Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le groupe reconnaît son acte : Uber a utilisé un dispositif pour tromper les autorités
Publié dans Le Maghreb le 06 - 03 - 2017

Uber a reconnu vendredi utiliser pendant des années un dispositif secret qui a pu lui permettre de contourner les réglementations que la société de services Voiture de transport avec chauffeur (VTC) jugeait hostiles à ses activités.
Premier à avoir révélé l'information, le New York Times rapporte qu'Uber a utilisé, entre autres, des informations recueillies via son application pour identifier les représentants de la loi chargés prendre ses conducteurs en flagrant délit dans des villes où ses activités étaient interdites ou bridées.
Les courses commandées à proximité d'un bâtiment public pouvaient ainsi être ignorées par l'application Uber, voire même annulées, explique le quotidien new-yorkais. Le dispositif caché permettait à l'application de faire apparaître des véhicules fantômes ou de n'en faire apparaître aucun afin d'empêcher les policiers d'embarquer à bord des VTC. Une porte-parole d'Uber a déclaré que le dispositif, baptisé Greyball, était encore utilisé quoiqu'à moindre grande échelle. Uber se défend en affirmant que ce système a été élaboré pour défendre son application contre les attaques de la concurrence et ses chauffeurs contre des clients potentiellement violents. Le groupe reconnaît que le dispositif a également pu, dans des cas plus rares, être utilisé dans des villes où son activité était entravée par la réglementation. La publication de ces information survient alors que le développeur le plus connu d'Uber, également vice-président du segment produit et croissance, a démissionné vendredi sans que l'on sache si ce départ était ou non lié au système Greyball. Elle intervient en outre alors que la société se retrouve au centre de plusieurs controverses qui jettent un trouble sur ses activités. Plusieurs accusations de harcèlement sexuel ont provoqué l'ouverture d'une enquête interne, avant qu'une vidéo ne vienne montrer une altercation entre le directeur d'Uber, Travis Kalanick et un chauffeur du groupe. Le dirigeant a depuis présenté ses excuses et admis qu'il devrait "grandir". Uber est en outre visé par une procédure lancée par Alphabet, maison-mère de Google, qui accuse la société de VTC d'avoir pillé la technologie développée pour sa voiture autonome, Waymo.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.