Le «modèle» économique suivi à ce jour est «arrivé à son terme»    Commerce: Baisse des échanges avec la Zone «euro» et hausse avec la Zone arabe    Hassi Ameur: Lancement des travaux d'aménagement de la zone industrielle    Pour une meilleure fluidité de la circulation: Les entreprises chargées de la réalisation de trois axes routiers désignées    Un mort et cinq blessés dans trois accidents de la route    L'Afrique fait l'autruche !    Le refus de soins, de dépistage ou de confinement conduit en prison    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    Les examens vont-ils être maintenus ou reportés?    L'usage de la chloroquine validé par un comité d'experts    511 cas contrôlés "positifs" et 31 décès    Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    Des sacs de 10 kg au lieu de 25 kg mis sur le marché    PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Les cygnes blancs de 2020    L'ESPRIT ET LE CŒUR    30e nouveau membre de l'Otan    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brics: Renforcement de la coopération entre l'Inde et la Russie
Publié dans Le Maghreb le 18 - 10 - 2016

Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre indien Narendra Modi ont signé des contrats pour plusieurs dizaines de milliards de dollars dans la défense et l'énergie, signe d'un approfondissement des relations entre leurs deux pays.
Poutine a rencontré Modi, qui l'a qualifié de vieil ami, après son arrivée dans l'Etat indien touristique de Goa pour un sommet des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Parmi la vingtaine d'accords signés entre les deux pays figure la livraison par Moscou de son plus récent système de défense antiaérienne à New Dehli. L'Inde, premier importateur mondial en matière de défense, procède à une remise à niveau de son matériel militaire datant de l'époque soviétique, à hauteur de 100 milliards de dollars (91 milliards d'euros), afin de protéger ses frontières du Pakistan, son ennemi juré, et d'une Chine de plus en plus confiante dans sa propre puissance. Modi a déclaré que les accords signés sur la production conjointe d'hélicoptères militaires légers, dont l'Inde achètera 200 exemplaires, certains fabriqués sur place, ou de frégates posaient les fondations de liens encore plus profonds dans la défense et l'économie pour les années à venir. Les deux pays ont également signé un accord de principe sur la fourniture par Moscou d'un système de défense antiaérien sophistiqué, sur lequel aucun détail n'a été fourni. Les médias russes avaient indiqué que Poutine et Modi devraient sceller un accord pour la livraison par Moscou du système de missiles antiaériens S-400, le plus moderne dont dispose la Russie.
Accords dans l'énergie
Durant la Guerre froide, l'Inde était le plus proche allié militaire de l'Union soviétique et un des plus importants importateurs de son matériel militaire. Mais ces dernières années, New Delhi s'était tournée vers les Etats-Unis pour ses fournitures militaires, de même que vers la France. L'Inde est devenue le premier importateur d'armes au monde. De son côté, la Russie tente de sortir de la récession une économie plombée par les sanctions européennes en raison de la crise ukrainienne et la baisse des cours mondiaux des hydrocarbures et est très demandeuse de contrats avec l'Inde. Modi et Poutine ont signé également des accords énergétiques, afin de répondre aux besoins croissants en carburants et électricité de l'économie indienne, qui connaît une croissance rapide. La plus grande compagnie pétrolière russe, Rosneft, va acquérir la compagnie indienne Essar Oil pour 13 milliards de dollars, selon les médias indiens. Modi et Poutine ont également signé un accord-cadre sur la fourniture de nouveaux réacteurs à une centrale dans l'Etat de Kudankulam, dans le sud de l'Inde, qui tente de limiter sa dépendance au charbon.
Les deux dirigeants se sont aussi entretenus du terrorisme mondial et régional. Mais la Russie tente de resserrer ses liens militaires avec le Pakistan. Modi devrait s'entretenir avec le numéro un chinois Xi Jinping en soirée, avant un dîner pour les dirigeants des Brics à la veille d'une journée de discussion sur le commerce et l'antiterrorisme. Les Brics, qui représentent 53% de la population mondiale et quelque 16 000 milliards de dollars de PIB, se sont constitués en 2011 pour contrebalancer l'influence de l'Occident dans la gestion des affaires du monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.