienne, qui connaît une croissance rapide. La plus grande compagnie pétrolière russe, Rosneft, va acquérir la compagnie indienne Essar Oil pour 13 milliards de dollars, selon les médias indiens. Modi et Poutine ont également signé un accord-cadre sur la fourniture de nouveaux réacteurs à une centrale dans l'Etat de Kudankulam, dans le sud de l'Inde, qui tente de limiter sa dépendance au charbon.
Les deux dirigeants se sont aussi entretenus du terrorisme mondial et régional. Mais la Russie tente de resserrer ses liens militaires avec le Pakistan. Modi devrait s'entretenir avec le numéro un chinois Xi Jinping en soirée, avant un dîner pour les dirigeants des Brics à la veille d'une journée de discussion sur le commerce et l'antiterrorisme. Les Brics, qui représentent 53% de la population mondiale et quelque 16 000 milliards de dollars de PIB, se sont constitués en 2011 pour contrebalancer l'influence de l'Occident dans la gestion des affaires du monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.