Edition du 24/05/2019    Oran : Circoncision de 303 enfants au CHUO    Monchi veut Bensebaini au FC Séville    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Les prix des fruits et légumes ont baissé de 30 à 40%    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Les députés FLN tentent la manière forte    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Benbitour interdit de débat à M'sila    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Une saison à blanc pour le WO Boufarik    Matthäus : «Bentaleb est un joueur exceptionnel, sa saison reflète celle de Schalke»    Le duel jusqu'au bout !    Bientôt un nouveau procès    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    La rue face aux contradictions du système    Les soutiens encombrants de Gaïd Salah    Tadjine el kemmoun    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Mascara: Saisie de fausse monnaie, un mandat de dépôt    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le MC Oran exposé à la saignée    Le gouvernement pris en étau    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





14e conférence du dialogue 5+5 : Les intervenants appellent à faire face aux menaces du terrorisme
Publié dans Le Maghreb le 22 - 01 - 2018

Les travaux de la 14ème conférence des ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5+5 ont débuté hier à Alger sous le thème "Méditerranée occidentale: promouvoir un développement économique et social inclusif partagé et durable face aux défis communs dans la région".
La rencontre co-présidée par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, et son homologue français, Jean-Yves Le Drian, regroupe les chefs de la diplomatie des pays du Dialogue 5+5 de la Méditerranée occidentale.
Participent également à cette conférence, le secrétaire général de l'Union du Maghreb arabe (UMA), le secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée (UpM) et le Commissaire européen en charge de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, partenaires à ce dialogue.
L'Algérie, qui accueille pour la deuxième fois la réunion des ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5+5 après celle d'Oran de 2005, "plaidera comme à l'accoutumée dans le cadre de sa politique méditerranéenne en faveur de l'avènement d'un espace euro-méditerranéen de paix, de stabilité et de prospérité partagée". Cette réunion sera aussi "l'occasion d'échanges sur les questions régionales, notamment celles relatives à la sécurité, la lutte contre le terrorisme, la déradicalisation et la migration" et sera sanctionnée par une Déclaration ministérielle 5+5 d'Alger.
Le Dialogue 5+5 regroupe les cinq pays de l'UMA (Algérie, Maroc, Tunisie, Libye et Mauritanie) pour la rive sud de la Méditerranée et l'Italie, la France, l'Espagne, le Portugal ainsi que Malte pour la rive Nord.
L'Algérie a appelé, par ailleurs, à faire face aux menaces du terrorisme et du crime organisé auxquels sont confrontés les pays de la Méditerranée occidentale, dans le cadre d'une vision commune multidimensionnelle.
A l'ouverture des travaux de la 7e réunion de haut niveau des Parlements du groupe de dialogue de la Méditerranée occidentale (5+5), le vice-président de l'association parlementaire de la méditerranée, Taher Kellil, représentant des Présidents des deux chambres du Parlement algérien, a affirmé que les défis actuels, à l'instar du développement, le transfert de la technologie, la réalisation des aspirations de la jeunesse, ainsi que la lutte contre l'extrémisme violent, le terrorisme, la migration clandestine, le crime organisé, exigent des Etats du Dialogue 5+5 l'adoption "d'une vision commune, cohérente et multidimensionnelle". Soulignant l'impératif d'œuvrer pour "un règlement pacifique des crises et conflits en évitant l'option militaire destructrice et en respectant la souveraineté nationale des Etats", M. Kellil a souligné à ce propos, l'importance que revêt le Dialogue 5+5 pour les gouvernements et les peuples des deux rives de la Méditerranée occidentale". Le représentant de l'Algérie est revenu sur le thème principal retenu pour le débat lors de cette réunion (qui regroupe les pays de la rive Nord (Italie, Espagne, Malte, France et Portugal) et de la rive Sud (Algérie, Maroc, Tunisie, Mauritanie et Libye), estimant qu'il "traduit l'intérêt de nos pays et de nos peuples pour le développement durable".
M. Kellil a ajouté que l'Algérie est convaincue du rôle primordial du développement durable dans l'instauration de la stabilité et le renforcement de la paix et la sécurité sur les plans national, régional et international.
Il a rappelé, à ce propos, que le développement durable constitue une "priorité nationale" pour l'Algérie qui "poursuit son processus de développement en dépit de la chute des prix du pétrole, concrétisant ainsi les réformes profondes et globales initiées par le président de la République".
Le forum du Dialogue 5+5 est le plus ancien cadre de coopération dans la région de la Méditerranée occidentale. Ce forum, créé en 1990 à Rome (suspendu par la suite pour plusieurs années et relancé en 2001) vise à intensifier le dialogue entre les Etats membres, œuvrer à parvenir à des visions consensuelles sur les questions d'intérêt commun, telles que la sécurité et le partenariat économique, et relever les défis en matière de lutte contre le terrorisme, d'organisation de la migration clandestine et autres".
Pour rappel, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel s'est entretenu par ailleurs, avec le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemais Jhinaoui, qui se trouve en Algérie dans le cadre de la 14ème conférence des ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5+5. Au cours de cet entretien, les chefs de la diplomatie des deux pays ont examiné l'agenda et la thématique de la réunion des 5+5, a-t-on appris auprès du ministère des Affaires étrangères, ajoutant que les deux ministres se sont félicités du niveau de représentation des membres de ce format de concertation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.