Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Forum sur "l'industrie pharmaceutique, stratégie et défis": Djerad présidera la cérémonie de clôture    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonatrach affiche ses ambitions
La compagnie augmente son capital social à 7 milliards de dollars
Publié dans Le Maghreb le 27 - 02 - 2008


Le capital social de l'entreprise nationale des hydrocarbures, Sonatrach, a été augmenté à 500 milliards de dinars (près de 7 milliards de dollars) contre 350 milliards de dinars précédemment, indique l'acte notarié ayant authentifié la résolution de l'assemblée générale de l'entreprise publié mardi. Le groupe Sonatrach a opéré l'augmentation de son capital à travers l'incorporation d'un montant de 150 milliards de dinars qui correspond à une partie du bénéfice net réalisé durant l'exercice 2006. Les recettes provenant des exportations des hydrocarbures ont atteint, rappelons-le, 59 milliards de dollars en 2007, dont 2 milliards résultent de la taxe exceptionnelle perçue sur les bénéfices des sociétés étrangères opérant en Algérie. Les exportations d'hydrocarbures qui fournissent plus de 98% des recettes en devises avaient, quant à elles, rapporté 54 milliards de dollars à l'Algérie en 2006. Selon les chiffres fournis en décembre dernier par le P-DG de ce groupe, M. Mohamed Meziane, la production pétrolière de l'Algérie, qui détient 3% des réserves mondiales, est passée de 800 000 barils/jour en 1999 à 1,4 million de barils/jour actuellement. Quant au volume des exportations en gaz naturel, il se chiffre actuellement à 62 milliards mètres cubes. Sonatrach, qui figure régulièrement dans le classement des 12 plus importantes compagnies pétrolière mondiales, a érigé récemment en filiale ses activités hors hydrocarbures, à travers la création d'une société par actions dénommée "Holding Sonatrach activités industrielles externes" (AIE). Cette filiale est chargée, notamment, de la réalisation des investissements dans le secteur minier et dans le domaine de la production ainsi que de la commercialisation de l'électricité, du développement et de la mise en place en partenariat pour le compte de Sonatrach de tout programme de dessalement de l'eau de mer, et de la mise en place du projet de production d'aluminium de Beni Saf (Aïn Témouchent). Par ailleurs, et afin de booster ses activités, Sontrach prévoit d'investir plus 45 milliards de dollars à l'horizon 2015. Selon les récents propos de M. Chakib Khelil, ministre de l'Energie et des Mines, pour les activités en amont, les investissements prévus pour l'échéance susmentionnée, sont destinés à soutenir l'effort de l'Algérie pour atteindre les objectifs de production à moyen terme, à savoir une augmentation de la production de 3 à 5% par an pour le pétrole brut et un objectif de 85 milliards de m3 de gaz pour l'exportation. En ce qui concerne l'investissement dans l'aval pétrolier, il est consacré une enveloppe de plus de 8,6 milliards de dollars pour la période 2007/2011. Ces investissements concernent également la réhabilitation et l'augmentation des capacités de l'outil de raffinage. Des investissements de l'ordre de 5,7 milliards de dollars seront consacrés également pour l'adaptation du réseau de transport aux normes et standards internationaux ainsi que l'extension de la capacité de 323 MTEP, soit une capacité de 92 MTEP. La longueur du réseau passera, une fois le programme achevé, de 16 000 à 22 000 km. Cependant, les objectifs de cette stratégie assignée au développement international de Sonatrach demeurent la recherche et l'acquisition, hors du territoire national, de nouvelles réserves d'hydrocarbures, pour renforcer l'indépendance énergétique du pays, valoriser directement et par ses propres moyens ses produits à l'exploitation en captant tout ou en partie des profits actuellement générés par les activités de trading, de transport maritime et de distribution, générer et accumuler des ressources additionnelles pour promouvoir et financer le développement d'activités internationales sans solliciter les ressources financières nationales, à l'exception des investissements dans l'Amont, en raison de leur importance financière et du risque qui les caractérise, acquérir et capitaliser par le biais d'associations, de partenariats et de toutes autres formes d'alliances stratégiques, le know-how nécessaire à la pérennité de Sonatrach, fidéliser et valoriser aussi les carrières de hauts potentiels (experts et spécialistes) par l'élargissement de nouvelles perspectives d'évolution.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.